epaisseur isolant plancher chauffant

Inscription
Connexion

Maison
Argent
Famille
Santé
Droits
Carrière
Véhicule
Entreprise

Accueil
Choisir le chauffage au sol
Installation et entretien
Qui contacter
Toutes les questions / réponses
Tous les articles « à la loupe »
Toutes les fiches pratiques
Annuaire
Tous les experts

Introduction

État des lieux

Épaisseur plancher chauffant

Électrique ou à eau ?

Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.
Veuillez saisir le nom du destinataire
Veuillez saisir la valeur numérique correspondant à l’addition
Aucune information renseignée ne sera conservée.
Nous vous remercions d’avoir suggéré cet article.
Nous avons les réponses à vos questions !
Un guide clair et complet de 191 pages rédigé par nos experts.
Alors et vous ? Faites comme eux ! Inscrivez-vous !
Nous pouvons vous conseiller dans vos projets.
Inscrivez-vous pour poser vos questions directement aux experts sur tous vos sujets du quotidien.
1 million de membres
500 experts pour vous répondre
Recevez le meilleur de nos astuces !
Inscrivez-vous pour recevoir nos conseils, bons plans et astuces…
Aidez-nous en 2 min à mieux vous comprendre pour mieux répondre à vos besoins de bien-être minceur.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Quel est votre position exacte dans l’entreprise ? Aidez-nous à mieux vous connaître pour mieux répondre à vos futures problématiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Donnez-nous 2 min pour mieux cerner vos besoins en immobilier et orienter vos futurs choix.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Accordez-nous 2 min pour nous aider à mieux répondre à vos futures problématiques d’animaux domestiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Ne partez pas tout de suite ! Laissez-nous 2 min pour prendre note de vos besoins et nous aider à améliorer votre quotidien.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Vos questions sontentre de bonnes mains
Dossier plancher chauffant en rénovation
Guides, modèles de lettre, fiches pratiques…
On vous laisse la carte. Faites votre choix !
En
construction neuve, l’épaisseur hors tout d’un plancher chauffant (du
support au revêtement de sol) dépasse fréquemment 10 cm. Cette hauteur est prise en compte dans le
dimensionnement des pièces.
En
rénovation ,
c’est plus complexe.
Si vous le souhaitez, nous pouvons vous permettre detrouver un pro près de chez
vous .
En
rénovation, l’épaisseur du plancher chauffant réduit d’autant
la hauteur sous plafond et celle des portes existantes.
L’épaisseur
du plancher chauffant oblige aussi à remonter les prises de courant,
conformément aux dispositions de la norme NF C 15-100.
Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.
L’épaisseur du plancher chauffant est, entre
autres, déterminée par l’épaisseur de l’isolant et sa
résistance thermique.
L’isolant
doit avoir une résistance thermique suffisante, ce qui implique une
épaisseur minimale pour l’isolant et donc le plancher chauffant.
Voici un
tableau indicatif de ces valeurs, en fonction de la situation du Sol porteur et du type de plancher chauffant :
*Formulations
du CPT PRE et du DTU 65.14
À noter  : Les épaisseurs
utilisées en mousse polyuréthane (a priori l’isolant le plus
performant) sont de l’ordre de 45 à 60 mm pour obtenir une
résistance thermique R = 2,20 à 2,60 m².K/W.
Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.
En validant ce formulaire, vous signalez ce contenu ou cet utilisateur à Ooreka.fr comme portant préjudice au bon fonctionnement du service.
Veuillez sélectionner la raison du signalement (obligatoire)
Veuillez expliquer pourquoi ce contenu est inapproprié.
conseil, expertise bâtiment, suivi de travaux
|audit et expertise batiment pierre vacher
Décrivez votre demande en quelques clics.
Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.
Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu’il vous faut.
Merci de préciser votre code postal.
Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot
En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :
Tout le guide pratique plancher chauffant
Vos questions sont entre de bonnes mains
Plancher en contact sur extérieur (terre-plein).
55 mm (isolant standard) à 13 mm (isolant à face alu réfléchissante).
Plancher en contact avec vide sanitaire ou local non chauffé sans isolation spécifique en sous face.
Plancher en contact sur extérieur ou local non chauffé avec isolation spécifique en sous face.
Plancher en contact avec local chauffé (étage…).
Résistance thermique isolant (en m²K/W)
Sur vide sanitaire, cave ou sous-sol non chauffé.
45 mm (isolant standard)à 7 mm (isolant à face alu réfléchissante).

epaisseur isolant plancher chauffant

Inscription
Connexion

Maison
Argent
Famille
Santé
Droits
Carrière
Véhicule
Entreprise

Accueil
Choisir le chauffage au sol
Installation et entretien
Qui contacter
Toutes les questions / réponses
Tous les articles « à la loupe »
Toutes les fiches pratiques
Annuaire
Tous les experts
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.
Veuillez saisir le nom du destinataire
Veuillez saisir la valeur numérique correspondant à l’addition
Aucune information renseignée ne sera conservée.
Nous vous remercions d’avoir suggéré cet article.
Nous avons les réponses à vos questions !
Un guide clair et complet de 191 pages rédigé par nos experts.
Alors et vous ? Faites comme eux ! Inscrivez-vous !
Nous pouvons vous conseiller dans vos projets.
Inscrivez-vous pour poser vos questions directement aux experts sur tous vos sujets du quotidien.
1 million de membres
500 experts pour vous répondre
Recevez le meilleur de nos astuces !
Inscrivez-vous pour recevoir nos conseils, bons plans et astuces…
Aidez-nous en 2 min à mieux vous comprendre pour mieux répondre à vos besoins de bien-être minceur.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Quel est votre position exacte dans l’entreprise ? Aidez-nous à mieux vous connaître pour mieux répondre à vos futures problématiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Donnez-nous 2 min pour mieux cerner vos besoins en immobilier et orienter vos futurs choix.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Accordez-nous 2 min pour nous aider à mieux répondre à vos futures problématiques d’animaux domestiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Ne partez pas tout de suite ! Laissez-nous 2 min pour prendre note de vos besoins et nous aider à améliorer votre quotidien.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Vos questions sontentre de bonnes mains
Dossier plancher chauffant électrique
Guides, modèles de lettre, fiches pratiques…
On vous laisse la carte. Faites votre choix !
L’isolant d’un plancher chauffant doit
posséder certaines caractéristiques d’incompressibilité et de
résistance thermique.
L’installation
d’un plancher chauffant électrique passe par différentes étapes :
Pour une
bonne isolation du plancher chauffant, on pose :
Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.
La bande périphérique est posée au pied des
parois : en tout endroit où la chape est en contact avec un
mur, une cloison…
Le premier
isolant de plancher chauffant à poser est la bande périphérique.
Les bandes
périphériques (ou de rive) isolent les bordures du plancher chauffant des éléments constructifs adjacents (murs, poteaux,
cloisons…) :
Pour jouer
leur rôle, les bandes périphériques doivent impérativement se
composer d’un matériau « résilient », c’est-à-dire
qui retrouve sa forme initiale après déformation :
Cet isolant
de plancher chauffant permet d’assurer la continuité de
l’isolation sur tout le périmètre de la pièce, y compris aux
points singuliers.
La bande
périphérique se fixe le plus souvent par auto-collage ou agrafage
(si le mur le permet) :
La hauteur
des bandes périphériques à poser doit correspondre à l’épaisseur
hors tout du plancher chauffant, majorée de 2 cm au moins avant
arasement.
À noter  : Le CPT (Cahier des
Prescriptions techniques) commun au Plancher rayonnant électrique
(PRE) admet une pose sans fixation particulière, juste le coincement
de la bande par les plaques de sol à venir ensuite (pas très
commode).
Si vous le souhaitez, nous pouvons vous permettre detrouver un pro près de chez
vous .
Après avoir
posé les bandes périphériques, on peut poser les plaques de sol.
Pour une
installation dans les règles, il est recommandé de choisir un
isolant certifié ACERMI.
Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.
Les
matériaux les plus courants pour les plaques de sols sont les
plastiques alvéolaires :
Lisses ou
nervurées, recoupables, les plaques isolantes sont au choix :
Les
épaisseurs disponibles (tous matériaux confondus) vont de 13 à
120 mm, pour des largeurs de 40 à 100 cm et des longueurs
de 70 à 150 cm.
L’isolant
du plancher chauffant doit avoir une résistance à la compression
apte à supporter le poids des autres composants.
Le Cahier de
Prescriptions Techniques (CPT) spécifie :
À
noter  : Il
existe des plaques de sol aux propriétés thermo-acoustiques
intéressantes pour les pièces en étage d’une maison
individuelle. Lorsque le plancher réclame une protection aux bruits
renforcée (appartement), l’isolant thermique est doublé d’une
plaque isophonique qui se pose toujours en premier.
Les plaques
bouvetées ou feuillurées s’assemblent à l’avancement en
partant d’un angle de mur opposé à la porte d’accès :
Les plaques
à bords droits se posent côte à côte en décalant les joints une
rangée sur deux.
Une fois le
sol entièrement recouvert, leurs jonctions sont recouvertes d’un
large adhésif d’étanchéité.
En dernier
lieu, dans le cas d’un enrobage humide, l’isolant est étanchéifié
sur son pourtour (jupe auto-adhésive, bande polyéthylène + ruban
adhésif) afin d’éviter les infiltrations de béton ou mortier.
À noter  : L’isolation
thermo-acoustique en deux épaisseurs se fait en décalant les joints
des panneaux inférieurs et supérieurs. Idem si l’on opte pour une
isolation thermique en deux couches superposées (possible mais
généralement déconseillé).
Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.
En validant ce formulaire, vous signalez ce contenu ou cet utilisateur à Ooreka.fr comme portant préjudice au bon fonctionnement du service.
Veuillez sélectionner la raison du signalement (obligatoire)
Veuillez expliquer pourquoi ce contenu est inapproprié.
installateur et coach en installations solaire et
|cooltec
epuration biologique des eaux usées
|lyseconcept
etudes thermiques et accompagnement aux travaux
|actergie
Décrivez votre demande en quelques clics.
Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.
Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu’il vous faut.
Merci de préciser votre code postal.
Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot
En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :
Tout le guide pratique plancher chauffant
Vos questions sont entre de bonnes mains
SC1 a Ch (1) ou SC1 b Ch (2) équivalentes aux anciens indices(1) I5 et(2) I4.
Treillis soudé :fils Ø ≥ 1,4 mm et maille ≤ 50 mm (650 g/m²), ou fils Ø ≥ 3 mm et maille ≤ 100 mm (1000 g/m²).
Treillis soudé :fils Ø ≥ 1,4 mm et maille ≤ 50 mm (650 g/m²), ou fils Ø ≥ 3 mm et maille ≤ 100 mm (1000 g/m²), + chaînage périphérique de 3 fers à béton Ø 8 mm.
5 cm sans être localement inférieure à 4 cm.
SC2 a Ch équivalente à l’ancien indice I3.
Treillis soudé :fils Ø ≥ 1,4 mm et maille ≤ 50 mm (650 g/m²), ou fils Ø ≥ 3 mm et maille ≤ 100 mm (1000 g/m²), + chaînage périphérique de 3 fers à béton Ø 8 mm.
6 cm sans être localement inférieure à 4,5 cm.

epaisseur isolant plancher chauffant

Epaisseur isolation plancher chauffant
Ce sujet comporte 14 messages et a été affiché 10.222 fois

Lancer unnouveau sujet

Poster uneréponse
Messages :Env. 40
Ancienneté :+ de 12 ans
epaisseur isolation plancher chauffant
suite a un probleme de reservation insuffisante (pb expose dans un post precedent) je dois changer l’epaisseur de mon isolant de sol .

Initialement il etait prevu un isolant velta de 6.5cm d’epaisseur+2.5 de plots pour les tuyaus mais je pense que je vais passer sur du 4cm+2.5 de plots.

mon plombier me dit que le gros prevu correspond a la norme,qu’en pensez vous ?

pourriez vous me dire ce que vous avez mis?

NB:maison massif central, moitie sur garage, moitie sur vide sanitaire

reservation prevu par les plans 14 cm, boulette maçon 11 cm en moyenne sur toute la maison
Ne vous prenez pas la tête pourvos travaux de maçonnerie… Allez dans la section devis maçonnerie du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu’à 5 devis comparatifs de maçons de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les maçons, c’est eux qui viennent à vousC’est ici :http://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-7-devis_maconnerie.php
Messages :Env. 20000
De :Toulouse (31)
Ancienneté :+ de 12 ans
bonjour

ne change rien a ton isolant, tu vas le payer toute ta vie dans tes factures de chauffage

Tu somme ton macon de raboter le surplus

http://www.kiloutou.fr/Particulier/Detail_materiels/Details_materiel.asp?coderubrique=p&produit_code=RABBET

franchement ne te laisse pas faire

A+
Linux ? Y a moins bien mais c’est plus cher !
Messages :Env. 10000
De :Haute Garonne (31)
Ancienneté :+ de 12 ans
6cm, c’est qd meme beaucoup en epaisseur.

Vas sur le net pour voir ce que preconise le fabricant de tonplancher chauffant .

C’est ce que j’ai fait avechttp://www.comap.fr

tu y trouves un tableau avec l’isolant preconisé pour chaque cas de figure.

Donc vas voir.
BrickBroc

http://www.namast.com/maison

Briques et broc – Faire construire et aménager

Contrat avec maitre d’oeuvre – Emménagement mi-2005. Encore des trucs a faire du cote du garage et de quelques bricoles interieures et exterieures.
Messages :Env. 500
De :Haut-rhin , Région De Bâle
Ancienneté :+ de 12 ans
KNAUFTHAN 5cm , K=2.1 , c’est dans la norme RT 2000 !
Messages :Env. 10000
De :Haute Garonne (31)
Ancienneté :+ de 12 ans
T’es sur que le 5cm s’applique a tout ?

Sur comap.fr, tout depend de ce qu’il y a sous la maison. Genre (j’ai plus le tableau exact), si herisson, R=1.25 suffit, si VS avec hourdis polystyrene, R=1 suffit (soit 3.2cm), si VS sans hourdis poly, eh bien c’est la temperature de la region qui importe pour augmenter l’epaisseur.

Et le document est estampillé RT2000 aussi.

Il est la :

http://www.comap.fr/site/com.instranet.InstraServlet?command=com.instranet.CmdBlobGet&InstranetImage=5521&SecMode=1&Admin=0&DocId=41239

BrickBroc

http://www.namast.com/maison

Briques et broc – Faire construire et aménager

Contrat avec maitre d’oeuvre – Emménagement mi-2005. Encore des trucs a faire du cote du garage et de quelques bricoles interieures et exterieures.
Messages :Env. 30000
De :Sur Le Forum (77)
Ancienneté :+ de 12 ans
l’isolant pour plancher chauffant est posé sur la dalle (en dessous de laquelle on a logiquement des hourdis qui peuvent être en polystyrène)

tu peux mettre un isolant type Efisol TMS 47 mm. il fait 47 mm et il isole mieux qu’un polystyrène car il s’agit de mousse polyuréthane et il correspond aux normes qui plus est
Messages :Env. 10000
De :Haute Garonne (31)
Ancienneté :+ de 12 ans
oui mais voila, quand il y a plancher chauffant avec donc les dalles poly, les constructeurs ne mettent du coup pas les hourdis polystyrene.
BrickBroc

http://www.namast.com/maison

Briques et broc – Faire construire et aménager

Contrat avec maitre d’oeuvre – Emménagement mi-2005. Encore des trucs a faire du cote du garage et de quelques bricoles interieures et exterieures.
Messages :Env. 20000
De :Toulouse (31)
Ancienneté :+ de 12 ans
bonsoir

bon puisque que tu veux pas raboter

pose du TMS avec ungrillagedessus et des tuyaux clipsé

C’est mieux que du VELTA c’est sur

Mais tu le regrettera a chaque fois que tu vas payer ta facture

Le doute va s’insinuer en toi, franchement vaut mieux faire les choses bien que bricoler

A+
Linux ? Y a moins bien mais c’est plus cher !
Messages :Env. 40
Ancienneté :+ de 12 ans
merci a tous pour vos temoignages

j’ai eu le chauffaiste aujourd’hui qui veut me mettre du 2.5cm de marque velta ce que j’ai immediatement refusé.

En fait le pb c’est que le maçon c’est de la famille alors j’aimerais trouver le meilleur compromis possible

pour l’epaisseur de 6.5cm il me dit que c’est la norme RT2005 alors si quelqu’un sait ou je peux la consulter je serais assez curieux de voir ça.

si je me trompe pas 2 reag+4 isol+5 chap liquide fibrée =11 reservation , ça devrait passer mais le chauffagiste a l’air sceptique
Messages :Env. 20000
De :Toulouse (31)
Ancienneté :+ de 12 ans
bonjour

il y a une solution simple si tu n’a pas fait le ravoyage

tu prend du TMS efisol de 2 cm

tu le pose partout

tu creuse dedans pour passer tes tuyaux et gaine

tu pose du 4.5 par dessus

pas de velta bon sang les plots cela vaut rien pour faire varier l’ecartement dans une salle de bain ou devant les baies vitrées en plus les tuyaux sont mal enrobé avec, c’est de ladaube pour faineant ou artisant pressé

A+
Linux ? Y a moins bien mais c’est plus cher !
Messages :Env. 40
Ancienneté :+ de 12 ans
bonne idee jf mais le seul hic dans tout ça c’est que je n’ai pas de dalle brute reguliere partout j’ai des endroits avec 9 cm de reservation mais en moyenne je suis plutot sur du 11-12 cm.

c’est pour ça que ma premiere idee est d’enterer les gaine aux endroits ou il ya 9 dans la dalle brute puis partir de ce point zero pour egaliser la dalle avec le reagreage(gaine de 2 a enterrrer et reagreage de 2 sur les autres gaines pour niveller.

pour ce qui concerne l’isolant c’est vrai le tms green est une bonne alternative en 47mm (ça va etre chaud pour l’epaisseur sinon 40mm) mais je veux voir avec le chauffagiste pour le coeff d’ isolationcar le 47mm fait 2.15 et le velta n’etant qu’en polystyrene ne doit pas etre loin non plus.de plus le tms etant ma premiere solution retenu j’ai les chiffrages des 2 types (px velta=2* px tms)donc ça m’interresse
Messages :Env. 30000
De :Sur Le Forum (77)
Ancienneté :+ de 12 ans
pour brickbrock : j’ai mis du TMS 47 et en dessous j’ai également des hourdis en polystyrène

pour Jf : quand tu écris

« pose du TMS avec un grillage dessus et des tuyaux clipsé

C’est mieux que du VELTA c’est sur

Mais tu le regrettera a chaque fois que tu vas payer ta facture

Le doute va s’insinuer en toi, franchement vaut mieux faire les choses bien que bricoler  »

tu écris cela pour le TMS ou le velta ??
Messages :Env. 20000
De :Toulouse (31)
Ancienneté :+ de 12 ans
bonjour

ben franchement tu vas ragreer alors que tu manque d’epaisseur d’isolant a certains endroits Hum

Tu pique et tu rabote jusqu’a avoir une dalle de niveau, ou que tu puisse mettre du 47 partout.

Bon sang toute ta vie tu vas chauffer ta dalle pour economiser quoi 2 ou 3 jours de boulot pour un bricolo amateur. Un WE a deux avec un peu de matos et le pb est regle

A+
Linux ? Y a moins bien mais c’est plus cher !
Messages :Env. 40
Ancienneté :+ de 12 ans
tout a fait jf c’est bien ce que j’avais prevu de faire seulement je prevois le reagreage seulement pour tout remettre de niveau niquel.

je compte partir de 0 pour la zone ou j’ai le moins de reservation et niveller tout ça car j’ai des zones (salon-salle a manger) ou j’ai bien 14 cm de reservation donc je serais pas obligé de piqueter
En cache depuis le samedi 25 mars 2017 à 16h08

Lancer unnouveau sujet

Poster uneréponse

ForumConstruire.com c’est quoi ?
ForumConstruire.com est un site sur lequel les membres échangent leurs expériences personnelles concernant la construction de leur maison, et cedepuis 2004. Grâce aux 320 638 membres et aux 4 339 567 messages postés, vous trouverez forcement des réponses à vos questions sur l’administratif, la construction, le bricolage, la décoration, le jardinage …
Sites partenaires :
voir nos partenaires
Contacts|Signaler un contenu illicite|
Mentions légales|Baromètre|CGU|Presse|Publicité, annonceurs
ForumConstruire.com © 2004 – 2017 ForumConstruire SARL |

0.154

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de services tiers pouvant installer des cookies J’accepteEn savoir plus
«  Coefficient d’isolation K sur mon devis descriptif  »
Discussion lancée par- 2 réponses
«  Isolation et joint de dilatation dans une dalle béton intér  »
Discussion lancée par- 0 réponses
«  Monomur ou isolation extérieure ?  »
Discussion lancée par- 25 réponses
«  Isolation extérieur d’une maison en pierre de jaumont?  »
Discussion lancée par- 4 réponses
«  Isolation RT 2005 et avis sur mon isolation  »
Discussion lancée par- 2 réponses
«  Fissure dans murs (vieille batisse)  »
Discussion lancée par Swarley – 5 réponses
«  Humidité sous-sol…normal?!  »
Discussion lancée par bfasb – 16 réponses
Devis maçonnerie
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et …
Temps de séchage du béton
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Enduirama : comparez les rendus des enduits
Découvrez les outils et services exclusifs de ForumConstruire.com

epaisseur isolant plancher chauffant

EuroRadiant @2015 Tous Droits Réservés
Faire régner une ambiance confortable chez soi toute l’année de janvier à décembre, est devenu une possibilité facile à réaliser. La pose deplancher chauffantreste la meilleure option pour se procurer d’un bien-être gratuit. Cependant, l’installation doit être réalisée par les experts professionnels parce que les détails peuvent vous échapper. Le plus important concerne l’épaisseur plancher chauffant qui doit être adaptée à la structure de chaque élément de votre maison. Si on ne fait pas attention, le plancher chauffant va gêner d’autres fonctionnements de votre maison comme l’ouverture de vos portes, l’installation des prises électriques, le changement de place de certains objets fixés au sol, etc. La question qui se pose dans tout cela est : « quelle est l’épaisseur idéale pour un plancher chauffant ? »
Généralement, les constituants servant pour la pose d’un plancher chauffant sont les mêmes pour tous les types de plancher chauffant. Qu’il soit classique ou de nouvelle génération, on trouve les mêmes éléments dont :
Ces éléments doivent être présents pour un plancher chauffant. L’aspect et la nature de chaque élément garantissent l’efficacité du chauffage.
La nature et l’aspect de chacun des éléments constitutifs définissent l’épaisseur de l’installation.
Avec les planchers chauffants version classique, l’épaisseur peut atteindre plus de 10 cm. La succession des éléments, de la partie inférieure à la surface, est comme suit :
Au total, il a fallu 18 cm de hauteur de plus à votre sol pour installer un plancher chauffant ordinaire. Cette valeur est récemment réduite grâce à des nouveaux procédés performants. Avec des planchers chauffants minces, l’épaisseur minimale est de 22 mm. On rencontre un gain de 12 mm entre ces planchers chauffants minces et avec les planchers qui utilisent des isolations à plots.
Il existe aussi les planchers chauffants ultra-minces qui possèdent une épaisseur de 17 mm. Au minimum alors, on doit surélever le sol jusqu’à 80 mm, si on considère également la nature des chapes. Les chapes fluides sont les moins encombrantes.
Pour un plancher chauffant eau chaude, le minimum est de 17 mm. Déjà pas mal, mais la différence se voit encore par rapport à un plancher chauffant par rayonnant électrique PRE. L’épaisseur de ce dernier est en minimum 75 à 105 mm avec isolant, chape et revêtement de sol compris.
Évidemment, l’épaisseur plancher chauffant a une conséquence directe sur la température reçue dans l’atmosphère de la chambre. Plus l’épaisseur est inférieure, plus le poids du plancher est faible. Il offre alors une grande réactivité thermique. Par ce fait, on peut modeler la température d’une manière très précise. Une montée ou une descente de la température sera rapide et instantanée, selon votre gré.
Avec un plancher ultra fin, on rencontre une possibilité de gagner 3° C de température. L’efficacité des panneaux minces signifie une pose et une régulation rapides avec une mise en température brève. Un autre paramètre relatif à cette épaisseur est l’inertie que peut présenter un plancher chauffant. Une grande inertie est synonyme d’un temps de chauffage allongé. Pour la réduire, l’épaisseur entre en jeu. Si le plancher chauffant a une épaisseur moins importante, le poids est également inférieur ; donc l’inertie est petite. Par conséquent, on a moins de masses chauffées et la température s’élève facilement et rapidement.
Il est préférable d’opter pour le plus fin, léger et le plus mince de plancher chauffant si on veut avoir un résultat remarquable avec un excellent rendement.
Pour pallier aux désavantages des planchers chauffants classiques et pour offrir plus de satisfaction aux consommateurs, Euroradiant a mis en œuvre un produit unique, solide et performant. Il se débrouillait ainsi pour trouver des solutions efficaces pour l’esthétique de votre maison mais aussi pour que vous puissiez faire plus d’économie. Il a ainsi conçu ce qu’on appelle un film chauffant composé de micros plaques de carbone. Quant à l’épaisseur plancher chauffant, le but d’Euroradiant  est de réduire cette épaisseur au moins jusqu’à 6 cm. Et il a réussi le défi.
L’épaisseur des micros plaques de carbones qui servent l’élément de chauffage a battu le record. Avec seulement 5 mm d’épaisseur contre 18 mm pour un outil ordinaire, il offre tous les avantages jamais offerts par un autre.
On a, au moins 13 mm de gagnés sur la hauteur de réservation. Ce qui a permis, d’ailleurs, de faciliter l’installation sûre et d’optimiser le chauffage. Les planchers fins peuvent immédiatement être revêtus directement par le revêtement de sol de votre choix. Ils sont disponibles de suite. Un grand atout pour les consommateurs parce qu’ils peuvent profiter d’un gain de temps et d’argent. De plus, puisque l’épaisseur est réduite de manière considérable, vous pouvez même utiliser le film au-dessus de votre sol quel que soit son type. Cela peut ainsi être du marbre, du carrelage ou peut-être du parquet.
Dans tous les cas, opter pour le produit Euroradiant, c’est assurer un bien-être constant chez soi. Vous pouvez installer le plancher chauffant radiant pour une première construction ou en rénovation.
Avez-vous déjà expérimenté ce produit ? N’hésitez pas à nous le partager en commentaires !

epaisseur isolant plancher chauffant
accueil>conseils en chauffage et climatisation>Tendances>réglementation plancher chauffant : l’essentiel
/home/web/climamaison.com/ftp/www/pdf/conseil-997.pdf
Isolant thermique
R ≥ 2,5 m².K/W
Isolant thermique
R ≥ 1 m².K/W
Isolant thermique
R ≥ 1 m².K/W
Isolant thermique
R ≥ 1 m².K/W
Pour les systèmes« à eau »,les textes réglementaires de type décrets ou arrêtéssont ceux relatifs aux installations de chauffage à eau chaude ou declimatisation à eau glacée.
Le Cahier des Prescriptions Techniques duCSTB(« CPT Raf », Cahier du CSTB n° 3164) est à prendre en compte pour les plancherschauffants et rafraîchissants.
Ce qui est plus spécifique au plancher chauffant à eauchaude est la norme d’application de ce système de chauffage, en l’occurrence leD.T.U. 64.14(remplaçant l’ancienne norme DTU 65.8).Ce DTU (Document Technique Unifié) donne lesexigences minimales d’ isolation thermiqueconcernant l’isolant sous les tubesde planchers chauffant, selon le cas ou le local à chauffer est sur un terreplein (dalle en contact avec le sol terre), sur vide-sanitaire, sur unautre local chauffé, …

Signalons que l’isolation thermique minimum sur localchauffé de (résistance thermique supérieure à 0.75 m2°C/W) est nécessaire dufait de la diffusion vers le haut et non vers le bas. Rappelonségalement la définition de la résistance thermique : épaisseur del’isolant divisée par la conductivité thermiquecoefficientlambda .

Pression d’épreuve:avant le coulage de la dalle, l’étanchéité des réseaux doit être testée souspression d’épreuve avec un minimum de 6 bars pendant 2 heures. En pratique, lesinstallateurs de plancher chauffant préfèrent laisser une journée ou une nuitles réseaux sous pression afin d’être sûr de l’étanchéité des tubes. Rappelonsque les réseaux de tubes étant « encastrés », la garantie estdécennale (10 ans) et que deux précautions valent mieux qu’une.

Revêtements de solcompatiblesavec le chauffage par le sol.
Larésistancethermiquedes revêtements de sol, y compris leur éventuelle couchede désolidarisation associée (sous couche acoustique par exemple) ne doit pasdépasser : 0,15 m² K/W. Attention car la nature du revêtement de sol influe surla puissance thermique émise par le plancher. Cette prescription a pour but defavoriser l’émission haute de chaleur du plancher.

D’une manière générale, les matériaux et leurs produits de liaison doiventêtre conformes aux normes les concernant et répondre aux dispositionsparticulières telles que définies dans le
Cahier des Prescriptions Techniques. Pour tout autrematériau, un Avis Technique favorable pour l’emploi sur plancher chauffant estnécessaire.

A noter que pour les revêtements de sol , aucunecanalisation ne doit être incorporée dans le mortier de scellement. De ce fait,le mortier de scellement ne doit pas servir de couche d’enrobage auxcanalisations du plancher chauffant.

A noter également que les parquets et revêtements de sol contrecollés àparement bois en pose flottante doivent être conformes aux normes lesconcernant et répondre aux dispositions particulières telles que définies dansla norme NF P 63-204-1 (Référence DTU 51.11) « Pose flottante des parquetset revêtements de sol contrecollés à parement bois – Partie 1 : Cahier desClauses Techniques » et dans le Cahier des Prescriptions Techniques »Exécution des enduits de préparation de sol intérieur pour la pose desrevêtements de sol ». Même précaution pour les parquets collés.

Pour le plancher chauffant électrique ,l’essentiel réside dans la norme NFC15 100 « installationsélectriques à basse tension et notamment les chapitres 52 et 53 sections 701,753, et 771.
En ce qui concerne les épaisseurs d’isolant, dans le casd’unplancher chauffant électrique , cet isolant doit avoir une résistance thermiqued’au moins égale à :
2,5 m² K/W si le plancher porteur est en contact avec l’extérieur
et ne comporte pas d’isolation particulière (plancher béton,
entrevous en béton ou terre cuite,…).
2,2 m² K/W si le plancher porteur est en contact avec un vide
sanitaire, un local non chauffé ou un terre-plein et ne comporte pas
d’isolation particulière (plancher béton, entrevous en béton ou en
terre cuite sans isolation spécifique).
1 m² K/W si le plancher porteur est en contact avec un vide
sanitaire, un local non chauffé ou un terre-plein, et comporte une
isolation spécifique (plancher entrevous polystyrène, isolation
rapportée en sous face, …) telle que la résistance thermique totale
du plancher soit au moins égale à 2,5 m² K/W.
1 m² K/W si le plancher porteur est en contact avec l’extérieur et
comporte une isolation spécifique (plancher entrevous polystyrène,
isolation rapportée en sous face, …) telle que la résistance
thermique totale du plancher soit au moins égale à 2,5 m² K/W.
1 m² K/W si le plancher est en contact avec un local chauffé.

EN RESUME
Le plancher chauffant est un ouvrage multi-techniqueavec isolant, tubes de chauffage, chape de recouvrement, revêtement de sol, …,qui nécessite des précautions réglementaires rigoureuses. C’est un des systèmesde chauffage les plus confortables et qui génère des économies d’énergiesimportantes à cause de son excellent rendement d’émission. Rappelons que latempérature de surface n’excèdera jamais plus de 28°C. Pour cela le respect desrègles de conception et de réalisation est important, il en va de la longévitédu système de chauffage et des économies résultantes.
Ingénieur thermicien, Philippe NUNES vous livre son point de vue sur les technologies des équipements et solutions de chauffage, climatisation, ventilation. Directeur Général de Climamaison, il intervient en apportant son éclairage et son expérience de plus de 20 ans dans les métiers du confort thermique.
Valeurs minimales des RT des couches d’isolations continues
sous le plancher chauffant

Epaisseursd’enrobage: le DTU prévoit également des épaisseurs d’enrobage dechape en fonction d’une pose pour revêtement de sols collés ou flottants (poseA) et de sols scellés sur une chape (pose C).
Béton d’enrobage 35 mm (SC1)* ou 40 mm (SC2)* ou chape fluide sous Atec

Dalle à plots sous Atec SC1 a/b ou SC2a

Dalle support

Dalle désolidarisée 45 mm

Béton d’enrobage 20 mm*

Dalle à plots sous Atec SC1 a/b

* au dessus des plots
Plancher porteur
hourdis polystyrène
Plancher porteur
avec isolation

epaisseur isolant plancher chauffant

Chauffage par le sol / plancher chauffant sec Normes d’isolation sous plancher chauffant
Isolation sous plancher chauffant en Rénovation
L’isolation sous plancher chauffant en étage: pas de minimum demandé. LeLe plancher chauffant CaleoSol 13mm  ou le 25 mm peuvent être utilisés.
L’isolation sous plancher sur terre plain ou vide sanitaire ou local non chauffé doit être au minimum de R=0,5. La dalle doit comporter une épaisseur de polystyrène expansé de au moins 25  mm ou équivalent Le plancher chauffant CaleoSol sec de 25mm convient très bien pour tous types de sols.  
Isolation sous plancher chauffant en Construction
L’isolation sous plancher en étage doit être au minimum de R=0,75 soit environ 35 mm de polystyrène expansé ou l’équivalent en laine de verre sous plancher bois.
L’isolation sous plancher sur terre plein doit être au minimum de R=1,7 soit environ 70 mm de polystyrène extrudé,sur terre plein isolé en périphérie de R=1,25 soit environ 40 mm de polystyrène extrudé,sur sous sol, cave ou vide sanitaire R=2,1 soit 80 mm de polystryrène extrudé,
Un bilan complet  des isolants doit être fait pour choisir la bonne épaisseur de plancher chauffant CaleoSol

epaisseur isolant plancher chauffant

Plancher chauffant ROTH

Isolant polyurethane IKO

Isolant polyurethane RECTICEL EUROSOL

Accessoires plancher chauffant

Isolant polyurethane EFISOL MF et MS SI

Kits planchers chauffants complets

Il y a 0 produits dans votre panier.
Il y a 0 produits dans votre panier.
Il y a 0 produits dans votre panier.
Il y a 0 produits dans votre panier.
Il y a 0 produits dans votre panier.
Il y a 0 produits dans votre panier.
Il y a 0 produits dans votre panier.
Il y a 0 produits dans votre panier.
Il y a 0 produits dans votre panier.
Il y a 0 produits dans votre panier.
Il y a 0 produits dans votre panier.
Il y a 0 produits dans votre panier.
Il y a 0 produits dans votre panier.
Il y a 0 produits dans votre panier.
Il y a 0 produits dans votre panier.
Pour ajouter un produit au panier vous devez séléctionnez votreMontage
1

Choisir votre Montage
eurocone

coupleur rapide

Plaques de polyurethane (TMS), collecteurs, agrafes, tubes, et tous les accessoires nécessaires à la réalisation de votre sol chauffant sont sur prix-de-gros.com et ont été sélectionnés parmi les plus grandes marques.

epaisseur isolant plancher chauffant
Copyright 2010MULTIBETON-FRANCE- RéalisationEalys Sarl
Nos solutionsPlanchers chauffantspour un projet de rénovation
Nos solutions deP.A.C.pour l’eau chaude et le chauffage dans l’existant
Nos solutionsSolairespour l’eau chaude et le chauffage dans l’existant

Multibéton-France
ZI du Grand Bois
6 rue Charles Desgranges
57200 SARREGUEMINES
Tél. : 03 87 98 69 11
Fax : 03 87 98 69 12
Un plancher chauffant traditionnel aune épaisseur de 100 à 150 mm(selon l’isolant et le revêtement de sol) etun poids de 140 à 170 kg/m².
Cette épaisseur et ce poids, ajoutés à ceux du revêtement de sol, peuvent poser problème dans la maison existante quand il s’agit d’intervenir en surélévation du sol.
L’épaisseur du complexe vientrogner fortement sur la hauteur sous plafondmais elle s’avère aussi problématique pour les escaliers et les ouvrants, surtout les baies vitrées et les porte-fenêtres.
En général, le poids du complexe n’est pas un souci sur un support béton mais il le devienten présence d’un plancher bois avec solivage.
Dès la fin des années 1970, MULTIBETON a lancé successivement plusieurs solutions techniques destinées principalement àlimiter la surépaisseur et la surcharge sur un sol existant,les deux aspects étant généralement liés carun plancher chauffant plus mince est aussi un plancher chauffant plus léger.
Aujourd’hui, la panoplie MULTIBETON comprend7 procédés »faible épaisseur » et « faible poids » :
Le procédé HUMIDE MINCE, avecune chape mince fibrée de 35 mmincluant le tube chauffant MULTIBETON (fixé dans des rails), est le plus pratiqué des procédés minces MULTIBETON.
35 mm contre minimum 60 mm pour une chape traditionnelle de plancher chauffant : c’estau moins 25 mm de gagnéssur la hauteur de réservation.
Selon la contrainte d’épaisseur réelle, il est possible d’associer le procédé HUMIDE MINCE avec un isolant de sol classique de 20 à 100 mm (polystyrène ou mousse de polyuréthane) ou avec un isolant de sol lui aussi mince : l’isolant multicouche réflecteur MULTIREFLECT dont l’épaisseurn’excède pas 7 mm.
35 mm de chape mince + 7 mm d’isolant mince : celà fait, en ce cas,une épaisseur globale de seulement 42 mm,à quoi il vous faut simplement rajouter l’épaisseur du revêtement de sol choisi : carrelage, marbre, terre cuite, parquet, PVC, linoléum ou même moquette.
Faible épaisseur rime avec faible poids : la chape mince fibrée de 35 mm est également plus légère. La charge qu’elle exerce sur le sol porteur n’estque de 75 kg/m²(hors revêtement) ce qui fait du procédé Humide Mince une excellente solution pour les planchers bois.
Le procédé HUMIDE MINCE a un autre atout d’importance. Grâce à la moindre épaisseur et à la meilleure conductivité thermique de la chape mince (armée de fibres d’acier) il estbeaucoup plus réactifqu’un plancher chauffant traditionnel (un gain de 2°C sur votre température de confort peut être obtenu en 1h30, en moyenne, contre 4h avec une chape d’épaisseur traditionnelle).
L’HUMIDE MINCE vous apporte ainsi, en terme de confort,tous les avantages du plancher chauffant mais sans son habituel inconvénient : l’inertie.
Mais, pour les mêmes raisons techniques, l’HUMIDE MINCE vous apporte aussiun plus sur le plan des économies d’énergie . Ce plus est, en fait, un… moins car il permet degagner en moyenne 3°Csur la température d’eau de chauffage par rapport à un plancher chauffant traditionnel, ce qui améliore encore davantage le rendement de votre chaudière ou le coefficient de performance (COP) de votre pompe à chaleur.
Le procédéHUMIDE MINCE PLUSest une variante encore plus mince du procédé HUMIDE MINCE. Le recours à un tube MULTIBETON dediamètre 12 mm(contre 17 mm habituellement) permet de réduire l’épaisseur de chape minima àseulement 30 mm(contre 35 mm) et son poids àseulement 65 kg/m²(contre 75 kg/m²).
La réactivité et la performance énergétique du procédé HUMIDE MINCE PLUS sont elles aussi(un peu) meilleures encoreque celles, déjà très élevées, du procédé HUMIDE MINCE.
LeprocédéHumide Mince CFse distingue du procédé Humide Mince (voir ci-dessus)par son type de chape mince : au lieu d’une chape mince » traditionnelle  » ciment/sable/gravier armée de fibres d’acier, ceprocédé fait appel à une chape fluide mince spécialeTHERMIO +de LA CHAPE LIQUIDE.
Sonépaisseur et son poids sont quasi identiques :37 mm et 76 kg/m².
Grâceà la chape fluide minceTHERMIO + , le procédé Humide Mince CF conserve ce quifait aussi la force du procédé Humide Mince : une excellente réactivitéthermique et une remarquable performance énergétique.
LeprocédéHumide Mince Plus CFest une variante du procédé Humide Mince CF. Lui aussifait appel à la chape fluide minceTHERMIO + .
Sonépaisseur totale peut être réduite à32 mmcar la chapeTHERMIO +enrobe un tubeMULTIBETON de diamètre 12 mm(contre 17 mmpour le tube de l’Humide Mince CF).
Quantà son poids, il tombe à66 kg/m²tandis que sa réactivité thermique est encore(un peu) meilleure.
Le procédé SOL SEC CS42s’adresse aux projets de réfection des sols s’accompagnant d’unproblème de charge sévèreou/et d’unecontrainte de délaiquant à l’utilisation de la maison ou du logement.
Le réseau de tubes MULTIBETON de diamètre 12 mm est recouvert par des plaques de chape sèche. Parce qu’elles sont sèches, ces plaques peuvent recevoir leur revêtement dans les heures qui suivent. Conséquence :la mise en service de l’installation peut être très rapide , ce qui est un avantage important en cas de rénovation d’une maison habitée.
Les plaques de chape sèche sont à base de plâtre et d’épaisseur 25 mm, d’oùune épaisseur globale du procédé de 42 mm(hors isolant et revêtement de sol) pour un poids deseulement 34 kg/m².
Le procédé SOL SEC CS42 est utilisable en chauffage seul (il n’est pas validé pour la fonction rafraîchissement).
Le procédé SOL SEC A19 est encoreplus mince (19 mm),plus léger (20 kg/m²) etplus réactif (gain de 2°C sur la température de confort en une petite demi-heure !)que les procédés MULTIBETON avec chape mince ou chape sèche.
Il s’apparente au procédé SOL SEC CS42 mais, en lieu et place des plaques de chape sèche, il utilisedes tôles de recouvrement en acier d’épaisseur 2 mm,collées sur les tubes MULTIBETON de diamètre 12 mm.
Outre un appréciable gain d’épaisseur, de poids et de réactivité, les tôles métalliques du procédé SOL SEC A19 permettent degagner… 8 à 10°C sur la température d’eau de chauffage(par rapport à un plancher chauffant traditionnel) d’où des économies d’énergie considérables surtout, en présence d’une pompe à chaleur ou d’une chaudière à condensation.
Le procédé SOL SEC A19 est la réponse idéale pour la rénovation quand elle s’accompagne de contraintes (très) sévères et aussi pour les maisons, neuves ou existantes, à usage intermittent.
LeprocédéSOL SEC A18et une variante du procédé SOL SEC A19. Comme lui, ilrecouvre les tubes MULTIBETON avec des tôles en acier mais, celles ci sont de 1mm au lieu de 2mm.
Dece fait, le procédé SOL SEC A18 voit son épaisseur tomber à seulement18 mm ,d’où son nom, tandis que son poids ne dépasse pas …12 kg/m² . Quant à la charge maxi admissible sur les tôles d’acier, elle est de 300kg/m² (contre 500 kg/m² pour le SOL SECA19).
C’estle plus mince et le plus léger de tous les procédés de plancher chauffantMULTIBETON !
Aucontraire des procédés MULTIBETON avec chape flottante, ces procédés secs SOL SEC A18, A19 et même CS42 ne peuvent être posés sur unisolant de sol, traditionnel ou mince. Ils doivent être placés directement sur lerevêtement de sol existant, ce qui suppose la présence d’un isolant intégré (ouen sous face) au sol porteur.

epaisseur isolant plancher chauffant

Extrarock

Recherche

Export

ROCKWOOL
Contact

Presse

DoP

Talents

Accueil

ROCKWOOL France SAS 111 Rue du Château des Rentiers 75013 Paris Téléphone (+33) 01 40 77 82 82 Fax (+33) 01 45 86 80 75
Copyright © Avril 2012, ROCKWOOL France
Legal notice Mentions légales
Etape 1 -Reconnaissance du support et choix des produits
Quel que soit le projet neuf ou rénovation, il convient de vérifier les données suivantes concernant le plancher afin de faire le bon choix d’isolant :
– Vérification du support admissible
– Performance acoustique selon type de locaux adjacents
– Performance thermique visée (type de local inférieur)
– Plancher chauffant
– …
La technique d’isolation sous chape flottante permet d’isoler thermiquement et acoustiquement les chapes des planchers bas ou intermédiaires intégrant ou non un système de chauffage au sol.
La mise en oeuvre est dictée par les DTU 26-2 et 52-1 ainsi que dans les avis techniques des fabricants de chapes non traditionnelles.
Dans le cas des planchers chauffants, les différentes mises en oeuvre possibles sont dictées par les DTU 65-7, 65-10 et 65-14 ainsi que dans le cahier CSTB n°3606 et dans les avis techniques des fabricants de système de chauffage au sol.
La mise en oeuvre de sous-couches isolantes de classe SC1 ou SC2 n’est admise que dans les locaux à faibles sollicitations comme le précise le DTU 26-2 et 52-1.
Dans le cas de la technique sous chape maçonnée, le support doit être exempt de dépôts, déchets, ou autres matériaux provenant des travaux des différents corps d’état et de planéité conforme au DTU 26-2 et 52-1 support de type I ou II.
La capacité portante du support est supposée avoir été vérifiée par le maitre d’ouvrage pour prendre en compte le poids propre de la chape, du ravoirage et/ou du revêtement éventuel.
Les temps de séchage prévus par le fournisseur du support ou visés par le DTU 26-2 et 52-1 doivent être respectés. Ces temps ne concernent que les locaux à faibles sollicitations visés pour la mise en oeuvre de sous-couches isolantes.
Les palettes doivent être approvisionnées sur le chantier et peuvent être stockées à l’extérieur plusieurs semaines sous réserve du bon état de l’emballage.
Dans le cas d’utilisation du ROCKSOL PREMIUM, les rouleaux d’adhésif doivent être approvisionnés en nombre suffisant (environ 6 rouleaux de 50 ml pour 100 m 2 ).
Etape3 – Pose du ravoirage éventuel
L’incorporation de canalisations horizontales dans le mortier de la chape, dans le béton de la dalle, ou dans la sous-couche isolante n’est pas admise. Si des canalisations sont prévues, elles doivent être placées dans le ravoirage supplémentaire. L’épaisseur du ravoirage doit être telle que la génératrice supérieure de la canalisation du plus grand diamètre incorporé tangente le nu du ravoirage. Les canalisations, fourreaux ou conduits ne doivent pas se croiser.
Seuls les ravoirages de type C, D, E, sont admis pour la pose d’une sous-couche isolante :
Type C: Lit de sable de classe 0/4 mm de 4 cm d’épaisseur maximale stabilisé par 100kg minimum de liant hydraulique par mètre cube de sable sec,
Type D: Mortier ou béton maigre dose à environ 200kg de ciment ou 325kg de chaux hydraulique naturelle par mètre cube de sable sec,
Type E: Mortier de ciment dose à environ 325kg/m3.
Les sous-couches isolantes sont classées selon leur niveau de compression et leur usage, on distingue :

– Les isolants de classe SC1 ou SC2 en fonction de leur écrasement sous charge. Cette classe conditionne la composition de l’ouvrage sus-jacent,

– Les isolants avec la mention a ou b indiquant les charges d’exploitation admissibles dans le local (500 ou 200kg/m²) avec, en indice, un chiffre de 1 à 4, lié à la réduction totale d’épaisseur à 10 ans, servant uniquement en cas de superposition de deux sous-couches isolantes.

– Les isolants avec la mention « A » pour caractériser les sous-couches à caractère acoustique de traitement aux bruits d’impact

– Les isolants avec la mention « Ch » pour caractériser les sous-couches pour sol chauffant.

Les sous-couches isolantes en laine de roche ROCKSOL sont classées SC2 a3 ou b3,elles ne sont donc pas superposablesavec elles-mêmes ni avec d’autres matériaux.
Exemple
SC2 a3 A Ch signifie sous-couche acoustique de classe SC2 pour local à charges d’exploitation 500kg/m2, utilisable en plancher chauffant.
La certification ACERMI des sous-couches vaut la preuve de la conformité du produit au DTU 52-1.
Etape 5 -Pose du bandeau périphérique de désolidarisation
La chape, la dalle ou le mortier de scellement doivent être impérativement désolidarisés de toutes les parois verticales, y compris en pieds d’huisserie et seuil, et de toute émergence (fourreaux de canalisations, poteaux, murets,…) par un bandeau en matériaux résilients d’épaisseur minimale de 3mm dans tous les cas et de 5mm en cas de plancher chauffant.

Les panneaux doivent être posés contre le bandeau afin d’en assurer la tenue et d’obtenir une surface d’isolant continue. Ce bandeau doit avoir une hauteur supérieure de 2cm à la hauteur du sol fini, et ne devra être arasé qu’après la pose du revêtement de sol. Il est d’ailleurs conseillé de rabattre ce bandeau sur le sol fini avant la pose des plinthes et de l’araser sous les plinthes.

H bandeau = Ep. Ravoirage + Ep. Isolant + Ep. Chape + Ep. Revêtement de sol + 2cm
Etape 6 -Pose de la sous-couche isolante
Les panneaux de sous-couche isolante doivent être posés bien jointifs (espace inférieur à 2mm) et à joints décalés sur toute la surface du local (sauf dans le cas du ROCKSOL PREMIUM qui doit être posé à joints droits).
Etape 7  – Pose du film polyéthylène
Afin d’empêcher les pénétrations de la laitance dans les joints, quel que soit le support, un film de polyéthylène d’une épaisseur > 150μm ou équivalent doit être déroulé sur l’ensemble de la surface avec recouvrement entre lés d’au-moins 15cm, quel que soit la nature de la sous-couche isolante. Le film est remonté sur la bande périphérique et maintenu par des bandes adhésives de 5cm de large, les angles correctement pliés.
Dans le cas du ROCKSOL PREMIUM qui intègre un film aluminium renforce, ce film polyéthylène n’est pas nécessaire. Les joints entre panneaux doivent être recouverts d’une bande adhésive de 5cm de large minimum.
Etape 8 -Pose de la chape flottante
Afin d’éviter la détérioration de la sous-couche, les zones de circulation doivent être protégées soit avec des planches posées directement dessus, soit avec des morceaux de plaques résultant des chutes de découpes.
Le mode de coulage de la chape doit être conforme au DTU 26-2 et avis technique du fournisseur de la chape.
Le temps de séchage, le nombre de passe, les vérifications du taux d’humidité,…doivent être définies avec le fournisseur de la chape.
ROCKWOOL ne pourra être tenue responsable d’un désordre résultant d’un manquement aux instructions de pose de la chape sur sous-couches isolantes en laine minérale.
Dans le cas des carrelages uniquement, et sur sous-couche isolante en laine de roche, seuls les sols collés sont conseillés. Les sols scellés sont possibles et nécessitent la mise en oeuvre d’un mortier de scellement supplémentaire sur la chape flottante.
Des joints de fractionnement supplémentaires sont à exécuter tous les 40m 2et au plus tous les 8 mètres linéaires. Les tolérances maximales admissibles, observées en déplaçant librement la règle en tous sens sur la surface du support, doivent être de 5mm sous la règle de 2m et de 2mm sous le réglet de 0,20m (1mm dans le cas de revêtement de sol souple).
En cas de pose de canalisations verticales après la réalisation de la chape flottante, des fourreaux permettant de conserver les fonctions mécanique et acoustique doivent être mis en oeuvre par l’entreprise assurant les percements.
Seules les cloisons de distribution légères (< 150kg/m linéaire) peuvent être montées après exécution de la chape flottante lorsqu’il n’y a pas d’exigences d’isolation acoustique entre les locaux séparés par cette cloison.
Tout autre type de parois verticales doit poser sur le gros oeuvre.
Etape 10- Pose du revêtement de sol
Le revêtement de sol doit être pose conformément aux prescriptions du fabricant.
Les recommandations de pose à suivre pour la mise en oeuvre de système de planchers chauffants sont dictées par les différents DTU et cahiers du CSTB sur le sujet ainsi que dans les avis techniques des fournisseurs de système de chauffage.
Plancher chauffant par câbles électriques enrobés dans le béton  
Le DTU 65-7 précise que les éléments chauffants par câbles électriques enrobés dans le béton doivent être posés et fixés sur l’armature. La chape doit avoir une épaisseur telle que l’enrobage soit au moins de 40 +/- 10mm sous les câbles et 30 +/-10mm au-dessus des câbles.
Ces distances peuvent être assurées soit avec des cales soit par coulage de la chape en deux passes en veillant à poser les câbles chauffants sur la première passe. Cette deuxième solution permet d’éviter les désordres dus aux déformations subies par les câbles chauffants.
Le DTU 65-14 précise que les éléments chauffants à eau chaude sur sous-couches isolantes de classe SC2 ne sont autorisés que sur plancher de type A. Un plancher de type A est un plancher ou les éléments chauffants sont noyés dans la chape. Les planchers de type A correspondent aux planchers d’applications courantes pour les locaux à faibles sollicitations.
Pour information, un plancher de type C est un plancher où les éléments chauffants sont noyés dans une première couche de nivellement mise en oeuvre avant la chape. Aucun élément n’est donc présent dans la chape. L’épaisseur minimale entre la partie la plus haute des tubes et la surface brute finie de la dalle d’enrobage doit être de 40mm.
Plancher chauffant rayonnant électrique  
Le cahier CSTB n°3606 précise que l’isolation à mettre en oeuvre sous un système P.R.E doit être fonction du local inférieur.
Les cloisons et les doublages doivent être montés avant mise en place de l’isolant de sol.
Les éléments chauffants doivent être fixés de manière à :
– ne pas venir en contact les uns avec les autres,
– conserver les rayons de courbures prédéfinis
– respecter les distances minimum vis-à-vis des autres ouvrages.
La pose des éléments chauffants peut être réalisée soit :
– directement sur le ROCKSOL PREMIUM à l’aide d’attaches spécifiques (cavaliers,…) ou bandes adhésives double face.
– sur le film polyéthylène à l’aide de bandes adhésives double face pour le ROCKSOL EXPERT.

Le cahier CSTB n°3606 interdit la pose scellée directe du carrelage sur les éléments chauffants dans le cas d’isolant en laine de roche.

La pose des revêtements de sol ne doit intervenir qu’après la première mise en température de l’ouvrage.
La circulation piétonne (sans objets lourds ni échafaudage) sur la chape flottante ne pourra intervenir qu’après 3 semaines conformément au DTU 26-2 et 52-1 ou selon le délai prévu par le fournisseur de la chape. La mise en service définitive est de 5 semaines d’après les DTU 26-2 et 52-1.
Les chutes d’isolants nus ou revêtus et les emballages devront être rapportés chez un distributeur assurant la collecte des déchets non dangereux inertes (pour l’isolant) et non dangereux non inertes (pour les emballages), en déchèterie ou sur les plateformes de tris des déchets issus du bâtiment.
Annexe -Cas particulier des chapes à base de sulfate de calcium ou chapes dites anhydrites (selon cahier CSTB n° 3578)
Les conditions nécessaires pour la mise en oeuvre de la chape sont les suivantes :
• bâtiment clos et couvert, vitrage posé (ou baies fermées par des bâches hermétiquement fixées);
• aucun risque de courant d’air pendant au moins 24 heures;
• cloisons séparatrices d’appartements terminées, ainsi que les cloisons en maçonnerie de distribution (> 150kg/ml) et les doublages;
• vérification faite par le chauffagiste de l’étanchéité des installations de plomberie et de chauffage;
• température du support et de l’atmosphère comprise entre 5°C et 30°C sans risque de gel ou de chaleur excessive (> 30°C) dans les locaux;
• pas de risques de ré-humidification excessive à craindre dans les locaux;
• pas d’exposition directe à l’ensoleillement (masquer les fenêtres) pendant au moins 24 heures.
Un film polyéthylène doit être mis en place dans tous les cas où il y a risque de pénétration du mortier dans l’isolant ou dans les joints. Un calfeutrement soigne de l’isolant est nécessaire compte tenu de la fluidité de la chape. Afin d’éviter toute pénétration de mortier sous la couche de désolidarisation, relever le film polyéthylène en périphérie des murs ou utiliser des bandes à rabat collé sur l’isolant.
En cas de joints ouverts ou de dégradations de l’isolant (coin casse, …), reboucher avec de la mousse expansive.
L’épaisseur maximale autorisée est de 6cm, sauf dans le cas d’une chape chauffante ou l’épaisseur maximale est de 7cm.
Conseil pour le coulage de la chape
La chape se coule en général en une passe.
Dans le cas de systèmes de fixation ne permettant pas d’éviter la remontée des tuyaux de chauffage, il est nécessaire de couler en deux passes de la façon suivante :
– le mortier est déversé jusqu’au bord supérieur des canalisations de chauffage. Cette première couche est simplement tirée au moyen du balai de finition ou de la barre de nivellement.
– au plus tard trois jours après coulage, la première couche est légèrement humidifiée et frottée en surface avec un balai. Les piges sont réglées et la seconde passe coulée.
Une circulation piétonne modérée est possible 24 heures après le coulage. Ne pas utiliser escabeaux, échelles et échafaudages sans plaque de répartition.

epaisseur isolant plancher chauffant
Caleosol LePlancher Chauffant   Pose à sec
La gamme de plancher chauffant Tradi par Caleosol
Plancher Chauffant Sec Tradi XPS RT2005-2012 Isolant polystyrène
Isolant XPS 3 cm (R=0,8) à 12 cm (R=3,5),  Pas = 20cm 300 KPa SC1a1 Réductions impôts rénovation A partir de 39,90€TTC/m2 Le kit complet livré
Plancher Chauffant Sec Tradi XPS RT2020 Isolant polystyrène
Isolant XPS 3cm (R=0,8) à 12 cm (R=3,5),  Pas = 30cm 300 KPa SC1a1 Réductions impôts rénovation A partir de 29,90€TTC/m2 Le kit complet hors livraison
Plancher Chauffant Sec Tradi ECO+ fibre de bois Isolant fibre de bois
Isolant NaturePlus 4cm (R=0,83) à 12cm (R= 2,45) Pas = 20cm 280 Kpa SC1 Réductions impôts rénovation A partir de 54,90€TTC/m2 Le kit complet livré
Plancher Chauffant Sec Tradi ECO+ RT2020 Isolant fibre de bois
Isolant NaturePlus 4 cm (R=0,75) à 12cm (R= 2,45) Pas = 30 cm 280 Kpa SC1 Réductions impôts rénovation A partir de 44,90€ TTC/m2 Le kit complet hors livraison
Plancher Chauffant Sec Tradi ECO+ Lambourdes Isolant fibre de bois
ECO+ pour parquets cloués avec Lambourdes Pas = 20cm 280 Kpa SC1 Réductions impôts rénovation A partir de 54€ TTC/m2+ Lambourdes, livré
Plancher Chauffant ECO+ Lambourdes RT2020 Isolant fibre de bois
ECO+ pour parquets cloués avec Lambourdes Pas = 30cm 280 Kpa SC1 Réductions impôts rénovation A partir de 44,90€ TTC/m2+ Lambourdes,hors livraison
Plancher Chauffant Sec Tradi Budget
Tôles aluminium seules pour travaux de rénovation entre solives ou en faux plafond Simple gorge largeur 19cm Double gorge largeur = 39cm Triple gorge largeur = 59 cm 29,9€ TTC/m² livré Autres dimensions sur demande
Plancher Chauffant Sec Tradi TMS Isolant TMS Original
Isolant TMS original épaisseur 25mm  (R=0,9) à 8cm (R=3,5) Pas = 20cm isolant SC1 Réductions impôts rénovation A partir de 45,90€ TTC/m2 Le kit complet livré
Plancher Chauffant Sec Tradi TMS RT2020 Isolant TMS Original
Isolant TMS original épaisseur 25mm  (R=0,9) à 8cm (R=3,5) Pas = 30cm Réductions impôts rénovation A partir de 35,90€ TTC/m2 Le kit complet hors livraison
Plancher Chauffant Sec Tradi OSB4 , 2 en 1
OSB4 18mm d’épaisseur Pose sur plancher bois Rénovation, faible épaisseur A partir de 44,9€ TTC/m2 Le kit complet livré
Plancher Chauffant Tradi Spiruline et Algues
Isolant XPS 3 à 5cm d’épaisseur Spécial très fortes puissances: jusqu’à 1 kw/m² en phase de démarrage. Grands projets
Chape sèche fine CaleoDur pour Tradi
Chape sèche de 12,5mm d’épaisseur à visser pour plancher chauffant Caleosol Anti feu 15 minutes Gipse fibre de bois 12,00€ TTC/m2 livré
La gamme de plancher chauffant mince Caleosol Classique
Plancher Chauffant faible épaisseur mince
Isolant EPS 13 ou 17mm  Pas = 19,6cm  300 KPa (300 kg/m2) 52,90€ TTC/m2 Le kit complet livré
Plancher Chauffant faible épaisseur mince
Isolant EPS 25 ou 30 mm Pas = 19,6cm 300 Kpa (300 kg/m2) 52,90€ TTC/m2 Le kit complet livré
Plancher Chauffant Caleosol Classique
Isolant EPS 50 mm Pas = 19,6cm 300 Kpa (300 kg/m2) 67,90€ TTC/m2 Le kit complet livré
Plancher chauffant en application plafond chauffant
Le plancher chauffant Caleosol peut s’utiliser au plafond positionné entre la fourrure  (raillage) et les plaques de plâtres.
Plancher chauffant en application mur chauffant
Le plancher chauffant Caleosol peut s’utiliser au mur positionné entre le mur et la finition. Le plancher chauffant en 13mm est idéal car de même épaisseur que les plaques de plâtres. 
Chape sèche fine CaleoDur pour Caleosol Classique
Chape sèche de 12,5mm d’épaisseur à visser pour plancher chauffant Caleosol Anti feu 15mm Gipse fibre de bois 12,00€ TTC/m2 livré avec plancher chauffant
Commander en ligne monplancher chauffant
Commander en magasin monplancher chauffant sec
Faire poser monplancher chauffant sec par un pro
Demander un devis complet pourplancher chauffant
Rester connecté avec l’app plancher chauffant Caleosol
Tous les guides du plancher chauffant
Nous avons bien recu votre message!
France  02 34 46 00 00    Belgique  023181570    Suisse  0225190211    
Idéal pour la construction et la rénovation
Système avec base isolante rainurée XPSSC1ou TMSSC1ou fibre de bois naturelleSC1et tôle aluminium rapportée
Réservation de 25 à 100 mm suivant type isolant et isolation recherchée
Système isolant EPS 300 XPS et feuille aluminium thermocollée en usine.
Réservation 13, 17, 25, 30 et 50mm.
Plancher chauffant eau  hydraulique
Un fait déjà bien établi, un plancher chauffant consomme moins que des radiateurs parce que la sensation de chaleur par rayonnement permet de réduire la température de chauffage pour une même impression de bien être. L’Ademe considère une réduction de 10 à 20% par rapport à des radiateurs.
Le Caleosol va plus loin car il est sec et mince et donc sans inertie. 
Ainsi, on peut réguler le chauffage la ou le plancher chauffant traditionnel ne peut pas le faire. L’Ademe estime que 1° de moins génère 10% d’économie de chauffage. En utilisant le profil de chauffage ci-après, on estime que le plancher chauffant Caleosol permet de réduire de 16% la consommation d’énergie par rapport à un plancher chauffant traditionnel.Soit 26% à 36% par rapport à des radiateurs.
Les trois isolants sont certifiésSC1 , la plus haute note permettant une pose directe de parquet sans passer par une dalle fermacell ou béton.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form
Plancher chauffant eau  hydraulique
Marque en propre:FreeHeat, Caleosol, CaleoMur, CaleoPlafond, Jupiter, CaleoSoleil, Soleil-ô, Le chaudron Polaire   carport photovoltaïque Distributeur:PAC LG, Solutions complètes Chauffage, plancher chauffant sec et mince, Rafraîchissement, Solaire, Chauffage piscineFreeHeat – Caleosol SAS au capital de 85 000€ Ateliers: 6 Route des Boulonnières41000 St Denis / Loire

epaisseur isolant plancher chauffant

Bonjour,cliquez-icipour vous inscrire et participer au forum.
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13
Bonjour a tous Je suis nouveaux sur ce forum alors je vais commencer par me présenter . Ouvrier ardoisier je suis actuellement en chantier sur ma maison. j ais acheter cette maison suite a un abandon de projet, je meretrouve donc avec une maison hors d’ eau et hors d’,air ( c est une renovation ).cependant le précédant proprietaire a fais quelques erreur. il a notamment coule des chappes qui on été mal dosées (le balai creuse le c happes). J ai donc été oblige de les faires sauter. Je me retrouve donc et c est la le sujet de mon poste avec une dalle béton saine qui ce trouve a 18 cm de mes huisseries deja pose. Je me suis donc dit que je pourrais en profiter pour poser un planchers chauffant. Mes question : ci je pose l isolant et le per d’ une épaisseur de 6 cm il me reste quant même 10 cm de chape ( isolant 6+ 2 de colle et carrelage + 10 de chape ) même avec fibre et ou grillage j ai l impression que ça fais beaucoup. ensuite je doit poser en guise de carrelage de l ardoise (60cmx60cm) savez vous ci c est compatible avec un pc. Un dernière info la surface est de 50m2 environ (7x7m).voilà merci par avances de vos réponses .vous aurez aussi remarque mon problème avec l’orthographe excusez moi mais je peut pas faire autrement.

—–

bonjour balbu,
en attendant d’autres avis de spécialistes, je vous dirai seulemnt que quand l’architecte a rénové mon habitationil a justement fait poser un carrelage sur chape en ciment maigre (et non simplement collée sur la chape auto-lissante) et le total doit bien faire les 10 cm .. ou plus.
Le chauffage par le sol fonctionne quand même, mais simplement ça augmente l’inertie thermique… c’est à dire que quand il y a un très brusque coup de froid il faut.. un certain temps….. pour que le sol monte en température. La chaleur n’arrive pas tout de suite, mais ce n’est pas bien grave, c’est très supportable. Surtout si la maison est bien isolée.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? (les Shadoks)
Bonjour,
Il y avait donc avant une chape de 18cm, il paye pas le ciment par chez toi !!!!???
Moi je pense que tu devrais compenser la hauteur qui te manque par une couche supplémentaire d’isolant.
Une chape trop épaisse va augmenter l’inertie et sa peut être très gênant pour les raisons qu’évoque « Bounoume » autant pour augmenter le chauffage que pour le descendre.
Si tu as par exemple de grande baie vitrée tu n’arriveras pas à gérer le chauffage entre la demande et le besoin à un instant T.
Après pour l’ardoise, je ne sais pas. Je dirais que le problème c’est pas le matériaux mais de la colle utilisée.
@+
Bonjour, merci pour vos réponses pour salva57 ci ci on l achete le ciment mais il y avais sous la chape un isolan et l, épaisseur totale n étais pas suffisante ce qui explique les 18 cm. Je pense que jetais augmenter l épaisseur de l isolant. J ai 2 autre question est ce qu les gaines électrique et d’ eau ( per gaine) peuvent passer sur le pc avant le coulage de la chape ou faut ils les noyer dans la chape ? La deuxième : quel est la diference entre l isolant spéciale pc et l isolant classique ( type polystyrène) parce que le prix c est pas le même encore merci pour vos réponses
Bonsoir,
La hauteur de réserve standard pour du sol chauffant hydraulique est de 17 cm.
Tu passe touts tes réseau autres dessous l’isolant. http://www.emetteursdechauffage.com/…chauffant.html
Localisation Au pied des monts du Forez
Si tu as par exemple de grande baie vitrée tu n’arriveras pas à gérer le chauffage entre la demande et le besoin à un instant T.
Bonjour, super impeccable nickel ça devien de plus en plus claire ci je resume : je pose mes gaines je coule une c happe de 5 cm (avec grillage ou pas ? ) ensuite l isolant et le per pour environ 6 cm puis une autre chape de finition de 5 cm le carrelage et la colle pour 2 cm et j ais mes 18 cm. Pour préciser mon projet ces 50m2 de pc sont une partie (salon) d’ une grande pièce de 110m2 dont le chauffage principal sera un poêle a bois de type France turbo (ourla voir maxi oula) et j avais peur que cette partie éloigne du poêle ne soit pas confortable dou l idée du pc, ce ne sera donc que de l appoint. Et effectivent cette partie est encadrer du cote nord et sud par des baies vitrée de 2,2m par 3,5m pour finir cet espace de 50m2 est sous une mezzanine qui monte facilement a 8m de haut. L’isolation quant a elle seras effectue par de la laine de verre ‘ 100 sur les mur (qui font 65cm en de granit) et 2×100 sous le toit. Ci vous avez des commentaires n’esitez pas et encore merci pour votre aide.
Localisation Au pied des monts du Forez
Bonjour,
oui tu as compris pour combler les 18cm, mais tu peux aussi faire un plancher chaufant épais comme j’ai précisé au-dessus, en passant l’électricité et le reste par le plafond ou les murs (je préfère cette solution d’ailleurs).
Avec de tels murs épais, c’est dommage d’isoler par l’intérieur car tu ne profite pas de l’inertie de tes murs… As-tu déjà réfléchi à une isolation par l’extérieur ? Tu aurais un réel confort, surtout avec une belle ouveture au sud.
Sinon, ton isolation prévue est insuffifante, tu vas isolé comme on le faisait il y a 20 ans ! Il te faudrait presque le double pour avoir une bonne isolation, et c’est dommage de ne pas isoler mieux que ça quand on entreprend de tels travaux…
N’oublie pas surtout de prévoir une bonne étanchéité à l’air (en iti : membrane à dérouler sur l’isolant et à scotcher/mastiquer pour rendre le tout étanche à l’air)

Tout dépend de l’inertie disponible ailleurs dans la maison : imaginons une maison avec beaucoup de masses lourdes et inertielles, bien isolée, même avec de grandes baies vitrées, c’est jouable. Et je dirais même plus : un plancher chauffant épais, c’est mieux ! En effet :
– Pas de fluctuation perceptible de la température intérieure quelque soit l’ensoleillement puisque les masses lourdes vont considérablement lisser les amplitudes de la température intérieure.
– Avec moins d’inertie à l’intérieure, une autre solution : garder le plancher chauffant épais (il apportera donc de l’inertie manquante, notamment pour l’été), et le faire chauffer afin d’atteindre 17°C int. Les quelques degrés manquants sont complétés par des radiateurs (réactifs), afin d’atteindre 19-20°C, qui se coupent ou se déclenchent en fonction de l’ensoleillement.
Cdlt.
Localisation Au pied des monts du Forez
Bonjour,
L’inertie ? bof… Je suis en planchers chauffants épais comme cela se faisait il y a 18 ans.
Les régulations du commerce sont toujours en retard par rapport aux variations de t° surtout lorsqu’elles sont brutales.
Je compte faire comme certains auto constructeurs, une régulation tenant compte aussi des …prévisions météo.
Quelle est l’inertie disponible dans la maison ? Quelle épaisseur d’isolation ? Isolation par l’extérieur ? Beaucoup de masses lourdes ? Des murs épais ?
Sans masses lourdes inertielles ailleurs dans la maison, pas étonnant qu’il y ait des problèmes de régulation !
Localisation Au pied des monts du Forez
faire chauffer le plancher afin d’atteindre 17°C int. Les quelques degrés manquants sont complétés par des radiateurs (réactifs), afin d’atteindre 19-20°C, qui se coupent ou se déclenchent en fonction de l’ensoleillement ou des températures ext
Dernière modification par gridobu ; 07/12/2012 à14h20 .

Tout à fait.
Dans la pratique, la solution « anticipation par prévision » météo marche déjà bien en « manuel ».
La contrainte est juste de consulter le site qui va bien et régler la t° de départ en anticipation. Pour le fun, j’ai vraiment envie de le faire en mode automatique
Par conscience dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par rod35 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par anoite dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par invite5642 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement21h49 .
Powered by vBulletin® Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
Traduction by association vBulletin francophone (www.vbulletin-fr.org)
Skin by CompleteVB / FS

epaisseur isolant plancher chauffant
Tous les éléments constitutifs d’un sol chauffant, en total, forment l’épaisseur plancher chauffant. L’ensemble inclut le sol porteur, l’isolant, l’élément chauffant, le recouvrement et le revêtement de sol. Le plus souvent, la dimension excède 10 cm. La détermination de cette épaisseur fait partie des calculs à effectuer pour le dimensionnement de chaque pièce du local lors d’une nouvelle construction.
Dans le cas d’une rénovation et de réhabilitation, l’épaisseur plancher chauffant constitue presque toujours un problème de réservation.
L’installation d’un plancher chauffant requiert une certaine hauteur de réservation en rénovation. L’épaisseur plancher entraîne une modification de la hauteur sous plafond. Elle peut changer également le bas de porte et de l’escalier.
Même la place des prises du courant doit être déplacée et rehaussée. D’ailleurs, dans la norme NF C 15-100, des prescriptions sur la disposition des prises électriques sont mentionnées.
Ces problèmes se rencontrent surtout en rénovation. Pour faire face à ces contraintes, quelques issues peuvent être à prévoir, notamment :
– Réduire le sol de support. Autrement dit, on le rabaisse pour conserver la hauteur sous plafond. Cette solution est seulement possible en rez-de-chaussée sur terre-plein. Le petit inconvénient, c’est qu’il peut être cher.
– Procéder à une installation mince. Pour un plancher chauffant électrique ou hydraulique, cela permet de gagner au moins la moitié de la hauteur de réservation. Un sol chauffant aminci réduit considérablement la réservation nécessaire.
– Pour les installations à l’étage, par contre, il est préférable de poser des isolants entre les solives dans le cas d’une maison traditionnelle. Sinon, pour les constructions à ossature en bois ou tout simplement pour les bâtis neufs, l’isolation idéale se réalise entre les poutrelles préfabriquées.
La résistance thermique et l’épaisseur de l’isolant définissent en majeure partie l’épaisseur du plancher chauffant. Si la résistance thermique de l’isolant est assez puissante alors on ne nécessite qu’un simple isolant dont l’épaisseur est relativement faible.
Néanmoins, la variation de l’épaisseur de l’isolant est en fonction de la situation du sol de support également. À noter qu’il existe une différence pour un plancher rayonnant électrique et un plancher chauffant hydraulique.
L’épaisseur minimale d’un isolant standard qui possède une valeur de la résistance thermique entre 2,20 et 2,50 m².K/M ou plus est égale à 55 mm. Pour un isolant à face aluminium réfléchissante, 13 mm constituent une épaisseur idéale.
L’isolant standard correspond au plancher en contact avec local chauffé comme à l’étage et au plancher en contact avec vide sanitaire ou local non chauffé avec isolation. La valeur de la résistance thermique isolant impliquée est supérieure ou égale à 2,20 m².K/M.
Pour un isolant qui possède une résistance thermique plus grande que 1 m².K/M, un isolant moins épais suffit. C’est comme dans le cas d’un plancher en contact sur extérieur ou pour un plancher en contact avec vide sanitaire ou local non chauffé sans isolation spécifique en sous face.
Si le sol porteur est sur vide sanitaire ou sur cave ou encore sous-sol non chauffé alors la résistance thermique de l’isolant doit être supérieure ou égale à 2,10 m²K/W. L’épaisseur de l’isolant doit être au moins 7 mm. Un isolant à face alu réfléchissante constitue un bon exemple.
Si la valeur de la résistance thermique se trouve entre 0,75 et 1,70 m²K/W, l’épaisseur de l’isolant correspondante est de 45 mm. Un sol porteur sur terre-plein non isolé ou sur terre-plein isolé ou sur local chauffé requièrent un isolant standard de cette épaisseur.
Ces résultats sont issus du CPT PRE et du DTU 65.14.
On peut avoir les mêmes résultats avec un isolant en mousse polyuréthane vu que son épaisseur se trouve entre 45 et 60 mm. D’ailleurs, c’est le plus performant de tous les isolants. La résistance thermique mise en question avec ce type d’isolant est de 2,20 à 2,60 m².K/M.
Bien évidemment, la performance du système de chauffage a un rapport avec l’épaisseur du plancher chauffant. C’est pourquoi la plupart du temps, la hauteur du plancher chauffant est limitée.
Pour les planchers chauffants classiques, cette hauteur peut dépasser 10 cm. Parfois, la valeur atteint 18 cm. Cela fait de ces systèmes, un système qui consomme beaucoup d’énergie par rapport au système de la nouvelle génération.
Une importante épaisseur due surtout à la hauteur du recouvrement provoque une forte inertie du plancher. Cela entraîne un temps de chauffage plus long. Par la suite, il demande plus d’énergie pour que la diffusion de la chaleur soit répartie dans toute la pièce entière.
Il est toujours recommandé de bien réaliser une étude sur le bilan thermique avant l’installation proprement dite. Une étude qui se focalise sur l’évaluation de l’épaisseur de chaque élément constitutif du système entier.
Ce type de système se base sur le fait que plus l’épaisseur du plancher chauffant est basse, plus son poids est inférieur. Cela permet une émission de la chaleur plus rapide et plus efficace. Le temps de chauffage est réduit.
Prenons l’exemple du système plancher rayonnant Euroradiant. Il s’agit d’un système de la nouvelle génération.  Il convient particulièrement pour les travaux de rénovation. Sa faible épaisseur qui ne dépasse pas 5 mm permet au système d’être plus économique et plus performant. Ce plancher rayonnant ne requiert que 10 minutes de chauffage pour une utilisation de 60 minutes.
Un système mince est recommandé puisqu’il peut réduire votre facture mensuelle en électricité. Ainsi, le confort et le bien-être sont obtenus à bas prix. Entre autres, le plancher chauffant mince ne possède quasiment pas d’inertie. Un plancher chauffant de faible épaisseur doit posséder une résistance thermique minimale pour pouvoir diffuser la chaleur au-delà de la surface superficielle du revêtement de sol. En mode hydraulique, les calculs sont plus compliqués.

epaisseur isolant plancher chauffant

Accueil
Cuisine
Salle de Bains
Salon
Conseils déco
Projets
Aménager & rénover
Jardin, Terrasse
Chambre
Design
Rendez-vous
Maisons de rêve
Petits espaces
Vie pratique
Shopping
Magazines
Immobilier
Vidéos
Blogs

App Mobile

Newsletter

S’abonner à partir de 1 €

Aménager, Rénover

Energie, chauffage, clim

Par Marianne Tournier,
publié le

21/09/2012 à 10:02

partages

facebook Partager

Twitter Tweeter

Pinterest Epingler

Mail Envoyer

Whatsapp Whatsapp

? réaction commentaire

partages

facebook

Twitter

Pinterest

Mail

Whatsapp

?
réaction

facebook Partager

Pinterest Epingler

Whatsapp Whatsapp

Relié à unepompe à chaleur , une chaudière à condensation ou tout autre générateur d’énergie, le plancher chauffant hydraulique s’installe au rez-de-chaussée mais aussi dans les étages. En hiver, il diffuse une chaleur agréable ; en été, il rafraîchit l’air. C’est un choix économique à l’usage, car l’eau y circule à faible température. 
Le plancher chauffant est constitué de dalles isolantes haute densité. Le tube, déroulé selon un plan fourni par le fabricant, est agrafé sur les dalles (solution économique) ou maintenu entre leurs plots. L’ensemble est noyé dans un béton d’enrobage. 
Les Plus.C’est la solution la moins coûteuse (à partir de 40 euros HT le m2, pose comprise, hors chape). 
Les Moins.Ce système présente une forte inertie thermique, liée à l’épaisseur de la dalle de béton qui le recouvre (au moins 10 cm). Cela contrarie les baisses de chauffage, en particulier les ralentis de nuit, et limite, voire annule, le bénéfice des apports solaires gratuits. Si votre habitation est bien isolée, mieux vaut choisir un émetteur plus réactif. Autre point noir : le délai de séchage (au moins 20 jours). 
Elles ont une épaisseur de 3,5 cm, quelquefois moins. « GiacoMince » de Giacomini, « Climaconfort Compact » de Roth, « Bekotec-Therm » de Schlüter Systems. 
Les Plus.Grâce à leur épaisseur réduite, elles présentent une faible inertie permettant une gestion réactive de l’installation (montée en température rapide). Le temps de séchage n’est que de 2 à 3 jours.  
Les Moins.Le prix (variable selon la solution). 
Les tubes ne sont pas noyés dans le béton, mais intégrés dans l’épaisseur de l’isolant, rainuré, souvent habillé d’une plaque métallique (pour une bonne diffusion de la chaleur). L’ensemble est recouvert d’une chape sèche (type Fermacell ou Knauf). « Rénopro » de Velta. 
Les Plus.Épaisseur réduite (4 à 6 cm), légèreté, réactivité, et ces planchers peuvent être immédiatement revêtus.  
Les Moins. Le prix (à partir de 65 € HT le m2, pose comprise, hors plaques). 
Une option intéressante dans le cas d’unerénovationoù l’on doit intervenir sur les murs et les plafonds pour les isoler, les enduire, les repeindre, etc. « AcoSense » d’Acome.  
Les Plus. Réactivité, légèreté, suppression de l’effet de paroi froide (murs).  
Les Moins. Le prix (variable selon la solution), les risques d’endommager le tube en fixant un objet au mur (mais il existe des détecteurs fiables). À noter : l’installation d’un plancher chauffant nécessite une hauteur sous plafond minimale de 2,40 m. 
+
Plus d’actualité sur :Quel sol choisir pour quelle pièce ?
Les rangements sur mesure font salon !
Confort et élégance dans ce 2 pièces milanais
Gazon synthétique : ce qu’il faut savoir avant d’acheter
La porte coulissante à galandage : un esprit d’ouverture
Des claustras en veux-tu, en voilà !
5 conseils de pro pour aménager le garage
Recevez trois fois par semaine le meilleur de l’actu déco de Côté Maison
BienvenuePseudo
Vous pouvez commenter en direct.
Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez lacharte des commentaires

epaisseur isolant plancher chauffant

Accueil FAQ Documentation Demande de devis ContactEspace Expert Thermio +

Contactez-nous pour réaliser une chape liquide
Architecte, Bureau d’étude, contactez nos spécialistes

Mentions légales |
Design byCom-Océan

Les planchers chauffants et rafraîchissants à eau basse température (PCRBT) présentent de nombreux avantages unanimement reconnus : température ambiante uniforme, chaleur douce et saine, gain de place… Aussi, le PCRBT s’adapte à toute les formes de production d’énergies : solaire, géothermie, fioul, gaz, électricité. 
Associer nos chapes fluides La Chape LiquideCLASSIC ®ouTHERMIO ® +à un plancher chauffant à eau basse température, c’est la garantie d’avoir un maximum de confort et des économies d’énergie à la clef. Nos chapes offrent de nombreux avantages par rapport à une chape à base de ciment :
De plus, depuis le 1er janvier 2013, la nouvelleRéglementation Thermique 2012s’applique à tous les bâtiments et implique une exigence de résultat qui bénifice au plancher chauffant à eau.
La Chape Liquide THERMIO ® + a été spécialement conçue pour s’inscrire dans cette évolution et apporte en plus une garantie de performances. THERMIO ® + vous permet d’obtenir + de vos planchers chauffants :
Sur l’opération « Park Jean Monnet » à Saint-Genis-Pouilly dans le pays de Gex (architecte AARALP François Manni), près de 100 000 m² de chape CLASSIC ®sur isolant thermique ont été réalisés par l’entreprise Parchet (74). Elles sont réalisées progressivement sur trois ans, en suivant l’avancement du gros-œuvre.
La Chape Liquide CLASSIC ®est coulée avant les doublages isolants et les cloisons distributives des appartements. Pour traiter le pont thermique du plancher, l’entreprise pose des profils isolants périphériques, sur lesquels viendra reposer l’isolation des doublages. L’emplacement futur des cloisons est matérialisé à la peinture sur l’isolant de plancher, ce qui permet de positionner les tuyaux de chauffage au sol aussi facilement que si les cloisons étaient posées. La chape est coulée d’un seul tenant sur l’ensemble de l’appartement. Dès 72 heures après le coulage, le plaquiste peut intervenir en une seule fois pour poser les doublages isolants et les cloisons. Sur le chantier de Saint-Genis-Pouilly, ces derniers sont en plaques de plâtre sur ossatures métalliques ; le rail bas est chevillé dans la chape.
Après le passage du plaquiste, du plombier-chauffagiste et de l’électricien, la chape a séché et l’entreprise de revêtement de sol peut intervenir. 
C’est dans cette maison BBC (RT2012) située en périphérie de Lyon, qu’ont été coulés 190 m² de la toute nouvelle chape THERMIO+, spécialement adaptée aux planchers chauffants à eau. Reconnaissable à sa couleur rouge/rosée, cette nouvelle chape a été retenue car elle est la seule du marché à garantir des hautes performances thermiques. De plus, la très faible épaisseur de chape appliquée (seulement 2 cm au dessus du tube !) associée à l’excellente diffusivité de THERMIO+, garantie un chauffage avec une très faible inertie. Le confort des occupants et le rendement de votre chauffage en sont grandement améliorés.
La garantie d’un plancher chauffant ultra-performant
Choisir une de nos chapes anhydrite, c’est aussi participer à la préservation de l’environnement. En effet, notre liant anhydrite est composé à 95 % de matériaux recyclés.
ZA de la Grande Marine635 avenue Louis Boudin84800 L’Isle sur la Sorgue

epaisseur isolant plancher chauffant
©2012 MULTIBETON-FRANCE -Mentions légales
Les applications de plancher chauffant MULTIBETON sont au nombre deonze:
Huit des onze procédés de plancher chauffant MULTIBETON sont des procédés«faible épaisseur/faible poids»et sont donc plus particulièrement adaptés à la faible surélévation des sols existants en rénovation. Ce sont :
A la notable exception du procédéSOL SEC A18qui se pose directement sur le revêtement de sol existant, tous les planchers chauffants MULTIBETON peuvent être associés a un isolant de sol traditionnel type mousse de polyuréthane ou polystyrène extrudé. En cas de contrainte d’épaisseur majeure, les planchers chauffants minces peuvent même être placés sur un isolant mince multicouches réflecteur MULTIREFLECT d’épaisseur 7 mm pour une réservation totale vraiment minimale (à partir de 26 mm, isolant compris).
De faible épaisseur et de faible poids, les planchers minces font aussi état d’autres atouts. Pour les procédésHUMIDE MINCE ,HUMIDE MINCE CF ,HUMIDE MINCE PLUS ,HUMIDE MINCE PLUS CF ,SOL SEC AetSOL SEC A18 , c’est une excellente réactivité thermique quigarantit une régulation fine et une rapide montée en température .
Pour d’autres procédés ( SOL SEC CS ,SOL SEC CS2 ,SOL SEC AetSOL SEC A18 ), c’est le délai d’utilisation puisque le revêtement de sol est posable de suite. Lechauffage peut donc être mis en service plus rapidement , ce qui est précieux surtout en cas de rénovation d’une maison habitée.
MULTIBETON-FRANCE
ZI du Grand Bois
6 rue Charles Desgranges
57200 SARREGUEMINES
multibeton@multibeton-france.fr
Tél. : 03 87 98 69 11
Fax : 03 87 98 69 12

epaisseur isolant plancher chauffant

Chape Confort, applicateur de chapes fluides en Val de Loire, chapes anhydrite de qualité ! – pompe à chaleur moins cher. –

1 – Les trous à la base des gaines et canalisations sont à éviter.

2 – Absence de bande de rive et protubérances de mousse expansive.

3 – bande de rive bien appliquée sur les encadrements de portes.

4 – Les tuyaux et treillits du chauffage doivent être bien fixés.

5 – Bande de rive ayant été rabattue sur l’isolant.

6 – Surépaisseur de gaines techniques.

7 – Pose d’un film plastique polyuréthane