ma soeur me fait l amour

Police :

Georgia
Verdana
Arial
Times New Roman
Trebuchet MS
Bitter
Crimson Text
Droid Serif
Lora
Playfair Display
Roboto Slab
Sanchez
Scope One
Trirong

OK

par
baiserjouir
par
créative
par
fabrissa
par
davey
par
elfe12
par
sockar76
par
missdouda
par
clarisse_tv
Je m’appelle Antoine et j’ai 18 ans. Ma sœur s’appelle Mélanie et a 20 ans. Elle est brune, les yeux bleus et mesure 1m65 pour 45 kilos. J’ai toujours fantasmé sur sa jolie poitrine et son cul bien roulé. Elle porte du 90 B et elle est vraiment bandante !
Cette après midi, ma mère s’en va faire les magasins avec ma sœur et elles ne rentrerons que vers 17h. Une fois parties, je décide de me mettre nu et de foncer dans la chambre de ma sœur. J’ouvre ensuite son tiroir à sous-vêtements et découvre sa collection de soutien gorges hyper sexy ! Il ne me faut pas longtemps pour être en érection. Je sens mon sexe bandait très fort et je suis très excité. Je me saisi alors de son soutien gorge rose avec des cœur noirs dessus et un petit nœud noir aussi entre les 2 bonnets.
Je commence alors à me masturber, ma queue dans ma main droite et le soutien gorge dans l’autre. Je m’imagine alors ma sœur en train de le porter et de me faire une branlette espagnole. J’accélère alors ma masturbation, frottant le soutien gorge contre mon membre bandé à l’extrême mais je me retiens d’éjaculer même si ça devient de plus en plus compliqué.
Il est à peine 14 heures et je me suis déjà branlé plusieurs fois. Je décide alors de me caresser avec les autres soutiens gorges de ma sœur qui me fascinent tant. Au bout d’une heure, je n’en peux vraiment plus et décide que cette fois, j’arroserais de mon jus son soutien gorge. Je continue ainsi de me branler, toujours plus vite et je sens mon excitation montée mais quand seulement je commence à ressentir les spasmes de mon pénis, signifiant mon éjaculation imminente, le téléphone sonne.Je lâche donc le soutien gorge de ma main et cours répondre. C’est mas sœur : « Salut, nous sommes en train de rentrer car nous n’avons rien trouvé mais maman me dépose à la maison puis va vite fais faire des courses, à tout de suite ! »
L’appel fut court mais cela avait suffit à me faire débander. Déçu, je dirais même frustrer, Je remonta dans la chambre de ma sœur pour remettre en ordre tout ses soutien gorges afin qu’elle ne se doute de rien en rentrant. Mais au fur et à mesure que je les range, je remarque que Mon membre s’est redressé et a repris toute sa vigueur. C’en est trop et je décide alors, une fois avoir tout remis en ordre, de me masturber pour cette fois-ci déverser mon sperme mais dans ma main car je sais que ma sœur ne va pas tarder. Mais là encore, alors que je sentais ma jouissance arrivée au fil des vas et viens de ma main, j’entendis les clés tourner dans la serrure de la porte. Pris de panique, je me précipitai dans ma chambre pour récupérer mes habits lorsque j’entendis : « Antoine, je suis rentrée. Maman m’a dit que nous devons aller à la douche avant qu’elle rentre et comme j’ai transpirée en ville, j’y vais de suite !! »
Mince !! la salle de bain est située juste à coté de ma chambre. Je commence à me rhabiller et au moment où j’enferme mon sexe bandée dans mon short, elle se trouve là devant moi et me salua, on s’échangea quelques mots et avant de partir pour prendre sa douche, elle jeta un œil au niveau de mon entrejambe, sourie et partie. Elle avait du facilement deviné mon érection à travers mon short qui écrasait mon pénis.
Une fois sa douche terminée, je pris mes affaires et alla moi aussi prendre ma douche. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir au dessus de ses habits, devant la douche un soutien gorge rose avec un nœud noir au milieu, un peu comme celui de tout à l’heure. D’habitude, ma sœur ne laisse jamais traîner ses soutien gorges et les descend directement à la corbeille à linge. L’avait elle fait exprès ? Je n’en étais pas sûr.
Mais ni une, ni deux, je me déshabilla et allume la chauffage afin de camoufler les bruits de ma masturbation. J’étais dur le tapis de la douche et si jamais je venais à éjaculer, je n’aurais qu’à me soulager dans la douche. Je continua alors ce que j’avais commencé plus tôt dans l’après midi et je me branla avec une vigueur folle. Je repensais à ces 2 heures passées à me masturber et j’enduit alors ma queue de salive abondamment à telle point que chaque va et vient déclancher un bruit et une excitation extrêmement forts ! Cette fois, ça y est je sens la jouissance, le sperme monter le long de membre et dans un ultime va et viens, je déversa une giclée de mon sperme chaud et terriblement épais sur un bonnet du soutien gorge rose, laissant ainsi une traînée de perme le long de ce dernier. Les 3 autres giclées de perme se déversèrent sur ma main en train de branler mon pénis. Alors que j’admirais le soutien gorge souillé par ma semence et que j’étalais le reste sur mon pénis qui commençait à redevenir mou, la poignée de la porte de la salle de bain descendit et ma soeur apparu alors en serviette de bain qui couvrait sa poitrine et son entrejambe.
Je fis alors mine de fouiller dans le linge et lui dit de sortir immédiatement !!
«Oh c’est bon je viens juste récupérer mon soutien gorgé que j’ai oublié ! »
«NON !!! » criais-je pensant encore à la traînée de sperme que je n’avais pas encore nettoyé. « Enfin si vas y bien sur »
Elle regarda alors mon entrejambe et vis mon pénis en fin d’érection avant d’ajouter « Ouah !! et moi qui disais que tu en vais une petite et ben je me trompais ! » Je rougis et alors lorsqu’elle pris son soutien gorge en main et se dirigea vers la porte, elle s’arrêta et remarqua le liquide sur son soutien gorge. « Mais qu’est-ce que c’est que ça !? »
« C’est sûrement de l’eau que j’ai du faire tomber dessus sans faire exprès » répondais-je timidement. C’est alors que tout bascula ! Elle approcha son soutien gorge de son visage, sentit le liquide puis le goûta. Elle eu un petit mouvement de recul, me regarda, puis mon membres luisant de sperme qui avait repris toute sa vigueur et qui me faisait même mal tellement cette scène m’avait excitée. Elle compris de suite. Tu t’es branlé sur mon soutif espèce de salaud ?!! » Elle était vraiment énervée. Je bafouillait un rapide non et s’est alors qu’elle s’approcha de moi et commença à toucher mon pénis. « Et ça c’est pas du sperme peut être ?!! Espèce de sale porc ! Mais qu’est-ce que c’est excitant. Attend tu vas voir si je vais te faire jouir !! J’ai envie de m’amuser un peu ! » .
Elle commença alors à me caresser et à entamer des vas et viens avec sa main. Je n’en croyais pas mes yeux, ma sœur branlait ma queue couverte de perme et je me mis à émettre des gémissements. Elle faisait ça vraiment bien, le seul bruit dans la pièce était le clapotement de mes couilles et les sucions de mon pénis dues au mélange de sperme et de salive.C’est alors qu’elle accéléra, je n’en pouvais plus, je sentais un orgasme foudroyant monter en moi ainsi que mon sperme qui bouillait le long de mon membre en feu. Elle s’y prenait vraiment bien alors que je la croyais si innocente. Je ressentais un plaisir fou et le fait que ce soit ma sœur m’excitait encore plus.
« Oh putain Mélanie c’est trop bon !! Ca y est je jouis !! Aaaahhh… Oh ouiiii !! ». C’est alors que je déchargea ma semence chaude en 4 énormes giclées de foutre collant, épais et chaud sur le visage de ma sœur ! Elle le nettoya avec ses doigts et l’avala de devant moi comme une grosse salope ce qui m’excita encore plus et je pris ainsi ma queue et continua de me branler encore plus fort. Le plaisir était insoutenable et j’éjaculais encore une fois en moins de 30 secondes. Son visage couvert de sperme était tellement provoquant, on aurait dit une grosse salope. Après ça, ma sœur me suça afin de nettoyer ma queue dégoulinante de sperme et de salive. Si je n’avais pas déjà joui 3 fois en l’espace de 10 min, je crois que j’aurais rempli sa belle bouche qui continué de me sucer et sa langue qui lécha mon gland avant que ma sœur n’ajoute : « J’ai toujours voulu faire ça. Et maintenant que je sais que tu branles avec mes soutiens gorges, je te laisse le choix : Soit tu fais tout ce que je veux, que tu sois mon esclave sexuel j’entend soit je le dit à maman ! »
Ma sœur ne me laissait pas le choix et d’ailleurs j’aimais ça, qu’elle me suce quand elle veux, et que je puisse enfin profiter de son corps, ça ne me dérange pas.
« Aller va prendre ta douche maintenant et pas à un mot à maman ! » ; J’acquiesce et c’est les couilles vides et le pénis fatigué que j’entra dans la douche pour me laver, l’esprit occupé par tant d’images et de pensées…

ma soeur me fait l amour

Abonnement

Je feuillette le magazine
Je m’abonne

   une expérience très particulière avec ma soeur
Il y a 331 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus,cliquez ici
 Sujet :une expérience très particulière avec ma soeur
Message édité par freemi le 26/08/2014 à 00:40:50
spike; il semble manquer au moins 2 choses dans ton récit : – ce que tu as ressenti pendant l’acte avec ta soeur, ou plutôt quelle différence par rapport à une relation avec une autre fille très bandante – pourquoi tu nous racontes ton histoire.
Message édité par israel depuis 66 ans…. le 27/08/2014 à 10:07:41
Message édité par nick89 le 24/09/2015 à 00:04:25
Aller à :

Les forums : mode d’emploi Appels à témoin Psychologies.com / Psychologies magazine Club des lecteurs Actu Amitié Bonheur Ce en quoi je crois Changer sa vie Coaching Estime de soi Interpréter ses rêves Mieux se connaître Nos clefs pour mieux communiquer Paroles d’hommes Paroles de femmes Se libérer de ses culpabilités Seniors Spiritualité(s) Timidité Voyages et vacances Aide et Entraide Deuil Inceste / Viol Carrière Relations professionnelles Reconversion Chômage Souffrance au travail Thérapie : y aller ou pas Choisir son psy Thérapies Psychanalyse Développement personnel Dépendances Déprime, dépression : en sortir Mon psy et moi Enfants et ados chez le psyFinir sa thérapie Baisse du désir Célibat Fantasmes Fidèle / Infidèle Homosexualité Le quotidien dans le couple Libertinage Problèmes sexuels Rencontres et séduction S’engager : mariage, PACS, concubinage Séparé(e) et heureux(se) Sexualité Sexualité : ce que veulent les femmes Sexualité : ce que veulent les hommes Tête-à-tête Vivre une séparation – divorcer Ados Désir d’enfant et stérilité Ecole Education Famille monoparentale Famille recomposée Halte à la pression scolaire ! La belle-famille La famille Maternité : attendre un enfant Naissance Parents Tout sur nos parents Accepter son corps Astuces Instituts et spas Luxe Plaire et se plaire Soins anti-âge Soins des cheveux Soins du corps Soins du visage L’appel de Psychologies pour une beauté libre Arrêter de fumer Forme Médecines douces Relaxation SantéSommeil La maladie au quotidien Stress, anxiété La nourriture et moi Etre végétarien Régimes et diététique Manger bio Vos recettes et menus gourmands Portraits de femmes : elles s’engagent Mes gestes écolos Solidaires ! Actu Café Culture Le livre qui a changé votre vie France : la carte des gens heureux Humour et détente L’appel contre l’abus d’antidépresseurs Participez à notre cross-booking David Servan Schreiber nous dit au revoir Votre hommage à David Servan-Schreiber L’atelier d’écriture de Nathalie : Chuchotements d’éveil © Ecriture : vos mots en toute liberté Mon anti-Noël Pas de printemps… Le psy, c’est vous !Nouvelles érotiques En mai, fais ce qu’il te plaît Votre plus belle déclaration d’amour 2012, fin du monde ? Le Prix Nobel de la Paix intérieure Un écrivain pour Noel Vos envies pour 2010 Femmes au féminin L’humain, une espèce en voie de disparition ? Atelier d’écriture de Février : Je t’aime parce que… Atelier d’écriture de janvier : Tout changer Lettre à l’ado que vous étiez Votre plus beau souvenir d’été Journée de la gentillesse

Tests

Quel amoureux êtes-vous ?

Etes-vous affectivement dépendant ?

Etes-vous souvent au régime ?

Etes-vous perfectionniste ?

Avez-vous confiance en vous ?

Bonsoir voila mon histoire tout commence un jour on se retrouve seul a la maison quand on était ados on voulais se découvrir comment on était fais l un de l’autre donc j ai défait mon bouton et braguette de pantalon et baisser mon caleçon sous mon sexe, ma sœur a prit mon sexe dans ces mains et commence a me tripoter et la j ai une érection .je lui demande ensuite de remonter sa jupe et de baisser sa culotte,je lui la passe la mains sur son sexe écarte les lèvres et caresse son clito avec mes doigts, elle parviens a mouiller donc on se tripote et on apprécie tout les deux. je lui demande d’aller plus loin donc la lécher elle me dit oui donc je me dirige vers son sexe et je lui fait un cuni et elle continu a me branler et on aime ça ,ma sœur me repousse et se dirige vers mon sexe commence a me sucer je prend du plaisir ,on arrête la pour cette journée car nos parents allais pas tarder a rentre. nous voila un autre jour nos parents partait tôt le matin ,je lui demande elle serait partante de reprendre ce que nous savons arrêter l autre jour; en hésitant avec un sourire un peut gêner elle me dit non et me répond je vais plutôt prendre ma douche , je lui répond ok .je retourne dans ma chambre et pense a très fort a notre dernier attouchement et la je me dit allé je vais dans la salle de bains, j’ouvre la porte et elle ce cache le sexe et les seins tout gêner de me voir et je lui dit t ‘inquiète tite sœur sa va allé ,ta un corps superbe ,je lui caresse le dos , le ventre et descends a son sexe avec ma main et je lui fais un cuni ,elle me prend mon sexe dans sa mais et me branle et après on sa on décide de ce laver mutuellement et s essuie ,mais on décide de pas arrête la elle me prend la main et me tire dans sa chambre et me pousse sur son lit et je l’embrasse langoureusement et on fait l amour. on faisait ça plusieurs fois jusqu’a mes 18 ans et elle en avait 17 car moi je partais pour du travail et la on c’est perdu de vu car elle était avec mec et moi un peut fâcher avec ma mère donc je la voyait plus. 20 ans après on se recroise dans une grande surface et on s échange nos numéro et on se parle par sms très longtemps et moi était en couple elle m appelle un jour sans la nuit et me dit je ss a la rue peut tu venir me chercher,je lui dit j’arrive ; a notre retour je la mais dans le canapé et on se couche. les journée passe comme ça en l hébergeant chez moi . Et quelques semaines pus tard elle était pas bien suite a son ex je la prends dans mes bras et je la console en luit disant ça va allé et je suis la t’inquiète et la j ai une petite érection elle me regarde et me fait un sourire je l embrasse et elle me prend ma langue . on s’arrête et me dit ces pas bien on est frère et soeur ,je lui répond ces sur et la se raconte nos souvenir d’enfance et ce qu on a fait ensembles . Mon érection reviens je lui prend sa main et la pose sur mon sexe et je la caresse je lui déboutonne son pantalon insers ma main dans culotte en lui caressant son sexe et voila je dit pas la suite et aujourd’hui on se lâche plus et donc peut on se fait l amour . et pour a la derniere question je prend autant mon pied avec elle que ma copine .
10 activités pour faire découvrir la vie du jardin à vos enfants
Longévité : 9 rituels originaux du Dr Saldmann pour rester en forme
Ce que mon voyage solidaire au Cambodge m’a apporté
5 idées pour vivre la fête de la Musique autrement
Endométriose, fibromyalgie…« Comment le web m’a aidé à affronter la maladie »
Une grande différence d’âge en amitié…
Sida : les préjugés et la méconnaissance perdurentparLa rédaction
Les idées reçues sur le VIH persistent. C’est ce que …
Fin de la COP21 : un nouveau chapitre pour l’humanité ?parPascale d’Erm
Samedi soir dernier, à 19h55 et des poussières, vous étiez …
L’électronique s’empare d’un nouveau marché : celui de nos viesparAnne Pichon
Le CES (consumer electronic show) plus grand salon de l’électronique …
Travaux de maisons : POSER UNE CLOISON EN PLAQUESparlafuma
suite de l’article précédent… LA POSE DU SUPPORT Au sol …
Les modèles économiques du logiciel libreparpsyblog2
Deux symboles du Libre: Linux (à g.) et GNU Pour …

ma soeur me fait l amour
Articles de référence :symptômes du stress
[stress] j’ai fait l’amour avec ma soeur
 Sujet :[stress] j’ai fait l’amour avec ma soeur
Message édité par Fon09bx le 22/06/2011 à 19:59:03
1
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
Bah je sais qu’il faut utiliser des capotes mais là dans le feu de l’action… mais ma soeur est pas conne elle va sûrement aller à la pharmaciepour la pilule magique là ! Killah> non je suis sérieux malheureusement….
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
1
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
Message édité par Lulustucru42 le 30/05/2015 à 10:42:19
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
Aller à :

Affaires de couples Alcool, drogue… : vivre avec un dépendant Amitié et rencontres, ville par ville Amitiés et relations personnelles Astrologie Bien vieillir Bonheur et joie de vivre Café du commerce Célibat et vie en solo Chômage, inactivité : impact psychologique Coup de foudre et passion amoureuse Coups de gueule Dépression saisonnière Dépression, déprime, stress Deuil Développement personnel Dieu et religions Etre parents Faire face au terrorisme Gérer ses émotions Gérer son temps Harcèlement moral Histoires d’amour Humour Hyperactivité, trouble de déficit de l’attention Insomnie et troubles du sommeil Jalousie Je gâche ma vie Je m’aime, je m’aime pas La vie sans enfants Le coin des ados Le monde carcéral Mon job au quotidien Paranormal Perdre un enfant Pervers Narscissique Philosophie Psychanalyse Psychiatrie Psychologie et comportement Psychothérapies Relations amoureuses Rencontres et histoires d’amour sur Internet Rêves et cauchemars Schizophrénie Sectes Solitude Stress, anxiété, angoisse Superstitions – Chance – Hasard Techniques de séduction Timidité, confiance en soi, complexes Trauma, angoisse et phobie Troubles bipolaires Troubles de la personnalité Troubles obsessionnels compulsifs (TOC) Violences conjugales Voyance et divination Forum libre Psychologie

Le Club Doctissimo vous permet d’ accéder gratuitement au plus grand
forum francophone
association internationale des victimes de l’inceste
Plan du site
Plan de la rubrique santé
Santé
Médicaments
Psychologie
Nutrition
Beauté
Mode
Forme
Sexualité
Recettes
Environnement
Guide santé
Encyclopédie médicale
Atlas du corps humain
Dictionnaire médical
Analyses médicales
Examens radio
Guide
maternités
Guide
thalasso
Urgences
Communautés
Forum
Club Doctissimo
Chat
Lagardère
Lagardère Entertainment
Ticker
Carte de voeux
Mini-sites
Saint-Valentin
Noël
Fête des mères
Soldes
Index
Santé Index 1
Santé Index 2
Santé Index 3
Santé Index 4
Index Médicaments
Index Grossesse
Index Bébé
Index Nutrition
Index Beauté
Index Forme
Index Psychologie
Index Hommes
Index Sexualité
Index Environnement
Index Mode
Services
Recherche
Newsletter
News
Santé des voyageurs
Météo
Prénoms
Les grands dossiers santé sur Doctissimo
Arrêter de fumer
Dents
Diabète
Cancer
Cholestérol
Grippe A
Mal de dos
Mal au ventre
Obésité
Régime
Rhumatismes
Stress
Vastarel
Qui sommes-nous ? |Recrutement |Contacts |Espace Annonceurs |Doctissimo en page de démarrage |Doctissimo dans vos favoris |Charte d’utilisation |Notice légale ©Doctissimo

ma soeur me fait l amour

   j’ai fait l’amour avec ma belle soeur
 Sujet :j’ai fait l’amour avec ma belle soeur
Exactement c’est se que je me disait
Bien sûr et après on fait une orgie avec les parents et les cousins aussi ? Tsssss.
Bonjour Désolé pour mon écriture pour mon histoire est vraiment longue. Alors certains me diront que mon histoire est un Fake mais je menfou complètement. J’avais 16 ans cettai pendant les les vacance scolaire d’été. Mes parent cettaient pris des vacances a deux pendant 1 mois et moi et ma sœur et mes frères somme resté ici. Mon grand frère qui devait nous gardée est mariée depuis 4ans avec ma belle sœur qui a maintenant 23ans. ma belle sœur venait souvent me chauffée en s’asient et se frottent sur ma bite lorsque j’étais couchée devant la télé j’avoue elle est vraiment bonne environs 1M70 brune yeux bruns et vert dent blanche grosse fesse grosse poitrine cettai vraiment dure de résister je bandais souvent et elle le remarquait elle disait que javais une grosse bite bon.j’avais invité mes cousins a venir dormir chez moi on ettaient beaucoup à la maison un soir tout le monde dormait au salon je suis monté dans ma chambre psk il fesait vraiment trop chaud en bas tout le monde dormait et ma belle sœur ma rejoint en haut comme j’ai un canapé a coté de mon lit elle s’est posée la on se tennait par la main je lui carresait le visage sa a durée 30 min environ puis je lui est proposé de venir me masé le dos elle ma répondue je suis trop fatigué elle ma dit vient toi je sui alor montee sur elle j’ai commence a descendre de plus en plus ver son cul elle s’est retournée j’ai commence a l’embrasée lui peloté les seins lui lecher partout mais elle ne voulai pas passé a l’acte le lendemain elle ma dit mais que es ce quil nous a pris j’ai sourie et je lui avais demander 5 euro pour sortire elle ma dit embrasse moi d’abord .je m’approchai pour lui donné un bisou sur la joue est elle ma trourné la tete vers sa bouche on settai éffondré sur mon lit jettais chaud pour lui fair l’amour elle ma dit nan pas maintenant je lui est dit ok. le soir en rentrant(il ettai 1 h du mat)je sui partie dans ma chambre mais mon grand frère avait pris mon lit jes suis donc descendue enbas pour voir si il y avait de la place il y enavait une settai un matela au pied des canapé on ettai a deux desus yavai mon cousin a coté de moi sa fesait trop pd alor ma belle soeur a proposé a mon cousin de changer de place avec lui il a accepte .je bandais deja a l’idée que ma belle soeur allait dormir avec moi j’ai tendue mon bras et elle s’est posée desus on etais comme un couple j’ai commence a la peloté sans trop bougé les drap sa aurait etai trop suspect pour mon cousin qui dormai juste a coté de nous je lai peloté pendant des heure en essayent de a pénétré mais elle repouse toujours mon penis un moment j’ai commencé a carsessé son clito elle fesait des bruit je lui est chuchoté doucement arette de faire du bruit j’ai continué mais elle fesait de plus enplus de bruit j’ai alors areté de la touchéé malgré que j’ettais chaud bouillant mdrr 10 min plus tard elle a pris ma bite et elle a commencé a me branlé j’ai levéé mes genoux pour que sa se voit pas trop a travers le drap. puis elle s’est mis sur le coté jai abesé son string elle a pris ma bite êt elle la fait rentré doucement settais tout chaud et gluant j’etaais tellement exitéé que je lui es mi un coup profond heuresment que javais mi ma main devant sa bouche .jai pas tenue longtemp jai fait environt 10 va et vient et j’ai retire mon penis avant que je lui éjaculent a l’intèrieur. elle apris le drap du orreiler pour essuyé mon sperm .elle ma ensuit sucé jettai au ange . le landemain matin on s’est raconté se q’on a ressenti je lui expliqait que cettai top pendant que je lui expliquait elle avait remarque que je bandais elle ma dit moi aussi je mouille on s’est poée dans la veranda sur le canapé je lui est dit de se couché et decarté les jambe pour lui lecher elle a dit oui mais je vais te mouiller desus j’ai dit pas grave je lui est leché s’ettai trop bon j’ai vue quelle commence a respire comme si elle avait courue 10 km et elle commeçait a tournée les yeux vers le haut elle ma dit stop j’ai arette elle s’est assise sur moi sans pénétration elle se frottai sur ma bite en disant q’elle me rendrait fou sur cette position je devenais fou . je me suis levé j’ai bessse son mini short et je l’ai pris contre la table.avec une main je fermait sa bouche et avec l’autre je caressait son clito pendant que je la baisai assez méchamment on entendait le choque elle mouillait a fond jme suis ensuit assi sur le canape elle s’est assise sur moi avec pénétration etelle a commencé a sauté sur moi cettai magique. jai commencé a sentir la sensation monté je lui ai dit stop mai elle ne voulais pas elle continuais alors je commençai a imaginer d’autre chose pour tenir plus longtemps mais impossible j’ai tout laché a l’interieur sa coulai alor elle a aretté. j’ettai en stress elle ma dit t’inquet jvai prendre des pilul en souriant puis elle ma dit si ton frere sais sa il va nous tuer je lui ai dit je dirais rien c’est entre nous et que on devais plus le faire elle ma dit oké entoucas j’ai pas regretté ta une plus grande que ton frère .Pendant la soirée elle recommençais a me chauffé et elle ettais pas trop discrette elle me collait de trop devant mes cousin je lui ai envoyer par sms arette il vont s’avoir q’il y a quelque chose. voila maintenant elle est en froid avec mes parent donc elle vient plus a la maison c’est chiant psk avant elle venait tout les weekend et comme y’avais plus la barriere de la timidité sa aurait étai comca tout les weekend voila cettais mon histoire mdr ceux qui i croivent tant mieux se qui i croivent pas tant pis s’est pas un fake je me serais pas cassé la tette a ecrire se text.
Aller à :

Amour Couple Le coin des garçons Ruptures et ex Première fois Désir et plaisir Homosexualité et bisexualité Maladies sexuellement transmissibles

Au ire,ils ont qu’a se l’a faire tourner !
Bah voila,comme ca tout l’monde est content,pas d’jaloux !

ma soeur me fait l amour
Elle
> Psycho & Sexo
> C’est mon histoire
les + populaires
Psycho & Sexo
Audiovisuel Groupe Lagardère Annonceurs Elle International Fondation Elle Données personnelles et cookies Lagardère Publicité Nos RSS Nos blogs Mentions légales et CGU
Pas question pour Catherine de se marier ni d’avoir un bébé. Cela ferait trop de peine à Géraldine, son aînée, croit-elle. Jusqu’au jour où…
« C’est comme ça ! ai-je tranché, cinglante. On passe nos soirées et nos week-ends ensemble, on n’a pas besoin de partager nos vacances en plus ! » Cette phrase est sortie malgré moi. On aurait dit que je sabotais volontairement mon histoire avec Marc. Exacte- ment comme je l’avais fait précédemment avec d’autres fiancés que j’avais soudainement envoyés aux pelotes car il m’était impossible de dire à ma sœur que je partais en week-end le jour de son anniversaire, ou qu’on m’invitait en vacances alors qu’elle, seule chez elle, regardait les rayons du soleil filtrer par les stores. Anéanti, Marc a essayé un bon moment de comprendre mon refus puis, devant ma tête de mule et mon silence de plomb, il s’est levé. Et il est parti. Le lendemain, pas de nouvelles. Le surlendemain non plus. La semaine s’est écoulée. Puis la suivante. Comme Patrick avant lui, comme Paul, comme Fabien et Raphaël. Le catalogue de mes amours ratées a défilé devant mes yeux. C’est ainsi. J’ai toujours préféré abandonner mes histoires d’amour plutôt que de trahir ma sœur.
Géraldine est ma moitié. Nous ne sommes pas jumelles, puisque nous avons dix ans d’écart, mais elle est la personne que j’aime le plus au monde, la grande sœur qui a été pour moi une seconde maman. Quand j’étais petite, j’avais peur qu’elle se marie. Je croyais que devenir épouse puis mère la détournerait de moi. Elle venait me chercher à l’école, écoutait mes confidences sur mes copines, puis sur mes petits copains. Elle a quitté la maison quand j’ai eu 13 ans et nous avons continué à nous fréquenter : une crêperie le samedi midi, un cinéma le dimanche. Parfois je passais tout le week-end chez elle. Et puis j’ai commencé à être invitée dans des soirées, alors, je ne l’ai plus vue que la journée. Très vite, je l’ai incluse dans mon groupe, lui proposant de m’accompagner partout où j’allais, lui prenant une place de théâtre, de concert. Plus tard, elle a rencontré Éric. J’étais contente pour elle, qu’elle puisse réaliser son rêve et fonder une famille. Nous nous sommes moins vues, mais comme je la savais entourée, je vivais ma vie sereinement. Éric était sympa, un peu trop grande gueule à mon goût, mais je voyais que ma sœur, très discrète de son côté et plutôt réservée, aimait son bagou. Un bagou qu’elle a payé cher. Éric s’est révélé être un sale type qui n’a fait que lui mentir et la voler. C’était il y a vingt ans. Depuis, elle vit seule.
De mon côté, j’ai enchaîné les histoires
d’amour. Sans lui en parler. Je mentionne à
peine mon copain du moment, parfois, je ne
prends même pas la peine de lui dire que j’en
ai un. Patrick le prenait si mal quand, certains
samedis soir, je lui demandais de rentrer chez
lui parce que ma sœur venait dîner chez moi !
Il me demandait en quoi sa présence était
gênante, mais j’étais catégorique : je ne voulais
pas me montrer en couple et heureuse à ma
sœur, esseulée et triste. Paul, lui, a tout essayé,
même de trouver un fiancé pour Géraldine.
Mais je me mettais en colère, je savais que ce
genre de rencontre arrangée lui déplairait.
Quand Fabien m’a demandé de vivre avec lui,
j’ai refusé sans même le laisser finir sa phrase.
Nous nous entendions à merveille et il ne s’attendait pas à essuyer un refus. Son insistance m’a mise hors de moi et, en deux semaines, notre histoire était pliée. Avec Raphaël, ça a été plus douloureux parce qu’il a été question d’enfant. J’avais 32 ans et je partageais sa vie depuis quelques mois quand il m’a fait la déclaration d’amour la plus belle que j’aie jamais entendue. Mais je n’ai pas pu accepter. Et il m’a quittée, persuadé que je ne l’aimais pas. Ce qui était faux, j’aurais vraiment voulu cet enfant qu’il me demandait. Mais il me semblait déplacé de devenir mère avant ma sœur.
Pourtant, Géraldine ne se plaint jamais. Elle a un super-job – elle est avocate d’affaires et bosse comme une dingue – et dit aimer son célibat, mais je pense qu’elle serait plus heureuse avec quelqu’un. Depuis toujours, j’essaie d’imaginer le calvaire que ce serait pour moi d’avoir à annoncer à ma sœur que je me marie ou, pire, que je suis enceinte. Cette étape me paraît inenvisageable. J’aime encore mieux subir la douleur d’une rupture. Ma sœur n’a maintenant plus l’âge d’avoir un enfant alors qu’elle en voulait au moins cinq, comme elle le disait à 20 ans. Moi, j’ai toujours juré le contraire. Je chérissais avant tout ma liberté et mon indépendance. Alors, me marier et avoir des enfants signifierait pour moi, en quelque sorte, lui voler sa vie.
Quand j’ai rencontré Marc, j’ai eu un vrai coup de foudre. Comme d’habitude, je n’en ai pas parlé à Géraldine. J’ai juste lâché un « mouais » en réponse à son « Tu as quelqu’un dans ta vie en ce moment ? » Elle a dû sentir que Marc était plus important que les autres parce qu’elle a insisté. Mais, toujours sur ma réserve, je n’en ai pas dit davantage. Marc, avec qui j’étais depuis quelques mois et que je voyais très souvent, a voulu de son côté me faire une surprise pour cet été et organiser nos vacances. Le pauvre est tombé pile sur la période au cours de laquelle j’avais prévu de prendre quelques jours avec ma sœur. J’étais accablée. Les deux premières semaines de juillet, nous les passons toujours toutes les deux, dans le même hôtel, à Royan, depuis quatorze ans ! « Impossible », ai-je dit, prétextant une obligation familiale. Je n’ai pas voulu lui montrer ma panique. Je n’ai pas su lui dire la vérité. Piqué au vif par mon refus catégorique, mon prétendu « besoin d’air » et mon absence d’intérêt pour son pro- jet, il a exigé des explications. Que je ne lui ai pas données. Alors, il est parti, et son départ m’a terriblement affectée.
D’ordinaire, rompre avec mes copains me redonnait un souffle. Je souffrais, certes, mais, au moins, je ne faisais pas de mal à ma sœur. Là, c’était très différent. J’avais l’impression d’avoir fermé une porte qui ne se rouvrirait jamais. Marc était évidemment l’amour de ma vie. Tous les deux, on riait, on parlait, on tissait un lien pro- fond fait de dialogues nourris et de compréhension muette. Je ne retrouverais jamais un homme comme lui. Il avait fallu cette rupture pour que je le voie enfin : je me privais d’aimer, et je n’en pouvais plus ! Marc me manquait tellement. Géraldine l’a senti. Elle m’a questionnée sans relâche pour comprendre ce qui se passait. Je n’ai pas voulu le lui raconter, de peur qu’un mot ne trahisse le rapport que j’avais établi entre sa solitude et mes ratages amoureux volontaires. Mais elle a soudain eu cette phrase : « Saisis ton bonheur, je t’en prie, Catherine. Si tu aimes cet homme, dis-le lui, et vivez à fond votre histoire. » Je me suis effondrée en larmes, et c’est elle qui m’a aidée à élaborer une stratégie pour reconquérir Marc.
Je n’ai jamais dit à ma sœur à quel point sa solitude avait compté dans mes choix. J’ai pourtant eu besoin de cette validation de sa part pour accepter d’aimer. Marc, à qui j’ai fini par confier la vérité, a bien compris les choses, d’autant qu’il apprécie beaucoup Géraldine. Il sait à quel point elle m’aime et me protège. Ma sœur, elle, continue à me dire que son célibat lui va très bien. Elle ajoute juste que, si nous avons un enfant, elle l’accueillera volontiers de temps à autre pour nous permettre de souffler. Je crois tout simplement avoir la plus bienveillante des sœurs. Me voir déployer mes ailes semble la rendre vraiment heureuse. Côté vacances, Marc adore louer de grandes maisons et y convier des tas d’amis. Géraldine est toujours la première invitée… 
Cet article a été publié dans le magazine ELLE du vendredi 29 mai 2016.  Pour vous abonner, cliquez ici . 
Vous avez repéré un commentaire avec un contenu illégal ou portant atteinte à vos
droits ?
Merci de nous le signaler en saisissant le code ci-dessous
Attention ! Ne le faites pas à la légère. Si votre requête se révèle injustifiée ou malveillante, ELLE se réserve le droit de transmettre votre adresse IP aux autorités compétentes.

ma soeur me fait l amour
Note : 16
lancé par Jerome124 le 18.08.2014
39 réponses
dernier par FrenchKiss le 20.08.2014, 00h16
Bonsoir à tous, voilà, la question que je viens poser ici est simple, j’aimerais savoir quoi pensez de ma situation actuelle avec ma soeur, comment y voir clair. Je suis conscient que ça puisse paraître très particulier ce genre de choses, mais je crois bien que notre relation est en train de prendre un virage complètement stupide. Je profite qu’elle soit partie en vacances dans le sud pendant 2 semaines pour pouvoir aborder le sujet quelque part, parce que sincèrement, ça me pose question. Ca fait 6 ans qu’on vit en coloc ensemble, elle est venue me rejoindre ici à Paris en 2008 pour ses études, nos parents n’avaient pas les moyens de payer 2 appartements dans la capitale donc on a fait d’une pierre deux coups. Tout s’est passé très normalement jusqu’à il y a peu de temps, elle avait des copains j’avais des copines, on faisait notre vie chacun de notre coté, et elle a même passé quasiment un an complet en 2011 à ne venir que très rarement, parce qu’elle dormait les 3/4 du temps chez son copain de l’époque. Tout ça est révolu, elle est célibataire depuis un moment et moi aussi.On avait une relation fraternelle tout à fait normale, avec ses hauts et ses bas, ses chamailleries et ses calins, ses prises de têtes et ses disputes, rien de plus. Mais depuis environ un an et demi, notre approche de l’autre à changé. Je me rends compte qu’on est de plus en plus proches, on se regarde différemment, on partage plus de discussions qu’avant, parfois sur des sujets intimes, on se « touche » de plus en plus quand on se parle. Et je saurais même pas expliquer concrètement pourquoi. Ca me dérangeait pas plus que ça jusqu’à il y a peu, mais vu les proportions que ça prend maintenant, je préfère en parler, parce que j’ai peur que ça ne soit pas sain du tout.Ce que je vais dire va sans doute choquer, mais je sais même plus si je peux encore la considérer comme ma soeur, vu ce qui s’est passé cette semaine. Voilà, ça peut paraître con, mais mercredi soir, on s’est laissés emporter par un truc complètement idiot, l’alcool nous a brouillé l’esprit, et on a rien maîtrisé du tout de ce qu’on faisait. On a commencé à parler de sexe pour délirer, puis les provocations de l’un comme de l’autre se sont mises à fuser. Des stupidités, des chiches, t’es pas chiche, des je te met au défi de, des je suis sûr tu vas te dégonfler, etc etc. On s’est laissés aller dans une escalade de conneries, et au bout du compte, on a fini par commettre quelque chose que l’on pourrait qualifier d’inceste : Je me suis défroqué, et elle m’a fait une fellation.Voilà. Je sais pas quoi en penser. Je vais pas mentir, ça a été extrêmement agréable sur le moment, je n’ai absolument pas eu la force de lui dire non ni de l’en empêcher, tout s’est déroulé comme si c’était naturel et qu’on devait le faire. Quelque chose de totalement surprenant et incompréhensible. Je me souviens avoir hésité deux fois à lui demander d’arrêter, quand je sentais que ça commençait à aller loin, mais à chaque fois, le plaisir que ça me procurait était plus fort et me décourageait. Un truc de dingue, ma petite soeur était en train de me sucer, je sentais le plaisir monter, et j’arrivais même pas à lui dire stop ! Je ne me reconnaissais pas, je n’avais plus aucun contrôle sur mon corps, j’étais complètement soumis aux sensations qu’elle m’envoyait et je voulais savoir jusqu’où elle voulait aller. Heureusement, elle s’est arrêtée toute seule quand elle a senti que je commençais à partir en vrille, mais c’était vraiment limite, un peu plus et elle me faisait jouir. C’est très ambigu, j’ai du mal à réaliser ce qui s’est passé. On s’est calmés, on a rigolé un coup, on était un peu gênés, mais toujours sous l’effet de l’alcool. On a continué à baragouiner deux trois trucs, puis on est partis se coucher chacun dans notre chambre, et c’est seulement à partir de Jeudi, le lendemain, qu’on a compris qu’il s’était passé quelque chose de radical. En revenant du boulot, elle m’a juste fait un petit sourire, elle est partie dans sa chambre, et au moment du dîner, elle m’a juste demandé si « ça m’avait plu » la veille. Je lui ai répondu que je savais pas, que c’était bizarre, et que c’était peut-être pas une bonne idée de faire ça entre frère et soeur. Elle m’a répliqué en rigolant qu’elle était d’accord, mais qu’elle avait adoré l’état dans lequel ça m’avait mis, et que si j’avais pas été son frère, elle aurait adoré me pousser jusqu’au bout. Comme elle avait l’air de vouloir prendre les choses à la rigolade, je me suis senti obligé de lui répliquer un truc du genre : « bah c’est vrai que tu t’y prends bien, mais bon », mais j’étais pas à l’aise du tout. Elle semblait vouloir rester sur le don de la déconnade de la veille, comme pour pas perdre la face, en me disant : « ah bah moi tu me dis chiche pour moi c’est chiche hein, je me dégonfle pas! » avec sa grande fierté habituelle, mais je sentais bien qu’il y avait quelque chose de pas clair dans sa tête à elle aussi, son regard n’était pas tout à fait serein. Vendredi matin, elle est partie en vacances avec ses copines, on en avait pas reparlé depuis. Si je prend la décision d’en parler une bonne fois pour toutes, c’est parce que cette aprem, j’ai reçu des textos de sa part, avec précisément ceci comme contenu, mot pour mot et lettre pour lettre : « Coucou. je voulai savoir si ca te tracassait tjrs ce kon a fait? jte sens assez géné, ca membete kan meme.faut pas tu c, te prend pas la tete franchement,c pas grav, on la fait on la fait, moi ca ma bien amuser en tout cas. on été bourré mais bon tu c moi des fois g des besoin de sex des fois, ca ma pas déranger de faire ca avc toi. tu trouv ca grav toi de faire ca entre frere et soeur? moi pas, je pense ke c un bon moyen com un autre de passer des bon moment ensemble. ten pense koi? ca rest entre nous de tte facon non, on est dacord? dis moi si ta envie kon recomence un jour. moi jsuis opé, franchement tu ma fait tripper!! :p Biz. » deuxième texto, 3 minutes après : « Ps: la prochaine fois je marrete pas! chiche? :p lol allez biz. ta soeur » Voilà. Je sais vraiment plus du tout où j’en suis avec elle. Je sais plus ce qui faut faire, ni ce qu’il faut en penser. A la fois je me dis qu’il faut arrêter ça tout de suite et que c’est du grand n’importe quoi, parce qu’on est frère et soeur et que ça se fait pas, et que c’est un manque de respect envers notre famille, et à la fois… l’éventualité de partager des relations sexuelles de ce genre avec elle m’excite au plus au point, parce que mine de rien, le plaisir qu’elle m’a donné était vraiment intense, et que quelque part, j’avoue, j’aurais adoré qu’elle aille jusqu’au bout. Qu’en pensez-vous ? On a juste fait n’importe quoi, ou c’est déjà trop tard pour faire machine arrière ?Merci pour vos réponses. Jérome.
Notes et commentaires reçus par ce post : 0 (Douteux / Malsain / Toxique)le 18.08.14, 01h26 parPuzzl3d 0 (WTF)le 18.08.14, 04h42 parartic76 0 (Du calme)le 18.08.14, 05h01 parSnow679 0 (Sors avec des potes et amuse-toi)le 19.08.14, 18h56 parBoubou 0 (Sors avec des potes et amuse-toi)le 19.08.14, 21h09 parSweetyKID 0 (Du grand n’importe quoi)le 19.08.14, 22h52 parsebz9999

Puzzl3d

Score : 11
– 24 ans -MBTI : ENTP

Arrêtez. Immédiatement. Cette histoire risque de prendre des proportions que tu ne soupçonnes pas pour le moment, car tu es aveuglé par le plaisir que ta soeur te donne. Je pense que vos frustrations réciproques et sans doutes d’autres problèmes vous ont amené sur ce chemin très dangereux. De toute évidence ta soeur semble être plus partante que toi dans ce trip, si les choses doivent cesser je pense que cela devra venir de toi. C’est donc à toi de te raisonner, dans un premier temps, puis de raisonner ta soeur. Pense éventuellement à te trouver un autre logement/colocation.
Fais quand même attention, la façon dont tu aborde le sujet pourrait te brouiller avec ta sœur pour un très long moment….. Et plus important : Supprime les deux derniers message, et il faut que ta sœur en fasse de même, je doute que t’ai envie que sa se sache

wayl

Score : 78
– 22 ans -MBTI : INFP

Au risque de partir à l’opposé de ce que disent les autres. J’ai envie de dire pourquoi pas. Après tout, tant que tu te protèges et que tu ne lui fais pas un gosse. (le problème de la consanguinité) Vous êtes deux adultes consentants, vous faites ce que vous voulez de vos sexes.
Je vais être vachement polémique mais : aucun raisonnement logique n’amène à penser qu’il y a quelque chose de fondamentalement mauvais dans l’inceste. Deux adultes consentants. C’est tout. En attendant, on en garde une répulsion profonde pour des raisons évolutionnaires et c’est très mal vu. Si cela se sait, ça va poser de gros problèmes. Et puis qu’en penses-tu, toi ? Dilemme hardu. Je ne le résoudrai pas pour toi. Mais avant d’agir, sache que votre relation est sur le point de déraper. Agis en conséquence et assume les responsabilités.
Pèse bien le pour et le contre des deux situations, si tu as du temps libre, prend un après-midi pour marcher dans un parc et réfléchir à se que tu vas faire. Pas de précipitation, c’est la meilleur façon d’avoir des regrets.
Notes et commentaires reçus par ce post : 0 (Bonne idée !)le 18.08.14, 12h25 parVenusian
Je suis étonné de voir qu’une majorité de commentaires n’a pas l’air choquée par le fait que ça soit de l’inceste. Bon … c’est quand même sa soeur quoi ! Je dis ça je dis rien.
Notes et commentaires reçus par ce post : + 3 (Ca va mieux en le disant)le 19.08.14, 18h49 parsebz9999
Et bien, avant les gens était choqués par les homosexuels, donc bon… Ils sont deux adultes consentant, tant qu’ils assument leurs responsabilité, je vais pas leur dire ce qu’ils doivent faire ou pas avec leurs corps.
Notes et commentaires reçus par ce post : 0 (WTF)le 19.08.14, 00h15 parFrenchKiss -3 (Du grand n’importe quoi)le 19.08.14, 22h59 parsebz9999 -3 (Inacceptable !)le 19.08.14, 23h39 parVenusian

Vinsanity

Score : 385
– 98 ans -MBTI : INTP

Tu ne te sens pas à laise avec ce qu’il s’est passé, on est d’accord, donc pourquoi tu te poses autant de question.Ça peut arriver ce genre.de chose, un homme une femme alcoolisés dans la même pièce avec une complicité naturelle entre frère et seul, l alcool aidant à s’affranchir de normes sociales…Ne culpabilise pas, rien de grave la dedans. Après ce qui est dommage c’est que ça change la nature de ta relation avec ta soeur et je ne pense pas qu’il est sain, psychologiquement parlant, sur le long terme, d’avoir une relation de ce type avec sa soeur. Je veux dire avoir une soeur qui est une sex Friend ou limite une ex, enfin c’est compliqué. Je pense qu’il est sage de lui dire que tu as apprécié mais que tu ne veux pas que la nature de votre relation change. C’est ce qui te tracasse visiblement.Après si tu penses pouvoir assumer une relation de ce type, pourquoi pas, mais moi j’aurai du mal.Sinon oui c’est de l’inceste… On doit lui lancer des cailloux ?

Marshall Ombre

Score : 142
– 30 ans -MBTI : ENTJ

Salut, Les mots « gêne », « malaise », « déraper » etc. dans ton post, c’est un indice intéressant. Une relation sexuelle/amoureuse devrait être épanouissante et heureuse non te ronger. Ce que je vois aussi c’est qu’elle insiste, elle te provoque plus que toi et même si tu pouvais l’arrêter, elle t’avais déjà sauté dessus profitant d’un moment alcoolisé… Bref, le consentement ne paraît pas clair et net de ton côté et ce que tu ressens à présent ressemble à ce qu’on ressent suite d’agression sexuelle. Culpabilité, absence de contrôle, malaise. NB dans le cas où c’est l’homme qui est agressé par la femme, l’érection, l’éjaculation ne sont pas considérées comme une preuve d’un consentement éclairé, les enfants abusés ont aussi des érections et des comportements masturbatoires ils n’en sont pas moins victimes.Transformer ça en un jeu a posteriori, minimiser la transgression que cela représente, je ne pense pas que ça vous aidera ni l’un ni l’autre à aller de l’avant. Désolée pour mon manque de tact : c’est un réflex chez les auteurs d’agression sexuelle : « c’est un jeu, ce n’est pas grave, laisse-toi faire tu vas pas en faire un foin. Et puis tu en avais envie… » Tu vois.Bien sûr que certains interdits sont culturels et relatifs comme l’homosexualité mais l’inceste (sachant que selon les peuples il existe divers degrés d’inceste) et la pédophilie n’en sont pas car ils ne peuvent se passer de violence physique ou psychologique ou les deux. Pour le cas de frères et soeurs ou de pères/mères et enfants, cette violence c’est la mise au ban de la société, l’hypercontrôle de tous les aspects psycho, sociaux, familiaux, sexuels de la vie d’un individu. Et difficile d’imaginer une parfaite égalité entre les deux. C’est le cas sans doute des couples normaux mais l’impression de prison me semble renforcée. (concrètement comment peut-on rompre avec sa soeur/son frère alors qu’elle fait partie de la famille)? Cela me fait penser à une forme de totalitarisme entre deux personnes. Mais il existe sans doute des cas de couple frère soeur épanouis, qui ont leur sphère de couple, de famille, d’amis, professionnelle, etc qui ne se superposent pas mais je n’y crois guère.En somme, tu devrais te fier à ce que tu ressens : tu te sens mal à l’aise, perdu, je me trompe peut-être mais tu appréhendes même le futur face à face. C’est que bel et bien quelque chose ne va pas. (Quand je revois mon frère, je suis heureuse de le serrer dans mes bras, de le taquiner, de blaguer, impatiente. Je ne me demande pas « qu’est-ce que je dis s’il veut qu’on couche ensemble ? »). Sans doute un psychologue peut t’aider à peser le pour le le contre d’une telle relation. Dans l’intervalle, mettre un peu de distance et lui dire d’arrêter de nier qu’il s’est passé quelque chose d’absolument pas anodin, te permettra de ne pas te laisser davantage embrouiller.
Notes et commentaires reçus par ce post : + 3 (A lire)le 18.08.14, 10h51 parVinsanity + 1 (Intéressant)le 18.08.14, 11h36 parIlyas + 1 (+1)le 18.08.14, 13h16 parLenny2stras 0 (Pas convaincu)le 18.08.14, 14h31 parAsh + 1 (+1)le 18.08.14, 18h33 parPuzzl3d

Lenny2stras

Score : 281
– 32 ans -MBTI : ENTP

Jerome,Bien ou mauvais, honnis ou acceptable, moral ou non… . La proximité affective, le degré de complicité du quotidien, une période creuse, de l’alcool…tous les ingrédients d’un dérapage était présent. Il s’est produit… C’est aujourd’hui un fait : tu as eu une relation de nature sexuelle avec ta sœur. Il va falloir à présent «vivre avec» cet épisode mais ne pas te limiter à ce dernier. Comme bon nombre de personnes l’ont exprimés, avant d’être frère et sœur vous êtesdeux adulteset l’un comme l’autre vous êtesco-responsablede cette situation. Au-delà de la proximité que vous avez eue chez Papa/maman, vous avez été ces derniers mois les artisans d’une nouvelle modalité relationnelle. Quelque chose vous a rapprochez. Toutefois, au regard de ton discours, et comme Marshall Ombre l’a très justement noté, cette situation te met mal à l’aise. Et je crains qu’il va te falloir cesser la posture de l’humour au moment d’aborder ce sujet avec ta sœur. Ce qui me pose question, ce n’est pas l’acte lui-même. Le processus du dérapage unique et malheureux est entendable. En revanche, l’invitation de ta sœur à aller plus loin c’est aussi peut être pour toil’occasion de poser la limite . Finalement, ce n’est pas l’acte lui-même qui t’a poussé à posté ton histoire sur le forum, c’est l’insistance de ta sœur qui te pose question. Je te propose de lui dire en substance les mots suivant : « Tu es ma sœur, et rien de ce qui s’est passé ne change l’amour fraternel que je te porte. En revanche, je ne souhaite plus avoir de rapports sexuels avec toi. Ca me met mal à l’aise et je pense que ça nous dessert tous les deux dans nos aspirations à trouver quelqu’un de bien avec qui nous épanouir et construire sa vie. » Courage !
C’est arrivé à quel moment dans ta vie sexuelle et amoureuse? Tu fréquente des fille ou pas?
ou c’est déjà trop tard pour faire machine arrière ?
Notes et commentaires reçus par ce post : 0 (Ca va mieux en le disant)le 18.08.14, 13h47 parBlusher 0 (100% d’accord)le 18.08.14, 18h34 parPuzzl3d

Onmyoji

Score : 1417
– 32 ans -MBTI : ENTP

Tu peux aussi te demander malgré ta gêne si tu n’en as pas un peu envie au fond.L’alcool ne fait pas faire des choses dont tu n’as pas envie.Tu as joué avec elle à ce jeu. Tu l’as provoquée ou tu as répondu à ses provocations au lieu de la recadrer direct, chose que tu aurais faite si tu avais été complètement mal à l’aise dès le départ. À moins que vous aurez un fonctionnement vraiment particulier à mon avis.Donc ce n’est pas pour te juger ou te faire culpabiliser mais pour te montrer que tu dois faire le point sur ta motivation profonde histoire de ne pas être malheureux ensuite,quelle que soit l’issue.Après la proximité et le fait de voir ta soeur dans sa vie de femme est sans doute un facteur qui contribue à te faire perdre tes repères. Elle sort avec des mecs depuis qu’elle n’est plus en ltr? Et toi, avec les filles?
Notes et commentaires reçus par ce post : + 1 (+1)le 18.08.14, 14h30 parAsh + 1 (+1)le 18.08.14, 14h50 parSnow679

Ash

Score : 512
– 37 ans -MBTI : ENFP

Contrairement à ce que dit Marshall Ombre, je n’ai pas l’impression qu’il y ait eu abus de la part de ta sœur, bien au contraire. Tu as joué le jeu, tu en avais envie. Tu culpabilises après coup. Le problème se situe plutôt au niveau de votre célibat. Sortez un peu plus, voyez un peu plus de monde, ce qui vous permettra de faire peut-être une rencontre chacun qui sera plus épanouissante. Et si tu culpabilise autant c’est peut-être que justement tu as besoin d’une relation épanouissante. Donc le turbo des rencontres est à mettre surtout de ton côté.
Notes et commentaires reçus par ce post : + 1 (100% d’accord)le 19.08.14, 00h13 parwayl

Mr.Smooth

Score : 1549
– 25 ans -MBTI : FUCK

Adultes consentants. Sonde toi pour savoir si ça t’as vraiment plus ou si c’était juste du plaisir de transgression. Personnellement je pourrais pas, mais il n’y a pas de mal en soi. Juste, sachez que l’écrasante majorité vous jugera, c’est comme ça. Si vous continuez restez discret et surtout vérifiez bien si ça n’altère pas en profondeur vos relations et que vous êtes vraiment ok avec ça.
Et surtout ne lui répond pas par sms, tu n’imagine pas le bordel que ce sera si une de ses copines le voit.
Oui, il faut faire gaffe avec la famille les traumatismes peuvent être profond et mettre du temps à resurgir. En termes d’écologie, là il y a moyen de faire péter tous les repères. Vous êtes en terrain minés les gars, bonne chance. On reprend ses esprits et on trouve une solution pérenne.
Ca fait 6 ans qu’on vit en coloc ensemble
Tout ça est révolu, elle est célibataire depuis un moment et moi aussi.
l’alcool nous a brouillé l’esprit, et on a rien maîtrisé du tout de ce qu’on faisait.
Bon, même si beaucoup de bonnes choses ont été dit auparavant, j’me permet d’ajouter ma petite phrase à la discussion. Tout d’abord, c’est une bonne chose qu’avoir fait la démarche de venir en parler, çà prouve que ça te travailles, et que tu avais besoin d’avis extérieurs, afin de pouvoir confronter ton opinion et chercher des éléments de réponses.Ensuite, je ne sais pas si je peux t’apporter une réponse claire, nette, et précise. La question de la normalité de la chose est évidement à se poser. Les relations frère/sœur sont effectivement assez proscrites dans notre société actuelle, et sans trop m’avancer il a du avoir dans l’Histoire un paquet de telles relations. Sans juger, il peut arriver qu’une certaine proximité/complicité entre deux individus débouche sur de la tension sexuelle, et comme Wayl ou Ilyas l’ont souligné, il n’y a en soit rien de malsain si les deux individus sont consentants.Cela peut aussi être du à une envie de prise de risque face à cette interdit ou encore à votre solitude/isolement affectif récent. Ça a très bien pu être simplement une expérience, un « essai » pour tester les limiter voir les repousser.Personnellement, je ne trancherai, et comme l’a très bien dit Marshall Ombre, la meilleure façon de t’aider à trouver la réponse à cette question serait d’aller voir un psy et de lui en parler. Maintenant, une fois la question du « pourquoi » mise de coté, c’est surtout celle du « que faire » qui est a régler.J’pense surtout comme Lenny2Stras, que maintenant, tu dois gérer l’acceptation, et surtout le « dépassement de l’acte ». Tourner la page, et choisir ce que tu vas écrire sur la suivante.Le fait que ça t’ai gêné et que tu te questionnes sont au fond naturel, et prouves que tu t’interroges effectivement sur la suite de ta relation avec ta sœur et que cet acte t’as paru étrange. Comme beaucoup, et je ne te juge pas, je pense que ta relation frère/sœur est a un point de basculement et que, quelque soit ta décision, il faut absolument que tu te poses et que tu fasses ça après réflexion. Astapunk le dit très bien, sors, changes toi les idées, dans un premier temps, histoire d’avoir les idées claires et et de pouvoir décompresser de la pression que tu as pu te mettre. Agir dans la précipitation n’est que rarement bénéfique.Accorder de l’importance à la chose, okay, mais ne te laisse pas bouffer par tout ça.
A lire / A voir en ce moment sur FTS
Dans cet article : la liste de ce que les femmes devraient savoir et avoir compris sur les hommes.
Petite bombe dans le paysage startup français, l’application sportive FizzUp, qui propose des exercices et défis sportifs pour s’entraîner, perdre rapidement du poids et / ou se muscler, vient de dépasser le cap des 1 millions d’utilisateurs.
Voici ce qu’il faut savoir sur cette application sportive qui cartonne.
Comment (bien) aborder une femme dans la rue, que dire pour l’aborder, la bonne façon de l’approcher, et comment lui donner envie de discuter avec vous.
Si décrocher un premier rendez-vous avec une fille est très certainement l’étape la plus difficile pour séduire, combien de braves ont ensuite trébuché dans la dernière ligne droite, victimes avant tout d’eux-mêmes ? Voici une série de routines simples et faciles à exécuter histoire de mettre toutes les chances de votre côté.
Comment draguer au collège et au lycée : cet article explique TOUT ce que vous avez besoin de savoir pour être plus populaire et avoir plus de succès avec les filles, au collège et au lycée.
Intérêt, Lien, Tension, un truc crucial à avoir compris si vous voulez mieux gérer dans votre vie amoureuse. Si vous ne devez lire qu’un seul article sur la séduction et les rencontres, c’est probablement celui-ci.
Dans cet article, Aurélien explique pourquoi s’habiller en noir et / ou blanc (couleurs refuges de pas mal d’hommes), peut vite donner un résultat moyen (voire pire)
La vie est faite de hauts et de bas; mais une chose importante est de savoir garder un mental sain; particulièrement en refusant de laisser s’installer ces quelques émotions négatives, qui au lieu de nous aider, nous plombent et nous tirent vers le bas.
Parfois, même si vous avez embrassé une fille, ça stagne un peu. Que faire pour donner envie à une fille de quelque chose de sérieux avec vous ?
Comment peut-on travailler sa popularité ? En gros, on peut devenir plus populaire deux façons :
vu 29 fois – 1 réponses – dans Rencontres, drague & séduction : entraide & discussions
vu 31 fois – 1 réponses – dans Rencontres, drague & séduction : entraide & discussions
vu 18 fois – 0 réponses – dans Rencontres, drague & séduction : entraide & discussions
vu 571 fois – 25 réponses – dans Sexualité : entraide & discussions
vu 59 fois – 1 réponses – dans Rencontres, drague & séduction : entraide & discussions
vu 117 fois – 1 réponses – dans Couple & relations : entraide & discussions
vu 177 fois – 5 réponses – dans Rencontres, drague & séduction : entraide & discussions
vu 831829 fois – 4214 réponses – dans STYLE : mode homme, beauté, élégance
vu 345 fois – 10 réponses – dans Rencontres, drague & séduction : entraide & discussions
vu 55 fois – 2 réponses – dans Je suis nouveau
Dernières notes positives attribuées
Les hommes, expliqués aux femmes (attention ça va être long)
Les 10 bonnes raisons d’essayer FizzUp, l’application sportive gratuite aux 1 millions d’utilisateurs
Comment aborder et draguer une fille dans la rue ?
Premier rendez-vous : 15 techniques de filou pour pécho
Comment draguer au collège et au lycée
Intérêt / Lien / Tension : les trois composantes essentielles de la séduction
Arrêtez de porter du noir et du blanc !
Ces émotions toxiques qui nous tirent vers le bas et nous empêchent d’avancer
On s’est embrassés, mais elle ne semble pas intéressée pour aller plus loin, je fais quoi ?
Popularité : les deux façons d’être populaire
FTS (FrenchtouchSeduction.com) © 2004-2014 . On ne naît pas Homme, on le devient. Keep cool, play nice.

ma soeur me fait l amour
Désolé, l’administrateur a exclu votre adresse IP. Pour contacter l’administrateur,cliquez ici .

— English (US)
— Français

Nous contacter
Masculin.com
Archives
Charte de confidentialité
Haut de page

Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement19h15 .

Powered byvBulletin®Version 4.2.2 Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.

© Masculin.com – Tous droits réservés – Reproduction interdite sans autorisation

ma soeur me fait l amour

Écoutez aussi
RTL2
Fun Radio
Se connecter
Créer un compte
RTL Soir Week End
Philippe Robuchon

Les Grosses Têtes

La page de l’émission

L’heure du crime

La page de l’émission

À la Bonne Heure !

La page de l’émission

La radio

En direct
Replay
Grille
Fréquences
Assister aux émissions
Participer aux émissions
Quel est ce titre ?

Nos services

Codes promo
Immobilier
Aide à domicile
Rencontres
Shopping
Billetterie

Le Club RTL

Mon compte
Ma timeline
Newsletters
Jeux & privilèges

Réseaux Sociaux

Facebook

Twitter

Google+

Instagram

4 min de lecture
Témoignages
Témoignages
Amour-amitié
Flash Girls

07H06
Les 5 films à voir au mois de juin

14H01
Les femmes et les jeux de rôles érotiques

07H05
Le top de la positivité est sur Instagram

Tous les flashs Girls
Pour acheter moins cher, comparez !

Signaler le commentaire suivant comme abusif

@mileycyrus se confie sur sa (pan)sexualité et c’est à lire sur Girls !

Assister aux émissions
Participer aux émissions
Nous contacter
Nous rejoindre
Fréquences
Newsletters

Mentions légales
Annonceurs
Élections législatives 2017
Codes promo Beaute Privee
Codes promo Amaguiz

On a fait l’amour dans sa voiture !
On a fait l’amour dans sa voiture !
Cette fille a décidé de raconter son histoire sur Girls. C’est dans son témoignage « On a fait l’amour dans sa voiture ! », qu’elle partage son expérience avec vous.

http://www.rtl.fr/girls/intime/on-a-fait-l-amour-dans-sa-voiture-7777232012

http://media.rtl.fr/cache/CELAsYnSRMQjZs7ItbvLMw/330v220-2/online/image/2015/0402/iStock_000059366792_Medium.jpg

Le plus beau jour de vie c’était ce fameux jour j’ était avec mes copine en ville et je suis tombé du moins j’ai glisse je me suis rattrapé avec mon poignet pendant toute l’après-midi je supporte la douleur jusqu’à 16H a cette heure j’en peut plu mon poignet a double de volume j’ai très mal .Une amie accompagne donc au urgence mais il y a beaucoup de monde il est bientôt 18h elle doit partir ,je me retrouve donc toute seule .je relativise c’est bientôt mon tour.enfin, il me mette dans une salle une infermiere regarde mon bras et me dit que je les surement casser puis j’ attend 5min 10min personne une infermiere revient et me dit que je vais devoir patiente parce que il y a eu un accident et que les docteur doivent opéré elle me dit que je devrait appelle mes parent je lui dit que mes parent sont à 3h de route qu’ils ont était voir un spectacle .elle me demander si j’ai des sœur je lui dit oui deux mais elles sont parti en vacance mai une revient dans la nuit.puis je pense a K (c’est le meilleur ami a mon beau-frère ils devait venir un peu plus tôt (il devait allez voir des amis a lui et venir chez moi après parce que il est très ami avec ma sœur) alors je décide de l’appeléil me dit qui arrive dans 15min .enfin le docteur arrive, je passe une radio c’est sur j’ai le poignet casser ils vont me plâtreet la K arrive je suis contente de le voir( je un coup de cœur pour lui c’est un peu l’homme que je chercher doux gentil avec de l’humour…) il viens avec moi pour que j’aille me faire plâtré j’ai gardé le plâtre 1mois .c’est l’hiver il fait nuit est froid on sort de urgence a 21h on passe par les petite route a un moment je le fixe je sais pas pourquoi j’ai envie de lui c’est plus fort que moi il est beau des yeux magnifique il m’obsède sauf qu’il remarque que je le fixe il arête la voiture(il y a personne sur les route) je sais pas trop comment sa c’est passé mais on c’est embrasse un petit bec on se recule on se regarde dans les yeux et on recommence maintenant avec la langue il me caresse le cou avec sa main puis il la met sur ma hanche il glisse sa main sous mon plu mes sa fait pas comme les autre mec ,j’aime quand il met sa main dans le creux de mon dos j’arrive pas a me decoler de ces lèvre il me serre contre lui il m’embrasse le cou .je veux aller lus loin avec lui je veux le faire avec lui je sais pas pourquoi mais c’est comme sa!je passe donc derrière je m’enlève le pull et K me rejoint il enlevé son pull est vien ce couché sur moi il m’enlève le teeshirt il n’embrasse il descend jusqu’au nombril et déboutonne mon jean je lui défait son jean.il est doux sensuel attentionné ilm’embrasse le cou a nouveau mais il marque une pose il lève la tête est me demande si je suis sur de vouloir le faire, alors je prend sa tête dans mes main je lui dit « ma premiere fois je le veux avec toi et maintenant » il recomence a mambrassé . je n’est jamais connu quelque chose d’aussi doux et bien après que ont les fait je suis resté un bon moment dans ses bras il continué a me faire de petit bisou dans le cou au bout de 1h on reprend la route je pose ma tête sur son épaule.on arrive chez moi .quand ma soeur est la je lui explique que j’ai le bras casser je lui explique que vu que K etait la j’allais pas les faire revenir plus tot .il a beaucoup neigé dans la nuit alor on decide d’aller faire de la luge je fait que 2 desente ma sœur et mon beau frère voullaient en faire une grande alors ils parte tout les deux moi est K on reste a la voiture je m’assit derrière il me rejoint il met sont bras autour de moi et on reste la a attendre j aime être dans ces bras .il est retsé chez moi pendant une semaine mais on était les seul au courant de se qui je passé entre nous car j ai 14( je suis mure pour monage ) et lui 23ans personne n’était au courant même pas ma meilleure amie je crois que ce que j’ai préférai âpre les calin c’est ca ce cache pour nous faire des bisous et des câlin .Le truc c’est qu il habite a 2 heures de chez moi mais on a même pas eu en a parle sa c’est fait tout seul on est ensemble que quand il viens chez moi sinon on fait ce quon veux avec qui je veux et lui pareil .il est surtout la pendant les vacances alorson s’amuse et sa me convient pour linstant personne n’est au courant de cette histoire peu etre quil la dit a son meilleure ami mais je m’en fou . dés quil vien chez moi on recomence il est doux… et cet hiver il revien voyon voir ce que sa va donne :)les filles choisisé bien votre mec avec qui vous le ferai la premiere foi c’est important. K etait parfait, ma premier foi était parfaite tout étai parfait je vous fait des bisous
Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.
Connectez-vous
Inscrivez-vous

ma soeur me fait l amour
sujet :J’ai fais l’amour avec mon frère , je ne sais pas quoi faire ..
Tu dois être identifié pour faire ça Connecte-toiouInscris-toi
© 2017 meltygroup Qui sommes-nous Nous contacter Nous suivre
Annoncer Conditions d’utilisation Infos légales Version mobile
Galaxie fan2 melty France meltyfashion meltystyle melty Italie mcm airofmelty virginradio melty US / UK melty Canada (Anglais) melty Canada (Français) tyramisu
Bah hier soir ont était avec des amis (ont est jumeauet il nous ont lancer un défi qui était de boire le plus d’alcool pour voir lequel de nous 2 allait jeter l’éponge avant l’autreben c lui qui a gagner avec un verre de plus seulement!
après on a fait la fête jusqu’à vers 3h du math et tout le monde est rentrer chez eux.Moi je suis aller dans ma chambre pour aller me coucher et comme javais chaud j’ai pris une douche et je suis aller dormir en survet’ quelques instants plus tard y’a mon frère qui arrive et se couche avec moi sur le lit comme il a l’habitude de faire sa j’ai rien dit et puis au bout d’un moment il commence a me caresser et m’embrasser je lui ai demander ‘qu’est ce que tu fais’ il ma repondutinkiéte détend toi tout iras bien j’essayait de me défendre mais javais plus de force (noublions pas que j’étais saoul) il a retirer mes souvetements et après tout le monde connait la suite ! je ne me souviens pas de combien de temps sa a durer mais la seul chose dont je me souviens c’est que mes parents vers 8 heures sont rentrer dans la chambre et j’étais toute nue (lui aussi d’ailleurs)donc depuis ce matin je ne parle a personne je suis rester toute la journée dans ma chambre en ésperant que mes parents ne m’appele pas pour me demander des expliquationde plus je ne saurai même pas quoi répondre la seule chose que je sait sais que la premiere personne avec qui j’ai fait l’amour c’est mon frère ..
QUE FEREZ VOUS OU DIREZ A VOS PARENTS LORSQUIL VOUS POSERAIT DES QUESTIONS ??
Ah dans le clip elle embrasse un pédicule nan?
Comment vous arrivez a écrire comme ça moi c est pl truc, salut je m appelle bezfbukb et j ai ezkjbkjef ça va?? Je te raconte mon histoire, point final C EST NUL PAR RAPPORT A TOI sinon je l ai déjà lu le mec se fait insulte d enclume tous les 2,5 sec nan?
) mdrrrr moi jai vue juste son dernier clip et popular song
oui c pourça je demande mais elle est grosse un peu non ?
euh j ai vu un seul clip d elle mais je sais qu elle a répondu a une hater qui s est fait bien rambarrer
Non et toi ?
C’est le début de mon premier chapitre , etsi tu veux lire là suite bah dit moi

Pourquoi ? Pourquoi , n’ai-je pas une vie comme les autres ?! Aurais-je enfin la paix ? Des demandes d’échange de lycée Refusés pourquoi ? Je suis prisonnière de ce Lycée et je suis loin de m’en faire sortir …

Bonjour , je m’appelle Maria Marguerita Rodriguez et je suis agée de 15 ans .

Je suis fille Unique .

Je ne connais pas mon père et ma mère m’a quitté a l’age de 8 ans .

Je vis avec ma tante , Rosalia Teodore Rodriguez , Agée de 45 ans . Elle a 2 fille ,

Pénélope Teodore Rodriguez et Orelia Teodore Rodriguez . Elle sont agée toutes les deux de 25 ans . Donc elle ne vive pas avec ma tante et moi .

Ma tante ? Je l’aime bien mais c’est tout . Nous avons pas de sujet de conversation . Je ne lui confis rien et je trouve que c’est mieux comme ça …

Je n’ai jamais eu d’amies a si a l’age de 5 ans jusqu’a que ma mère soit morte .
Nan mais une pote sur twitter me sortait plein de WTF? A la minute y a même pas 20min donc la je suis cool cool ne cherche pas a comprendre et réponds lui par d autres WTF?
Oh mais j ai rien fait du tout bon la semaine prochaine je vais activer mes grosses fesses ou mes mains en fait C ETAIT MA BLAGUE POURRIE
jadore ‘LES WTF NE ME CHOQUE PLUS’ VOUS MAVEZ PERDU LA
DDDDDD MDRRRR
Za: *hausse les épaules, ris, secoue la tête en continuant à lui pincer les joues, la regarde*…
Zo: ••roule des yeux, ris•• arrête ça !!! ••le regarde•• mais je sais pas, tout ce que tu veux…
Za: *ris, recommence à lui pincer les joues, la regarde* à toi de me dire ! *souris*
Li: *sms*…
Zo: ••ris•• mes joues, bordel ! ••le regarde•• on fais quoi pendant ce temps bébé ? ••souris••…
Za: *lui pince les joues, l’applaudis, ris* et dans l’après-midi !
Li: *sms* moi aussi, je…
Zo: ••souris•• j’entend tout, chéri. ••ris un peu••
Ni: ••sms•• bah Londres, pourquoi ??
Za: *souris, la laisse se détacher, fais un bisou sur sa bouche* je t’aime. *la regarde* t’as…

ma soeur me fait l amour

Tout
Aujourd’hui
La semaine dernière
Le mois dernier
Tout
Discussions uniquement
Photos uniquement
Vidéos uniquement
Liens uniquement
Sondages uniquement
Loin d’être monfantasmeN1, mais assurément le plus « politiquement incorrect », et surtout le plus ancien.

J’ai une relation tout à fait normale avec ma frangine de 27 ans, on a pas mal de complicité ensemble depuis toujours, et j’ai beaucoup de respect pour elle. Mais paradoxalement, c’est vrai je n’ai jamais été dégouté plus que ça non plus à l’idée de vivre un jour quelque chose desexuelavec elle, à condition qu’on se protège bien et que tout ceci reste entre nous…

Il paraît que c’est normal, à un certain âge, lors de la puberté, d’avoir ce genre de pensées. Moi c’était le cas, mais ça ne s’est jamais vraiment estompé avec le temps, et à 22 ans, je dois dire que je suis encore capable, parfois, de me masturber en pensant à ma soeur. Aujourd’hui plus encore qu’avant, c’est une fille sexy qui donne envie, avec son visage gourmand, ses jambes de mannequin et sa paire deseinsabsolument magnifique, et quand elle se fringue bien, il m’arrive régulièrement de la regarder en me disant : « Ah la la… ça doit pas être dégueu au lit tout ça quand même ». ^^

Ceci va de pair avec le fait le fait qu’on s’entend bien, que je n’ai jamais arrêté de la considérer comme ma soeur et c’est là qu’est l’étrange, ce n’est absolument pas une question de déviance par rapport à larelation fraternelle , je ne suis absolument pas amoureux de ma soeur, c’est juste purement physique, ça ne change rien à mes sentiments familiaux.
Mais c’est réellement un fantasme, mon rêve serait qu’un jour elle vienne me voir, qu’elle me propose qu’on oublie un peu les tabous et principes de famille le temps d’une nuit, qu’on mette tous les moyens decontraceptionpossibles et imaginables et qu’on fasse l’expérience d’une relation incestueuse ensemble, juste une fois dans notre vie. Je pense que je serais vraiment capable de dire oui, ne serait-ce que par curiosité, pour voir ce qu’elle donne au lit, et pour voir ce que ça fait de s’envoyer en l’air avec sa frangine adorée. ^^

Mais bon d’ici là… je suis conscient aussi que c’est un fantasme complètement irrationnel, qui a très peu de chance de se réaliser. et c’est aussi ce qui le rend excitant…

Est-ce qu’il y en a ici qui sont dans mon cas ? Qui ont déjà rêvé de coucher avec leur frère, soeur, ou un autre membre de leur famille ? Je trouverais ça intéressant de voir que je ne suis pas le seul.

Moi aussi

Salut magictoony, sache que tu nest pas le seul à avoir ce genre de sentiments pour ta soeur… Tout comme toi, jai déjà eu des pensées à propos de ma soeur et je me suis masturbé en pensant à elle. Et tout comme toi, je ne crois pas que je résisterais très longtemps à ses charmes si elle en faisait usage sur moi
En plus, elle a commencée à faire des photos de mannequin et elle est quand même vraiment jolie. Elle na peut-être pas des grosseinsmais elle est mon type

Alors, ne désespère pas avec ça, si tu veux des conseils, ne te gène pas à demander!

-Sulfarions-

PS: Je me demandais… Vous avez quel écart dâge?

Charte déontologique

Mentions légales
Règles de bonne conduite

Contacts

Tous nos forums
Forum de A à Z
Un médecin vous répond
Forum archives
Maladie et santé
Santé générale
Cancers
Gynécologie
Arthrose et Rhumatismes
Hormones et Thyroïde
Diabète
Grossesse et Enfants
Grossesse
Bébé et enfants
Parents
Bien être et couple
Psychologie
Bien être – Médecines douces
Sexualité
Beauté
Régimes – Nutrition
Inscrivez-vous gratuitement pour participer aux forums Onmeda.
Fatigue, stress, burn-out, dépression,… Ces mots vous parlent ? Trouvez ici des explications et surtout des solutions pour vous en sortir !
La dépression, l’un des troubles psychologiques les plus fréquents en France, toucherait 10 à 25 % des femmes et 5 à 12 % des hommes
Des bienfaits du sexe aux zones érogènes en passant par les top positions du Kamasutra… Trouvez ici tout ce qu’il faut savoir pour un maximum de plaisir !
Certains sujets sont difficiles à aborder. Panne d’érection, micropénis ou baisse de libido… Trouvez ici les réponses à toutes vos questions !
A part la grossesse, quelles sont les causes d’un retard de règles ? La réponse du gynéco en vidéo…
Homme, femme, adulte, enfant… Une cystite peut toucher tout le monde. Mais quel traitement est indiqué chez l’enfant, chez la femme ou chez la femme enceinte ?
Conception et fécondité, alimentation, démarches et échographies pendant la grossesse… Êtes-vous bien informé ? Trouvez ici l’essentiel à savoir !
De la varicelle à l’otite, de la scarlatine à l’eczéma en passant par les questions de vaccination… L’essentiel sur les maladies infantiles les plus fréquentes.
Onmeda est un site d’information générale sur le bien-être et la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.
Copyright © 2015 Onmeda – Un site du groupe aufeminin

ma soeur me fait l amour
Ely et Lila sont comme deux soeurs. Elles se connaissent depuis l’enfance, partagent tout et rêvent ensemble d’une autre vie. Elles vivent dans la même banlieue, à dix minutes de Paris. Aujourd’hui, Ely et Lila ne…
Les Soeurs Boulay – 4488 de l’amour DigiPack – Cd
Incarnez la jeune princesse Anna grâce à ce magnifique déguisement composé d’une robe et d’une cap…
Incarnez la jeune princesse Anna grâce à ce magnifique déguisement pour adultes composé d’une robe et d’une cap…
Une superbe patinette à 2 roues pour se balader en compagnie d’Elsa et Anna, les deux héroïnes du film d’animation La Reine des Ne…
Acier Inoxydable (316L), Finition:Dimensions de la pièce: 1mm x 17 mm, Garanti sans Nickel
Auto-adhésifs, pré-découpés, réutilisables et lava…
Housse de couette Amour gris pour lit deux…
L’hydratant vaginal Ninon Lagon conçu par Claude Aphrodisiacs, les laboratoires qui prennent soin de l’amour …
editions saep – livre de recettes – minicocottes Connaissez-vous la minicocotte ? Contrairement à sa grande soeur, qui ne sert qu’aux cuissons lentes, la minicocotte permet toutes les fanaisies créatives : petits p…
Une légende veut qu’une bonne soeur, recluse dans le couvent de Santa Teresa au Brésil, n’ait pas pu résister à la tentation et se soit échappée pour participer à la parade du carnaval. Votre voeu sera exaucé! Succomb…
Un brin autoritaire mais toujours très …
La collection de bijoux modulables Chamilia inclut un assortiment magnifique de charms, bracelets et colliers dont la finalité est d’inspirer votre …
La collection de bijoux modulables Chamilia inclut un assortiment magnifique de charms, bracelets et colliers dont la finalité est d’inspirer votre …
Produit neuf.
Vendeur professionnel. Expédition garantie sous 72h ouvrables ! Frais de port gratuits Ãpartir de 40 euros de commandes !
Les Soeurs Boulay – 4488 de l’amour DigiPack – Cd
Incarnez la jeune princesse Anna grâce à ce magnifique déguisement composé d’une robe et d’une cap…
Incarnez la jeune princesse Anna grâce à ce magnifique déguisement pour adultes composé d’une robe et d’une cap…
pradel excellence – faitout fonte d’aluminium 24cm + couvercle – 52399m Le faitout 52399M de la marque PRADEL EXCELLENCE est un produit professionnel de qualité supérieur, garanti indéformable et d’une durée de vie pl…
Faitout Fiamma – Ce faitout tout en rondeur a un corps bombé avec un fond Super-Thermic Cookstar, compatible tous feux et …
pradel excellence – faitout fonte d’aluminium 20cm + couvercle – 52398m Le faitout 52398M de la marque PRADEL EXCELLENCE est un produit professionnel de qualité supérieur, garanti indéformable et d’une durée de vie pl…
Faitout de la collection Melodia et de la marque…
Rue du Commerce adhère à la FEVAD et au service de médiation du e-commerce(60 rue la Boétie – 75008 Paris – relationconso@fevad.com)
Page consultée le 2017/06/04 à 19:16

ma soeur me fait l amour
Il est vrai que tout est encore très flou même si voici 2 ans que tout m’est revenu en pleine figure.J’ai vêcu 15 ans de ma vie sans m’en rappeler aucun souvenir juste une incohérence permanante : entre une légère boulimie et dégout du gras, de la nourriture, foisonnement de cauchemars, peur des autres, du noir, tremblements le soir, la main entre les cuisses pour me rassurer, agressivité mais aussi passivité face aux autres et j’en passe (vaginisme etc)….
Tout a commencé je pense beaucoup plus tot, dans un bain que je prenais avec ma soeur de 7 ans mon ainée, on se chamaillait et elle m’a touché violemment l’entre jambe me frottant tant et plus. Quand ma mère est revenue je me rappelle lui avoir dit qu’elle m’avait fait très mal mais celle-ci n’a pas relevé et m’a dit que c’était de ma faute parce que je l’avais ennervée. Bref passage qui ne résonne pas vraiment en moi.
Quelques années plus tard, j’ai 6 ans, je rentre innocemment un soir ds la chambre de ma soeur alors que celle-ci se déshabille, elle crie « non » et puis reprend « si, rentre on va faire un jeu, comme dans les films » alors moi après avoir compris la règle du jeu : « ok je vais siffler et je rentrerai ». Tout à commencer comme ça, de manière très flou sur qui est responsable qui ne l’est pas.
J’avais vraiment l’impression que, ce que je risquais était la colère de ma mère car, à cette heure là, je devais être couchée. Le problème est que les paroles prononcées par ma soeur ont été synonymes de défi et aussi destructrices « tu veux être grande et bien montre le » puis, « t’as vu comme tu es sale, mais imagine à 20 ans tu seras horrible, tu changeras tout le temps de copains », « on dit que je suis la femme et toi l’homme ».
Etre l’homme, comment ne pas se perdre dans son rôle de petite fille quand on doit faire l’homme. Elle m’ »obligeait » par défi à me déshabiller, à la lécher partout, j’étais toute nue et quand ma mère montait en entendant du bruit je devais me rhabiller très vite puis elle venait me chercher et ça recommençait. Je ne peux pas dire que je n’ai pas été exciter ce qui a chez moi certainement créer beaucoup de culpabilité mais je ne maitrisais pas cette excitation. J’étais tremblante avec des spasmes au niveau des jambes, je grelotais, j’avais très très froid, le vertige et j’ai commencé à avoir très peur.
Elle me frottait  entre les jambes avec une certaine violence et je me sentais forcée lorsque je l’entendais rire (car elle riait beaucoup) et qu’elle me regardait de ses yeux très noirs. Je devais lui donner du plaisir j’avais parfaitement compris mon rôle, tout faire même jusqu’à lui lécher sa poitrine. Quand je lui demandais étonnée de voir qu’elle avait une poitrine de femme elle me disait que plus tard aussi j’en aurai une mais que bon la sienne était très belle (et que moi ba j’étais un gros bébé bref que j’étais un peu pourri…).
Notons que j’ai eu plus tard un dégout profond de ma féminité à tel point que quand je me suis formée j’ai eu peur, j’ai eu honte et ai voulu me les couper avec un rasoir. Je porte encore aujourd’hui les cicatrices. Et puis un jour, j’ai demandé pourquoi elle me montrait pas son entre jambe alors que moi je devais le faire et elle a refusé (après avoir beaucoup hésité). Je ne sais pas pourquoi mais ça m’a fait tilt dans ma tête. J’ai compris quelque chose peut être, tout à basculer. De passive, je suis devenue très active. Un matin, alors que nous sommes tous à table ma soeur embête mon autre soeur et je menace ouvertement de tout raconter. Mon frère m’emmène dans le salon et me fait une partie de guilis pour que je craque. Je lui dis juste « elle m’apprend à faire l’amour ». Il me regarde effaré éclate de rire puis dit « non ça n’est pas drole du tout on ne doit jamais faire ça c’est pas bien ce que TU fais ». Puis il revient à table et dit « tu veux que je dise à tout le monde ce que tu fais avec la petite? » et ma mère de répondre « non on ne veut pas savoir ça LES regarde ». Toujours est-il que mon frère est ensuite allé voir ma soeur qui après m’a grondée de lui avoir dit, que c’était de ma faute si les parents le savaient et qu’il nous en voudrait beaucoup à toutes les DEUX. J’ai donc absolument refusé par la suite de recommencer parce que mon frère m’avait dit que c’était « très grave ». Mais elle venait le soir me voir dans ma chambre pour me redemander de recommencer. Je disais non alors elle partait « t’es pas marrante tu prends tout au tragique ». Cette histoire m’a véritablement brisée, je pense que je m’en sors, j’ai toujours l’impression que ça n’est pas grave mais je me sens profondément morte et meurtrie. Depuis que j’ai rencontré l’homme que j’aime (j’ai un peu plus de 20 ans), je vois enfin un rayon de soleil pointé à l’horizon dans ma vie (alors que je viens plutot d’un milieu favorisé et que j’ai tout pour être heureuse). Néanmoins, je suis perdue notamment dans ma sexualité où, après avoir cru  « devoir » lui donner du plaisir (au même titre qu’un objet), j’ai maintenant très peu d’envie, pas de fantasmes, dégout du sexe, trop de bave, trop de tout. Je me sens encore petite fille lorsque nous sommes au lit et pourtant je l’aime comme une femme.

Recevoir une notification par email lorsqu’une réponse est postée

5€

10€

20€

50€

100€

Méthode de paiement
Carte bancaire via Paypal
Paiement par chèque ou virement

ma soeur me fait l amour
Si vous avez un compte, nous vous invitons à vous identifier :
Si vous souhaitez vous abonner, veuillez choisir une offre ci-dessous :

Mode Beauté Bien-être et Santé Psycho

Actu Psycho

Personnalité

Se connaître

Émotions

Tests Psycho

Développement personnel

Bonheur

Épanouissement

Moi et les autres

Relations familiales

Relations amicales

Vie Pro

Réussir sa recherche d’emploi

Réussir sa vie professionnelle

Être heureux au travail

Relations professionnelles

Droit du travail

Amour et Sexualité Célébrités Mariage Société Lifestyle Marie Claire Idées Astro Vidéos Jeux concours Boutique Forum Education Maillots

Je certifie ne pas envoyer d’e-mail indésirable
Toutes les questions que l’on se pose devant les scènes de sexe
Nous sommes au début des années 80 : j’ai 15 ans, trois sœurs (je suis la troisième des quatre), une mère au foyer et un père ouvrier et syndicaliste, renommé pour son autoritarisme et ses colères. Nous vivons dans un village isolé du Sud-Ouest où les collégiens prennent le bus pour aller en classe, et les lycéens sont automatiquement internes, la première ville de taille moyenne se trouvant à plus de 30 km. Mais pour mon entrée en seconde, quelle joie, j’échappe à la pension. Laurence, la deuxième de la fratrie, entame une première année en BTS, et deux internats coûteraient trop cher. Nos parents décident donc de nous dénicher une location bon marché. Nous rentrerons tous les vendredis, pour passer le week-end à la maison. A la rentrée de septembre, nous nous retrouvons donc, Laurence et moi, dans deux pièces aménagées dans la dépendance d’une vieille maison, à l’entrée de la ville.
Le confort est minimaliste : une cuisine et une chambre, avec un lit à deux places et un canapé. Mais pour nous, vivre à 15 et 17 ans seules dans un studio du lundi au vendredi est une expérience excitante et déroutante. Courses, repas, ménage, autodiscipline, nous devons nous débrouiller tout en faisant nos devoirs le soir. C’est l’apprentissage de la liberté. Loin de nos parents, nous nous détachons d’une atmosphère familiale étouffante, de la déprime chronique de notre mère, qui sans s’en rendre compte fait peser lourd sur les épaules de ses filles ses frustrations.
A 15 ans, la liberté, pour moi, ça ne veut pas encore dire grand-chose, à part fumer une clope en cachette de temps en temps. Ma sœur, en revanche, a un petit copain depuis déjà quatre ans. Un amour de gosses qui, on ne le sait pas encore, finira par un mariage. Bruno a 20 ans. Ils sont amoureux. Mais aussi très surveillés par les parents. 
Notre mère nous rabâche que la sexualité c’est sale, et l’orgasme c’est un truc desalope
Notre père contrôle les allées et venues de chacune, surtout les aînées. Ainsi il fait vivre un calvaire à ma sœur aînée pendant les mois qui précèdent son mariage, menaçant de débarquer en pleine nuit dans son appartement pour vérifier si elle y est bien seule, alors qu’elle est jeune majeure et travaille. Et il impressionne car il n’est pas avare de gifles. Approuvé par notre mère – qui nous rabâche que la sexualité c’est sale, et l’orgasme, « un truc de salope » –, il n’admet pas que ses filles aient une vie sexuelle avant le mariage. Non, ce ne sont pas des cathos intégristes mais des ouvriers qui pensent que la vie est dure et qu’« on n’est pas sur terre pour rigoler ». Pour Laurence et Bruno, cet appartement quatre nuits par semaine est donc une aubaine.
Très vite, Bruno vient dîner avec nous. Très vite aussi, une gêne s’installe. Je sens bien que ma présence est encombrante. Pensant avoir trouvé la solution pour leur laisser un peu d’intimité, je me couche tôt ces soirs-là, leur laissant la cuisine puisque nous n’avons que deux pièces.
Un soir, j’entends la porte s’ouvrir dans l’obscurité, et je comprends qu’ils sont là tout près de moi, sur le canapé, à quelques centimètres de mon lit. Ce moment est à eux, et rien ne les en privera. Je ne peux pas croire qu’ils vont rester là, et faire… quoi ? Des choses que je n’ai encore jamais faites, mais dont je sais qu’elles ne se font pas en présence d’une tierce personne. J’ai honte d’être là, honte aussi qu’on fasse mine de m’ignorer, que ma présence compte pour si peu, et je me cache sous ma couette. Dans le noir, j’entends tout. Les baisers, les soupirs, les frottements, les vêtements qui sont retirés. L’empressement, l’excitation, les corps qui bougent sur ce canapé. Et ces bruits deviennent insupportables, chargés d’une intimité qui tourne à l’obscénité, pour moi qui, à 15  ans, ne peux qu’imaginer les caresses, les corps qui s’encastrent. Il y a les insupportables bruits de bouche, de succion, de désir. Et les va-et-vient, les grognements, les commentaires, les accélérations, les gémissements, le paroxysme de l’excitation, toutes ces choses que mon corps ne connaît pas me sont ici révélées par ce couple qui fait l’amour à quelques centimètres de moi. Je devine qu’ils ne se soucient de rien d’autre que du temps volé aux parents. Car ils volent le droit de faire l’amour. Je suis tellement sidérée qu’ils osent faire comme si je n’étais pas là que je ne sais comment réagir. Tétanisée par l’énormité de ce manque de considération, je fais semblant de dormir, je me bouche les oreilles, en vain.
C’est un moment d’une violence incroyable. En quelques minutes, intruse, voyeuse bien malgré moi, j’ai assisté à une scène d’une crudité inouïe, découvert les bruits de l’amour physique, ressenti la charge érotique de la scène sans encore en connaître les sensations. 
Pendant des mois, ils recommencent. Et je continue à faire semblant de dormir. J’ai honte et je sombre lentement dans un profond mal-être dont je ne peux parler à personne. J’appréhende le soir, les dîners à trois. Mes 15 ans deviennent une période noire, de repli total. Qu’on puisse aussi facilement faire abstraction de ma présence dans des moments aussi intimes et impudiques à la fois est forcément la preuve que je ne compte pas, que je suis transparente, que je n’existe pas.
Mes parents finissent par remarquer les changements dans mon comportement puis, comme ça dure, m’accablent de reproches : je suis devenue taciturne, irritable, invivable. Alors un jour, je craque, et je déballe tout. Les réactions sont terrifiantes. Ma grande sœur se fait traiter de pute. Elle est « la honte de la famille ». En retour, elle et Bruno me vouent une haine féroce pour les avoir dénoncés. Ils m’accusent de vouloir leur gâcher la vie par jalousie.
Personne ne comprend ce que ça m’a coûté de supporter la situation sans parler. Dans l’indifférence générale, je continue de sombrer. Je deviens boulimique, je grossis, et une peur monstrueuse m’envahit. Je passe des nuits entières sans sommeil, dans un semi-délire paranoïaque, persuadée qu’un agresseur va se jeter sur moi. Puis viennent les cauchemars. Toujours la même vision : c’est la nuit, j’entre dans la cuisine et trouve mes parents pendus au plafond et portant une grande cape noire. Chez moi, on n’a pas lu Françoise Dolto, et les états d’âme n’ont pas bonne presse. Alors je garde mon mal-être pour moi, comme on vit avec une longue maladie. Un an après, nouveau lycée, en pension cette fois, nouvelles copines.
Si je raconte cet épisode de mon adolescence, c’est pour sensibiliser les parents
Petit à petit, je retrouve des couleurs, mais c’est une psychothérapie qui m’a aidée, bien plus tard, vers 30 ans, à me libérer d’une famille toxique. Je repense à ma mère, qui nous interdisait toute sexualité tout en se fichant devant nous de notre père devenu impuissant. Heureusement, elle n’a pas réussi à me rendre frigide, ni coincée. Mais j’ai compris que si j’ai toujours choisi des partenaires décevants, frustrants, c’était pour confirmer inconsciemment le refrain maternel, « les hommes ne valent rien ». Aujourd’hui, divorcée, je revendique « un homme bien, sinon rien ». Quant à Laurence, j’ai attendu d’avoir 40 ans pour me sentir légitime à lui reparler de ses séances avec Bruno en ma présence. J’ai peut-être été maladroite. En tout cas, j’ai déclenché un séisme.
Pour elle, il n’y avait « pas eu mort d’homme », et je déterrais « de vieux dossiers pour remplir ma vie de pauvre divorcée déboussolée ». Je ne nie pas ma part de responsa bi-lité. Après tout, si à 15 ans j’avais dit : « Stop, eh oh, je suis là », et allumé la lumière, j’aurais échappé à ce cauchemar éveillé. Aujourd’hui, je n’ai plus de contact avec ma famille, et j’ai appris à m’en passer, comme certains vivent avec un membre amputé. Ma grande satisfaction, ce sont mes enfants. Avec eux, j’ai l’impression de faire du neuf, du propre. Je leur ai donné une éducation sexuelle aux antipodes de celle que j’ai reçue. Et si je raconte cet épisode de mon adolescence, c’est aussi pour sensibiliser les parents. Leurs adolescents peuvent cacher des secrets « honteux », se croire coupables de situations dont ils ne sont pas responsables. Je pense à ces jeunes filles qui se sont donné la mort parce que des photos d’elles dénudées ont circulé sur Internet. Il faut absolument parler sexualité en confiance avec ses enfants. 
Propos recueillis par Corine Goldberger 
Envoyez-nous un résumé de votre histoire. Si elle est publiée, elle sera rémunérée. Contact : cgoldberger@ gmc.tm.fr ou Corine Goldberger, Marie Claire, 10, bd des Frères-Voisin, 92792 Issy-les-Moulineaux cedex 9.

ma soeur me fait l amour

Cette semaine, Lucile conseille Philippine, une jeune femme qui vit mal d’avoir à cacher à tous ses proches la relation amoureuse qu’elle entretient avec son frère.
Lucile Bellan (142 articles)Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer
> J’accepte
Lucile Bellan—23.02.2016 – 11 h 00 , mis à jour le 23.02.2016 à 14 h 09
Le Baiser| de Toulouse-Lautrec via Wiki Commons CCLicense by
«C’est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes.
Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]
Je vis une histoire d’amour avec Matthieu. Le problème, c’est que Matthieu est mon frère. 
Je sais à quel point notre couple peut choquer. Toute ma vie, j’ai eu honte des sentiments que j’éprouvais, peur que quelqu’un les découvre. Je devais avoir 13 ou 14 ans quand j’ai compris que mes sentiments pour lui n’étaient pas«normaux» . À l’époque où mes copines parlaient des garçons qui leur plaisaient, moi je ne pensais qu’à Matthieu. Alors j’ai commencé à mentir. À dire que personne ne me plaisait ou à m’inventer des coups de cœur pour des garçons de ma classe. Et je voyais à son attitude et à ses regards qu’il ressentait la même chose que moi. 
Quand il est parti à la fac, malgré le manque, j’ai pensé que c’était peut-être une bonne chose. Qu’avec la séparation, je l’oublierais plus facilement. Mais cela n’a pas du tout été le cas. Au contraire. Quand il revenait à la maison, j’avais à la fois envie et peur d’être avec lui. Nous ne nous évitions plus. Nous étions très tactiles l’un envers l’autre, nous nous tenions la main, nous prenions dans les bras. Les gens qui ne nous connaissaient pas nous prenaient pour un couple. Mais nous faisions l’un et l’autre attention à ne pas franchir la limite, ce qui devenait de plus en plus difficile.
Quand j’avais 19 ans, j’ai rencontré un garçon avec qui je suis sortie plus d’un an. Je tenais beaucoup à lui mais je ne suis pas tombée amoureuse; je pensais à Matthieu. Ce garçon est le seul à avoir remarqué que nous étions«trop proches»(ce sont les termes qu’il a utilisés). De son côté, Matthieu enchaînait les relations courtes et cela me faisait mal de l’imaginer avec ces filles.
Je sais que j’aurais dû avoir honte, que j’aurais dû trouver ça bizarre. Mais, en fait, je n’avais jamais été aussi heureuse
Tout a basculé pendant des vacances d’été il y a quatre ans. Nous étions alors tous les deux étudiants dans des villes assez éloignées et nous passions une partie de nos vacances chez nos parents. Ils sont partis un week-end pour un mariage et nous nous sommes retrouvés seuls à la maison. Je pense que nous savions (et espérions) tous les deux ce qui allait se passer. Nous avons commencé à discuter, à nous tenir la main, à nous câliner comme nous le faisions souvent. Et nous nous sommes embrassés. Et très vite nous avons fait l’amour. Je n’avais jamais ressenti autant de plaisir avec mes ex. Je sais que j’aurais dû avoir honte, que j’aurais dû trouver ça bizarre. Mais, en fait, je n’avais jamais été aussi heureuse.
À partir de ce moment, nous avons vécu une relation cachée et épisodique. Nous vivions loin l’un de l’autre. Et nous avons commencé à nous voir en cachette. Il venait me voir ou moi je le rejoignais. Nous regrettions de ne pas nous voir plus souvent et nous avions envie d’être ensemble. 
Cette situation a duré deux ans. Après avoir obtenu son diplôme, il a eu la chance de trouver assez rapidement un emploi dans une grande ville loin de chez nos parents. Et j’ai décidé de le rejoindre. Officiellement, j’ai changé d’université pour suivre un cursus qui m’intéressait plus et nous partageons un appartement en colocation pour faire des économies. Ici, nous arrivons à être heureux ensemble. Il me fait rire, me comprend, j’ai toujours autant envie de le voir, de lui parler, de faire l’amour avec lui.
Nous vivons une double vie. Ici, personne ne sait que nous sommes frère et sœur. Ses collègues, mes amis de cours pensent que nous sommes un couple normal même si l’on fait attention à ce que l’on dit. 
Et, de l’autre côté, nous mentons à nos parents, à tous les gens de notre famille, à nos amis. Ces mensonges permanents me pèsent de plus en plus. Mais pour moi il est inenvisageable de rompre. Je ne peux pas m’imaginer sans lui, il est le seul homme que j’ai aimé et que je veux. Pour être ensemble, nous sommes prêts à des sacrifices (devoir vivre cachés, jamais de mariage, jamais d’enfants, rester aux yeux de nos proches d’éternels célibataires…). 
Mais chaque fois que je mens à mes parents, à mes amies, je me sens mal. Parfois j’aimerais laisser la vérité éclater, ne plus avoir à mentir ni à vivre cachée, mais je ne veux pas faire souffrir nos parents et je crains les jugements des autres. J’imagine trop bien ce que les gens pourraient dire.
Commençons par un peu de droit: en France, l’inceste tel que vous le racontez (c’est-à dire comme une relation sentimentale et sexuelle entre deux adultes consentants de même ligne, avec un ou deux parents en commun) n’est pas un crime. Par contre, il est puni par la prison dans une quantité de pays en Europe dont la Suisse, l’Italie, l’Autriche et L’Allemagne. Dans notre pays, le mariage n’est pas possible. Et la question des enfants reste complexe: il ne vous est pas interdit de faire des enfants avec votre frère mais il n’est pas en droit de les reconnaître légalement.
L’inceste (entre adultes consentants toujours) est principalement un tabou social qui ne semble pas avoirtoutes les raisons scientifiques que l’on veut bien lui accorder .
Il faut savoir également que le Code Napoléon, l’ancêtre de notre code civil, interdisait jusqu’aux mariages entre beaux-frères et belles-sœurs (ce n’est plus le cas de 1975) et qu’il est possible aujourd’hui pour un oncle ou une tante de se marier avec sa nièce ou son neveu avec une dispense du président de la République. C’est vous dire le caractère arbitraire et fluctuant de la question de l’inceste (dont le terme n’est même pas directement utilisé dans le droit français).
En en parlant autour de vous, parce que vous en ressentez le besoin, vous prenez autant le risque du rejet que celui de la compréhension
La vérité, Philippine, c’est que vous êtes libres de faire comme vous le ressentez. Vous êtes majeurs et amoureux. Vivre cette passion au grand jour, dans la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui et malgré une solide documentation qui irait dans votre sens, me semble risqué. Mais pas impossible. Pourquoi les cousins germains, qui peuvent en plus se marier, auraient-ils plus le droit que vous de s’aimer au grand jour?
Votre union pose en fait un problème moral qui renvoie forcément à sa propre expérience de la famille. On a, de plus, tendance à rapprocher ce type d’inceste avec les sordides affaires où il est question d’ascendant ayant plus ou moins d’autorité sur la victime.
Ici, il n’y a pas de victime. De quel droit je (ou qui que ce soit d’autre) me permettrais-je de juger cette une relation amoureuse qui comble équitablement deux adultes consentants? Je ne suis pas psy, je ne vais sortir de mon chapeau une succession de raisons avec des noms savants pour coller une étiquette«malsaine»à votre histoire. Ni me cacher derrière de vagues études scientifiques pour vous dissuader de vous reproduire. Cette unique raison comme facteur de viabilité de votre couple est nulle et non avenue, je connais des gens très heureux qui décident de ne pas faire d’enfants, ça ne les rend pas moins légitimes au bonheur.
La vérité, Philippine, c’est qu’en France vous avez le droit d’être amoureux. On ne vous mettra pas prison pour ça. Votre situation appelle les regards qui blessent mais ni plus ni moins que d’autres cas de figures. C’est en libérant la parole sur votre cas précis que vous repousserez les limites de la tolérance. En en parlant autour de vous, parce que vous en ressentez le besoin, vous prenez autant le risque du rejet que celui de la compréhension. Et c’est un risque qui mérite d’être pris, car vous ne pourrez pas être plus seule qu’aujourd’hui.
Tous droits réservés sur les contenus du site
Tous droits réservés sur les contenus du site

ma soeur me fait l amour
Bonjour désolé si je ne suis pas dans le bon thème pour poster mais je ne savais pas trop ou poster….. Voila bonjour, tout d’abord je me présente j’ai 16 ans, je suis en seconde, je suis un garçon Voila ce que j’ai vais vous dire je ne l’est dis a une seul personne, un amis de classe de cette année car il a insisté pour que je lui dise pourquoi je me sentais mal et car je voulais me confier maintenant je regrette de lui avoir dis…. Voila il s’avère que ce garçon est le frère de ma vrai première copine ce qui n’est pas pour arranger les choses car j’ai peur que si un jour on s’embrouille il lui dise. En fait il y a quelque temps j’avais environ 14,15ans j’ai dormis avec ma soeur car elle avait peur de dormir toute seul. Et un soir alors qu’elle dormais a cette époque le sexe me travaillais beaucoup j’ai voulu voir comment c’était de toucher un vagin donc je l’est caressait très légèrement juste effleuré, j’ai tout de suite regrette mon geste mais le problème ce que cela m’a excité et il s’avère que j’ai recommencé plusieurs fois. Ca s’est passé sur une longue période environ 1 ans car je dormais peu souvent avec elle et ça a dus ce reproduire 5 ou 6 fois a chaque fois de façon plus poussée. c’est à dire qu’une fois j’ai regardé et touché le sexe de ma soeur à travers le pyjama… La dernière fois que je l’est fais ca remonte a cette été. A chaque fois que je le faisait j’avais un sentiment de honte et je regrette amèrement mon acte mais il s’avère que j’est recommencé plusieurs fois La dernière fois que je l’est fais je me suis sentie extrêmement mal pendant une longue période et depuis je n’est plus jamais recommencé me disant que je devais faire avec et que c’était une erreur de jeunesse. Le problème c ‘est que depuis cette été j’ai extrêmement gagné en maturité et en réflexion et je me rends maintenant compte de mon acte plus qu’immonde, et depuis que j’ai ma première copine et que l’ont a fais des choses c’est pire il ne se passe pas une semaine sans que j’y pense et que je regrette mes gestes… Maintenant je me remet sans cesse en question sur n’importe lequel de mes actes normal ou pas, je me demande si je n’est pas un problème. Je ne pense pas, je pense que a l’age ou je l’est fais je ne me rendais pas compte et que j’étais attiré par des pulsions sexuel, mais maintenant j’aimerais plus que tout revenir en arrière ou oublier ces gestes mais je ne peu pas. Maintenant je me dégoûte j’ai déjà pensé au suicide même si je sais que je n’arriverais pas a ca. Voila j’ai décidé d’écrire car ce matin je en sais pas pourquoi j’y est fort pensé en allant me coucher et ce matin je me suis sentis horriblement mal en y repensant, je me dégoûte. Alors voila je me dis d’un coté que la seul personne a qui j’ai fais du mal c ‘est encore moi car j’en souffre psychologiquement et que personne appart mon amis n’est au courant, mais je en sais que faire….Alors je voudrais savoir d’après vous suis-je malade ? est il possible que ce soit dus au faite qu’a cette époque le sexe me travaillais beaucoup et que j’avais des pulsions ? dois-je consulter un psy ( j’en ai envie mais j’ai peur, et je ne veux surtout pas que mes parents l’apprennent…) ? Et surtout, surtout dois-je en parlais a ma copine car nous sommes proche de franchir le cap et j’aimerais lui dire avant de le faire par respect pour elle mais j’ai tellement peur qu’elle me regarde différemment, qu’elle me quitte, je ne pourrais le supporterVoila s’il vous plait dites moi ce que vous en pensez ? avez vous déjà eu des expériences similaire ? Il me semble qu’un de mes amis a fais la même mais je ne peu être sur…. Merci d’avance et s’il vous plait pas de réponse me disant que je suis un psychopathe qu’il faut que je me pende ou des trucs dans le genre si je pouvais avoir des réponses réfléchis s’il vous plait car c ‘est sérieux et je suis extrêmement mal. Je précise que jamais je ne ferais plus une chose du genre et que je regrette amèrement mon geste et que plus jamais je ne ferais de choses aussi déplacé maintenant que je me rend réellement compte de la gravité de mon acte. Merci d’avance
Tout d’abord commencez par vous calmer. Si ce que vous racontez est la stricte vérité, vous n’avez pas lieu de vous angoisser à ce point et de croire que vous êtes un psychopathe ! La seule chose qui me sembleprimordiale dans cette histoire, et dont vous ne parlez pas, c’est votre soeur. Que sait-elle ? S’en est-elle rendue compte ? Si oui, comment réagit-elle ? Pourquoi ne parlez-vous pas d’elle qui est la principale intéressée ? J’attends votre réponse pour vous répondre clairemnt, et rassurez-vous, d’une façon strictement professionnelle. A plus. Nicole Dubreuil. Psychologue Clinicienne
Non elle n’est pas au courant elle dormait j’en suis sur, et elle ne c’était pas réveillée
Vous avez tout au plus commis un acte de voyeurisme. Et cela ne peut s’appeler ni viol ni inceste.Quand on est jeune et que la sexualité s’éveille il y a une recherche de  » comment s’est fait  » le sexe de l’autre,  » et comment ca se passe « , etc, etc.. Beaucoup de jeunes gens etjeunes filles font des  » expériences  » volontaires entre eux, sans violence, sans forcément de façon perverse ou vicieuse.La curiosité est légitime, la vôtre n’a rien d’exceptionnel, ce sont les circonstances qui ne le sont pas. Votre trouble est normal, mais vous vous êtes  » traumatisé  » tout seul. Il me semble qu’il n’y a pas à polémiquer sur un sujet aussi léger dans les dommages causés à votre soeur, qui n’en sait rien, n’en souffre pas et à qui vous ne devez rien dire pour lui éviter un quelconque traumatisme a posteriori. Même chose pour votre petite amie, ne lui parlez de rien. Elle non plus n’a pas à être traumatisée ( ? ) par vos actes infantiles. Vouloir  » vous libérer  » de ce secret serait surtout considéré comme un pur acte d’égoïsme de votre part. C’est justement en cela et dans cela que vous devez assumer votre inconséquence. C’est tout. Par contre, si cela n’a pas de gravité, je pense que pour votre propre équilibre psychologique, vous devriez tout de même en parler à un psy pour apprendre à  » vous pardonner « , retrouver votre équilibre psychologique en atténuant votre culpabilité. Bien à vous. Nicole Dubreuil. Psychologue Clinicienne.
Bonjour, J’abonde dans le sens des propos de Nicole. Il n’y a pas lieu de culpabiliser à ce point. Vous n’étiez qu’un « petit polisson », rien de bien méchant puisque le seul mal que vous faites c’est à vous même. Vous avez compris ce qu’il ne faut pas faire, cela me semble essentiel, alors vivez votre belle jeunesse avec votre copine sans vous faire des « noeuds » au cerveau, sans vous prendre la tête. Vous beaucoup trop jeune pour regarder dans le « rétroviseur », regarder devant vous ce que vous avez à vivre et accepter ce que vous avez fait comme faisant partie de l’expérience et l’apprentissage de la vie, l’apprentissage d’une conduite responsable. Antony
Sexologue à la retraite (plus de cabinet) depuis de nombreuses années.
Forte culpabilité : touche pipi frère et soeur ?

parChoco1» 05 avr. 2016, 09:06 » dansForum adulte
Inceste soeur frère

parHakunamatata» 08 oct. 2013, 23:15 » dansForum parents
J’ai honte de ma maison, honte de chez moi..

parkiwisansnom» 15 mars 2014, 22:24 » dansForum complexe
Mon copain ne me touche plus

parMisteeq972» 25 mars 2013, 22:28 » dansForum sexualité couple

Forum psychologie

Le fuseau horaire est réglé surUTC+02:00
Supprimer tous les cookies du forum
MembresL’équipeNous contacter
Forum psychologie : consultation psychologue en ligne et sexologue en ligne
Message parbluesdusoir»20 févr. 2011, 17:44
Message parnicole dubreuil»20 févr. 2011, 17:55
Message parbluesdusoir»20 févr. 2011, 19:26
Message parnicole dubreuil»21 févr. 2011, 00:16
Message parAntony»21 févr. 2011, 10:20
Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité

ma soeur me fait l amour

ma soeur me fait l amour

Présentez-vous !
Capucine Magazine

Le grand bazar
Les jeux du fofo

Boîtes à idées
Annonces & Publicités

Aide & Infos
Petites annonces

Amour
Sexualité
Amitié
Quotidien
Famille

Beauté & Mode
Mamans & Futures mamans
Règles & Contraception
Santé & Psychologie
Dépendances & Drogue

Problèmes de poids
Études & Emplois
Aides aux devoirs
Télé & Séries
Voyages

Environnement & Écologie
Culture de chez moi
Sondages & Débats
Coup de coeur & Coup de gueule
Politique

People
Shopping
Cinéma
Musique
Cuisine

Loisirs Créatifs
Bricolage
Décoration
Jardinage
Dessin & Photographie

Arts visuels
Internet & Informatique
Jeux & Consoles
Philosophie
Écriture & Littérature

Ésotérisme & Paranormal
Sport
Danse
Animaux
Humour

Index du forum
La vie au quotidien
Sexualité

Un sujet tabou mais intéressant dans le partage. Poste ici tout ce que tu n’as jamais osé demander…
Julia7621

Rang: DamoiselleMessages: 5Enregistré le: 09 Juin 2016, 17:16
Statut: Hors-ligne

– 14 Juin 2016, 19:43
#649454

Lors des mes 14 ans, ma soeur, qui en a 18, m’a prit dans sa chambre quand il n’y avait personne. Elle s’est déshabiller et m’a déshabiller à mon tour. Elle s’est allongé et m’a prit avec elle puis m’a embrassé langoureusement pendant un long moment. Elle a prit ma tête et l’a mit sur son vagin et m’a demandé « Lèches-moi s’il te plait ». Sans réflèchir, je l’ai fais. Et à son tour, elle commençaà me lécher mon vagin. Un moment, je ne suis pas sentie très à l’aise lorsqu’ellefrotta son vagin contre le mien. Cela me faisait un bien fou mais j’avais peur que ce soit dangereux. Je n’ai pu m’empêcher de jouir. Notre acte a durer plus d’une heure. Nous nous sommes arrêtés au moment ou ma petite soeur qui avait 1 an s’est réveillée à cause de nos cris et le grincement du lit. Voilà la question : Maintenant, je ne pense qu’à ça et je me sentirais de le faire avec une femme qu’avec un homme. Je ne l’ai jamais fais avec un homme. Donc je voulais savoir, suis-je lesbienne ou pas ? Car à part sexuellement, je ne suis pas du tout attirée par les femmes. Voilà, merci de m’aider.
Capucine

Rang: FondatriceMessages: 1228Enregistré le: 22 Nov 2011, 18:57
Statut: Hors-ligne

Tous 1 jour 7 jours 2 semaines 1 mois 3 mois 6 mois 1 an
Croissant Décroissant
Aller

Sélectionner un forum
——————
La vie du forum
   Règlements
   Présentez-vous !
   Capucine, magazine pour filles
      L’encyclopédie des filles
      Cuisine
         La Cuisine Diététique
            Les Entrées
            Les Sauces
            Les Plats
            Les Desserts
         Les Recettes Diverses
         Desserts
         Pâtisseries & Gâteaux
         Cupcakes
      Loisirs Créatifs
         La Pâte Fimo
         Les Bannières Signatures
      Astrologie & Ésotérisme
         Les Signes Astrologiques
         Les Signes Astrologiques Chinois
         Les Rêves
      Plantes
         Plantes d’intérieur
         Plantes d’extérieur
      Médecine Naturelle
      Animaux de Compagnie
         L’aquariophilie
   Le grand bazar
   Les Jeux du fofo
   Boite à idées
   Annonces & Publicités
   Aide & Infos
   Petites annonces
La vie au quotidien
   Amour
   Sexualité
   Amitié
   Quotidien
   Famille
   Beauté & Mode
   Mamans & Futures mamans
   Règles & Contraception
   Santé & Psycho
   Dépendances & Drogues
   Régimes et Problèmes de poids
   Études & Emplois
   Aides aux devoirs
   Télé & Séries
   Voyages
   Environnement & Écologie
   Culture de chez moi
   Sondages et débats
   Coup de coeur & Coup de gueule
   Politique
Loisirs et passions
   People
   Shopping
   Cinéma
   Musique
   Cuisine
   Loisirs créatifs
   Bricolage
   Décoration
   Jardinage
   Dessin & Photographie
   Arts visuels
   Internet & Informatique
   Jeux & Consoles
   Philosophie
   Écriture & Littérature
   Esotérisme & Paranormal
   Sport
   Danse
   Animaux
   Humour

Aller

Accueil du forum
Voir les messages sans réponse
Voir les sujets actifs
Foire Aux Questions (F.A.Q.)
L’équipe du forum
Recherche avancée
Bannières signatures

Programme TV
Horoscope du jour
Horoscope de la semaine
Horoscope du mois
Tests de Psychologie
Tests d’Astrologie
Tests de Divination
Tests de Numérologie
Tirages de Tarots

©2007 – 2017 Tous droits réservés
Mentions légales & Confidentialité
Conditions d’utilisation
Contact

Inscrivez-vous sur le Forum Pour Filles
Pour papoter, échanger, partager, s’aider entre filles et profiter de services gratuits…

 Ma sœur de 14 ans Veut faire l’amour

1 ,2
parAurélie’s
– 10 Jan 2012, 00:02

 ma soeur et ma cousine font des bisou (amour) a 10 et 11 ans

parmro2
– 21 Oct 2013, 20:37

 Faire le maillot pour faire l’amour ?

1 ,2 ,3 ,4 ,5
parAlea
– 10 Aoû 2009, 12:27

 faire l’amour avec mon ex

1 ,2
parcitron
– 15 Mai 2010, 18:56

partiite-juju

17 Mai 2010, 13:46

 je n’ose pas faire l’amour avec

paraurore02
– 24 Avr 2010, 17:56

ma soeur me fait l amour

Confidence: « J’ai remplacé ma défunte mère auprès de mon papa pendant 10 ans »
28
By
AfrikMag

on
28 novembre 2015

Afrique , Divers
(Visited 33 823 times, 110 visits today)
Todjekande édouardsur

4 décembre 2015 10:26

armel gnonlonfounsur

29 novembre 2015 10:13

Ruphin Makengo Kbysur

28 novembre 2015 13:27

sidiané jean-dénissur

28 novembre 2015 09:34

AGBADOSSOKE Etiennesur

28 novembre 2015 07:26

AGBADOSSOKE Etiennesur

28 novembre 2015 07:26

AfrikMag.com © 2017. Tous droits réservés
Nous vivions, mes petits frères, mes sœurs et moi avec lui, après le décès de notre mère. Mon père nous montrait beaucoup d’amour. Surtout pour moi qui étais l’aînée et qui devais prendre soins des plus petites. J’avais à peine les seins quand il a commencé les attouchements. Il me caressait les seins et aussi les cuisses. Il n’avait pas commencé tout de suite à passer à l’acte.
Quand on allait se coucher, dans la nuit, il enlevait mon slip et me faisait des attouchements, doucement, sans qu’aucun de mes petits frères et sœurs ne s’en rende compte. Et c’est quand j’ai eu 14 ans qu’il est passé à l’acte et m’a pénétré pour la première fois. Cela s’est passé dans la même chambre, là où on dormait tous. Dès cet âge, il le faisait très régulièrement. C’est là qu’il s’est vraiment déchaîné sur moi. Il ne m’a pas permis de poursuivre la formation que j’avais commencée. Pendant que mes autres frères allaient à l’école, moi je restais à la maison. J’étais devenue sa femme et cela a duré 10 ans.
Dans un premier temps, il me violait la nuit. Mais, avec le temps, il le faisait même en journée parce qu’il ne travaillait pas. Il le faisait quand cela lui plaisait, sans demander mon consentement. Lorsque je lui demandais pourquoi il faisait cela, il me disait que c’est trop d’amour qu’il éprouve pour moi; qu’il n’a pas aimé ma mère comme il m’aime et que je ne dois dire à personne ce qui se passe entre lui et moi.  Nous n’avions jamais eu de rapports sexuels protégés. Il le faisait toujours sans se protéger. Je suis tombé enceinte une fois. J’avais 19 ans. Et c’est à partir de ce moment qu’il a institué la pilule du lendemain qu’il me donnait après chaque rapport sexuel. Il a aussi commencé à contrôler mon cycle menstruel.
Mon père m’a emmené, voir une sage-femme dans son village pour me faire avorter. Cet incident n’a eu aucun impact sur notre relation, au contraire puisque nous avons déménagé pour aller prendre une maison plus grande de deux chambres à coucher. Et là, je dormais avec lui dans la même chambre comme son épouse. Toutes mes affaires étaient dans sa chambre. Et il abusait de moi quand il voulait. Il l’a fait avec moi jusqu’à ce que je trouve un travail chez une dame pour quitter la maison.
Je n’ai jamais eu de petit ami. Mon père a toujours chassé les hommes qui venaient me voir en les menaçant de mort. Quand il est au courant que j’ai un petit-ami, il me suit discrètement et quand nous sommes ensemble, qu’importe l’endroit, il s’en prend violemment à lui, même quand nous sommes en train de prendre un pot. Il saisit une bouteille et le frappe à la tête.
Nous n’avions aucun contact avec les voisins. On n’avait pas le droit de converser avec eux. On pouvait au plus leur dire bonjour ou bonsoir. Et quand les voisins commençaient à soupçonner quelque chose, on déménageait automatiquement. J’ai fui de la maison pendant des jours sans qu’il sache où j’étais. C’est ainsi qu’il s’était rendu à mon lieu de service et avait expliqué à ma patronne que j’avais disparu depuis trois jours et qu’il sollicitait son aide pour me retrouver. Il s’était donc oublié et avait donné des informations sur la pilule du lendemain qu’il me faisait prendre, sur mes menstruations, il a donné des précisions sur mon cycle, mes slips. Et c’est là que la dame a trouvé cela très curieux.
Comme je n’avais pas de téléphone, ma patronne a appelé ma copine et lui dit de me dire qu’elle désirait me voir. Quand je suis arrivé chez ma patronne, elle m’a dit que mon père a dit des choses me concernant qu’elle ne trouve pas normales et elle m’a demandé de l’aider à m’aider. Cela n’a pas été facile pour moi; mais j’ai réussi à me confier à elle. Elle a voulu que je porte plainte contre lui, mais j’ai refusé car, après tout, c’est mon père. Je souhaite juste avoir une vie normale, m’épanouir comme toutes les filles de mon âge. Aidez-moi à oublier cet épisode douloureux de va vie. J’ai besoin de vos conseils.
Dans les prochains jours, James Rodriguez, qui devrait quitter le Real Madrid, n’avait pas été…
Au terme de cette période  marquée par très peu de rencontres internationales,  la FIFA vient…
La Côte d’Ivoire a vu l’élection de sa nouvelle reine de beauté au titre de…
Chassez le naturel il reviendra au galop,  a t-on l’habitude d’entendre. Et c’est le cas…
Du courage ma soeur je partage la douleur que tu reçant maintenant ce que je te conseil est de comprendre que ton père à un problème mentale merçi de ne pas porter plainte car il reste toujour ton papa la natur le fera payer car il ne tardera pas à le regretter et prend soin de toi merçi
ma sœur ,tu ferais mieux de rester très loin de lui et ne porte aucune plainte contre lui car après tout c’est ton père
Éric, je suis d’accord avec toi pour qu’elle s’éloigne, mais il faut aussi qu’elle porte plainte sinon ses petites sœurs seront en danger, si elles ne le sont pas déjà; car ce type d’individu ne s’arrête pas là
Cette fille a le même vice que son père et à bien accepté tout ce paisir pendant 10 ans. Je refuse de la prendre pour une victime. C est bien une complice concentente.
Poursuis ta vie comme tu le penses et ne te marie pas pour traumatiser un pauvre innocent.
Tu es une ordure. Saloppe et Satan.
Ne perturbe plus l humanité avec tes saletés.
Une lectrice en colère
un peu de réflexion. . avant de réagir, cette pauvre fille avait quel âge lorsque tout celà a commencé tout en sachant que c’est l’aîné de sa fratrie en aillant perdue sa mère.
donc réfléchit un peu espèces de salope sans cervelle
une lectrice en colère également contre une abrutie comme toi lydie
Laisse tomber TIGRESSE, je crois que est comme le père
Ma chère je pense qu’il faut vaincre son emprise sur toi en te mettant en sous vêtement à côté de lui et qu’il n’ait pas le dessus sur toi. Dès que tu l’auras dominé ainsi ta douleur passera. Tu lui montreras que tu est une femme capable de décider de qui peux ou ne peux pas rêver de te toucher.
Il est malade simplement. Mais il faut d’abord le dominer.
Porte plainte et qu’il paye, si non il peut faire la même chose aussi à une de tes petites soeurs.
Si c’est à ma fille a qui on ait ça, ou encore ma nièce ou alors ma petite soeur et que je me rende compte, je le tue et ça sort comme ça sort
Confie toi a dieu et oublie une bonne fois eloigne tes soeurs qu’il ne fasse pas la meme chose.
Ma chere  »petite soeur »
la Vie peut parfois etre un vrai sal**pe, qquand elle le veut.mais retiens ceci, cet homme est ton GENITEUR. il n’est pas ton père, il ne saurait l’être. tu es une femme desormais ce quil tas fait subir durant ces dix ans ne doit paste briser. NON ne lui fais pas ce plaisir.
tu dois etre forte pour ta défunte mère; pour tes petit frères ; pour tes petite soeurs. pour ta future progéniture.vas fouiller au fond de tes tripes toute la force la PUISSANCE QUE L’ETERNEL a mit en la FEMME. et surmontes cela avec COURAGE ET DIGNITE . OUI, le COURAGE ET LA DIGNITE. cest cela qui a permi a MANDELA de tenir durant 27ANS enfermer. mais aussi la RESPONSABILITE. et c’est cette derniere qui t’oblige a dénoncer ce psychopathe au autorités. afin qu’il paye.
Dieu est miséricordieux il pardonne tout ma soeur et selon l’histoire t’es une victime courâge et oublié ça car notre Dieu est bon et lui seul va t’aider à oublier
certe tu n’avais pas l’amour de ta Maman je peux le dire comme ça ; si non avant que tu n’es l’âge de 14 ans ce qui se passait entre vous dans la nuit quant vous êtes couché, tu le savais déjà ce qu’il avait au coeur de toi donc tu ne devrais pas lui laisser continué . confie toi à l’Eternel surtout fais beaucoup de prières et essaye d’oublier fais en comme un passé merci
C’est toi même qui est à la base.
On oublie rien mais on vit avec.
Seul DIEU pourra t’aider à oublier si non.
Tu vivras avec.
tu n’allait pas au cours, tu n’avais pas de contact avec les voisins mais tu as eu une copine, tu as trouvée le boulo chez une dame et tu trouvais même des petits ami que ton père chassait et battait PURE IMAGINATION !!!!!
je pense que la première chose a faire est de ne plus jamais retourné a la maison afin que ton père ne puisse plus exercé une quelconque imfluence sur toi, enssuite te prendre en charge financièrement en cherchant un travail décent et puis te marié a un homme de ta génération .S’il le faut consulte un phychiatre conpétent pour qu’il t’aide a fermé cette page définitivement.
La Seule Façon d’oublier tout cequ’est arrivé;est de trouver un mari à qui se marié et tu lui fais nare cette triste histoir que tu a vaincu et quand il sera à mesure d te partoner et te cnsole afin il use tjr sn consetement enver toi,là vs aurez à oublier.donc avoir un mari qui t’aime vraiment.je t’en pries d’oublier ça la demoiselle!!!
Toi aussi, pendant 10 ans avec ton père, c’est trop !!!Même si ton père qui a tout commencé mais 10 ans c’est tellement trop pour n’avoir pas dénoncé maman.Tu avais trouvé succulant !!!!!Bon, oublie et refait ta vie
Ce qui est evident est que ce pere est un sorcier. Toutefois, je ne comprends pas que la fille n’ai pas la volonte de traduire son « pere » en justice alors que ce qu’elle vient de livrer comme indiscretion constitue deja une mise en public de l’information!
Ce qui est evident est que ce pere est un sorcier. Toutefois, je ne comprends pas que la fille n’ai pas l;a volonte de traduire son « pere » en justice alors que ce qu’elle vient de livrer comme indiscretion constitue deja une mise en public de l’information!
éh mn dieu, pries seulement, ça ira!
à toi la faute jamain un enfant ne peut pas voir la nudité de son parent mais que faisais-tu pendant tout ce temps pour te confier à une personne pour t’aider c’est difficile d’oublier pcq ton père a pris ta viriginité tu te rapeleras tjrs jusqu’à ta mort
tu ne l’oublieras pas,on oublie rien dans la vie,on fait avec.sois couragueuse et forte,dis toi que cette époque de ta vie appartient au passé.vie ta liberté
Il faut fuire la maison et informer tous tes freres
Il malade il na ka aller se faire soigner
Il faut un suivi pour l’aider a surmonter cette episode douleureuse de sa vie.
Lecon a tirer: sensibiliser nos populations, car personne de sa famille ne croira a sa version des faits. Cela est due a la confiance aveugle q’on accord a ses vieux en les considerant comme sages. Ces vieux pervers profitent de ces failles de nos systemes traditionels pour detruire a jamais la vie see innocents
vas loin de lui et oubli le fait comme s’il est mort après la mort de ta maman
c’est un maniaque sexuel ce jeu genre de poison à sa place en prison sur la terre et à enfer dans les cieux dieu seul le lui dira. mais toi ma fille un adage dit « qui dit conçoittu es complice des déchets de ton père qui ose te dire qu’il n’a pas aimé ta mère comme il t’aime et t’oublie la mémoire de ta mère pour ce démon pendant 10 ans mon dieu tu as prie goût au jeu ? si non ton devoir c’est la dénonciation et sa place c’est la prison pour sauver les autres soeurs
Oui, ajoutez moi à votre liste de diffusion.
AfrikMag a rencontré pour vous des jeunes entrepreneurs qui oeuvrent dans un secteur innovateur et…
La chance c’est l’opportunité qu’on se donne pour réussir sa vie. Que nous soyons riches…

ma soeur me fait l amour
La semaine dernière, quand je vous ai écrit, j’étais bien embêtée : je me demandais si j’allais devoir avouer à ma mère que j’avais menti et gardé de la monnaie du cinéma pour m’acheter des bijoux, tout ça par la faute de ma grande sœur Vanessa. Eh bien, j’ai fini par prendre ma décision…
D’abord, je suis allée voir Vanessa pour lui dire que je voulais qu’on dise la vérité à maman. Au début, elle ne voulait pas. Elle a proposé qu’on dise qu’on avait perdu un billet. Mais je lui ai dit que ça ne ferait qu’ajouter un mensonge à notre dossier ! Et j’ai fini par la convaincre d’aller dire la vérité à maman.
Maman n’était pas contente du tout ! Elle a dit qu’on devrait payer les bijoux avec nos sous. Elle a grondé Vanessa, et lui a dit qu’elle n’aurait pas dû m’entraîner dans cette histoire et me forcer à mentir avec elle. Et moi, elle m’a dit que quand j’ai senti que ça n’était pas bien, j’aurais dû dire non, même à ma grande sœur !
On a fini par aller chercher nos tirelires pour rembourser maman. Et Vanessa a eu le culot de proposer qu’on fasse moitié moitié, alors qu’elle avait acheté un truc deux fois plus cher ! Cette fois, je ne me suis pas laissée embobiner, et je lui ai dit non. Au moins, cette affaire m’aura appris à ne plus me laisser faire par ma sœur !
Et vous, ça vous arrive d’être entraîné à faire des bêtises par des grands ?
Tags :mensonge ,volPosté dans les catégoriesFrères et sœurs|
Quand je veux pas jouer avec ma soeur, elle me dit: si, si, donc ça m’énerve!!!
Aussi, quand je joue avec elle elle fait n’importe quoi et pleure si elle perd.
Moi j’ai une petite soeur qui dis toujours que je l’ai tapé et sa m’énerve.
Ma soeur est plus petite que moi mais elle fait des bêtises elle m’accuse tous le temps alors mes parents me grondent!
Moi j’ai une demi grande sœur‚ mes elle vit en Australie et ne vient en Francequ’une fois par an‚du coup ont est super contentes de se voir.
moi c’est quand mon frère me prend quelque chose je dit a ma mère elle dit rien mais quand c’est moi qui prend quelque chose a mon frère on me crie dessus
j ai une grande soeur qui est sympa mais elle m entraine pas a faire des choses desagreable mais elle veut toujours que je l accompagne quelque part
moi aussi ça m’arrive des fois mais je ne tombe pas dans le piège de ma sœur
Si,mais rarement…Chez moi,bof,par mon petit frère,un peu,mais je la seule aînée!
Moi,je n’ai pas de grande soeur mais j’ai une petite soeur.Mais je ne lui fais pas faire de bêtises.
Moi je n’ai pas de grande soeur ou de grand frère
mes c’est vrai que je donne des ordres aux plus petits que moi
Un jour,j’ai joué avec mon frère et je n’ai pas fait attention, il m’a envoyé une boule de neige dans l’oreille. Mon bonnet était tout mouillé… et après j’ai eu une otite !
c’est trop nul les grandes soeur !!!
Mes grandes cousines ont souvent des idées amusantes, mais elles ne sont pas très gentilles avec mon petit frère, et c’est souvent moi qui me fait gronder à leur place quand il s’en plaint à ma mère.
La mienne aussi!
Elle a cassé mon œuf de Pâques!
Je n’ai jamais été entrainé par les plus grands mais je n’aimerai pas que ça m’arrive!!!!
Bonjour moi aussi ma soeur me fais faire des bêtises. Comme la fois où elle ma fait mangé les frais de maman. Maman nous à grondé. Au revoir. Irisou 8ans
Moi, mes cousins sont plus grands que loi, mais ils ne me font pas faire des bêtises.
Salut Lulu !
Tu as bien fait, tu as eu le bon comportement. En revanche, ne te laisse pas faire par Vanessa. Comme en plus, c’est elle qui t’as entraîné, elle devrait même te payer une petite part de ton argent(genre 2 euros sur 4 euros)Si elle continue à t’embêter et à te prendre pour un BB qui ne comprend rien à ce qu’on lui fait faire, dis le à tes parents !
Bye
Charlotte
Je trouve que mentir sa sert à rien ! En plus quand on ment on se sent pas très bien, alors que quand on dit la vérité on se sent libéré de notre bétise !
Bravo!Tu es courageuse de dire! ça !
Moi ma soeur est plus petite alors c’est plutôt moi qui lui fait faire des bêtises mais maintenant que je sais se qu’elle ressent quand je le fait je vais essayer d’arrêter
Moi,je suis en France et depuis que j’ai changer d’école bein on m’oblige à faire L’Idiot mais moi je c’est dire NONNNNNNNNNN , enfin voilà mais on me donne des élastiques pour les bracelet.
Tu sais lulu,il ne faut pas se laisser entraîner! Moi je suis la grande sœur alors on ne m’oblige pas à faire des trucs.
Si Vanessa te menace dis-le à tes parents.
Je lis tous les messages et je sélectionne ceux qui seront affichés sur le blog : si ton message redit la même chose qu’un autre, je ne le choisirai pas (sinon il y a des dizaines de messages qui disent la même chose, et mon blog n’a plus beaucoup d’intérêt). Comme ma mère ne veut pas que je sois tout le temps à l’ordinateur, ça me prend du temps de tout lire. Mais compte sur moi !
Au fait, sois sympa, évite le langage texto !
Lulu
Lulu va relire ton mail avant de le mettre en ligne, cela peut prendre plusieurs jours avant qu’il apparaisse sur le blog.
Ce site est un espace protégé pour les mineurs.
Les informations personnelles que tu nous donnes seront conservées par le groupe Bayard, qui édite le site blog.jaimeliremax.com. Elles nous servent à te permettre de poster des commentaires sur le blog. Conformément à la loi «Informatique et Libertés» du 6 janvier 1978 modifiée, tu peux vérifier quelles informations nous avons sur toi, nous demander de les modifier, de les rectifier ou de les supprimer en demandant à tes parents de nous écrire à l’adresse suivante, en joignant une photocopie de leur pièce d’identité : Bayard (CNIL), TSA 10065, 59714 Lille Cedex 9.