nettoyer ubuntu

Disposer d’une connexion à Internet configurée et activée.
DebOrphan(pour les paquets « orphelins »)
Ubuntu Tweakce logiciel n’est plus maintenu depuis le 2 mai 2016
GtkOrphan(pour les paquets orphelins)
Stacer Cleaner (Alternative à IObit Advanced System Care pour Windows)
Sélectionner « App Cache » peut causer des problèmes à votre système. S’il vous plais faites attention !
Soyez prudent, toute utilisation entraîne des conséquences. Ne désactivez pas des services essentiels sans savoir ce que vous faites !!
Sachant que tous les paquets installés y sont recensés, notez que si vous ne savez pas ce que vous faites, vous risquez de rendre votre système instable
Supprimer le cache des paquets périmés : sudo apt-get autoclean
Supprimer tout le cache : sudo apt-get clean
Supprimer les paquets installés comme dépendances et devenus inutiles : sudo apt-get autoremove
Attention à ne pas supprimer des paquets importants comme ubuntu-desktop ! Le plus sage est de vérifier à quoi correspondent ces paquets en faisant une petite recherche sur le net. Si vous avez désinstallé par erreur des paquets importants, réinstallez-les au plus vite avant d’avoir redémarré.
sudo apt-get remove
Vérifier le contenu des corbeilles avant toute suppression.
Pour votre espace personnel, ce dossier est situé dans le dossiercaché .local/share/Trashde votre dossier personnel.
Pour les unités externesmontées , (clésUSB , cartes SD, unités distantes) il estcaché , se nomme.Trash-1000et est situé à la racine de lapartition montée(Si le dossier.Trash-1000n’existe pas encore ou a été supprimé, il sera (re)créé à la prochaine utilisation de la corbeille).
Pour vérifier le contenu, il suffit d’un petit clic sur l’icône de la corbeille au bas de labarre des lanceursou sur le bureau selon lavariante d’Ubuntuou encore dans l’explorateur de fichiers.
Pour supprimer les éléments, il suffit de les sélectionner puis de supprimer.
Pour tout supprimer, cliquer sur le boutonvider .
Pour vider une corbeille d’une unité externemontée(clésUSB , cartes SD, unités distantes), il suffit de supprimer le dossier.Trash-1000de l’unité.
Pour vider uniquement la corbeille de votre espace personnel,collerdans unterminallacommandesuivanterm -r -f ~/.local/share/Trash/*/*
Veuillez noter que vous devez faire extrêmement attention pendant l’installation !
De plus, sur la page de documentation dédiée à ce programmehttps://doc.ubuntu-fr.org/localepurge
il est précisé que  » Cet outil n’est pas intégré au système de gestion de paquets d’Ubuntu […].Vous ne devriez pas utiliser cet outil si vous n’assumez pas les possibles problèmes qu’il peut causer sur votre système.  » Sur le forum, on peut d’ailleurs lire les mésaventures de plusieurs utilisateurs (débutants?).

La commande suivante ne demande aucun paramètre, elle s’exécute directement sans confirmation et le résultat du nettoyage s’affiche
Vous devez vérifier que cette commande ne supprime pas vos configurations sauvegardées. Par conséquent, il est recommandé de ne pas utiliser la commandesudo(qui pourrait altérer des fichiers ne se trouvant pas dans/home ).
Ceci est juste une proposition, histoire d’automatiser la chose, la personnalisation du script n’est pas le sujet de cet article, mais si vous constatez des bugs ou si vous n’arrivez pas à créer votre propre script je vous conseille de lancer un fil de discussion ici : Forum Ubuntu des développeursou de me contacter le cas échéant
Vous pouvez aussi utiliser UbuntuCleaner, une alternative libre qui automatise le nettoyage de votre système :https://github.com/GMornat/UbuntuCleaner
Pour un nettoyage plus approfondi, vous pouvez utiliser BleachBit. C’est un logiciel sous licence libre ( GPLv3) qui permet de libérer de l’espace disque et de protéger la vie privée en effaçant les fichiers inutiles et temporaires du système. :https://doc.ubuntu-fr.org/bleachbit
Vous avez une idée de nettoyage ? Écrivez-la après cette note en attendant qu’un des contributeurs expérimentés la valide et l’inclue dans les parties précédentes
find $HOME -name « *~ » -a ! -path « $HOME/.local/share/Trash* » -ok mv «  » ~/.local/share/Trash/files/ ;
find /var/www/ -name « *~ » -a ! -ok mv ~/.local/share/Trash/files/ ;

Le contenu de ce wiki est sous licence :CC BY-SA v3.0

Contact

Propulsé par Dokuwiki

Bien voilà, un petit nettoyage s’impose. En règle générale Ubuntu est bien optimisé mais si on manque de place, ou que l’on veut optimiser au maximum il faut bien faire quelque chose.
Il vous suffit de télécharger le paquet DEB correspondant à votre architectureIcioù vous pourrez aussi télécharger le code source.
Somme toute, l’utilisation est assez simple.
Cet onglet regroupe les informations tels que les spécificités de l’ordinateur, l’utilisation de la bande passante (Download/Upload), la capacité du disque dur, l’utilisation du CPU et de la mémoire.
Cet onglet permet d’analyser et de nettoyer les caches APT, le cache de la plupart des applications, les vieux rapports de plantage, et les vieux fichiers LOG.
Cette partie traite des applications qui démarrent en même temps que le système et permet, par le biais d’une liste de désactiver les processus indésirés
Cette partie permet de stopper/démarrer/redémarrer les services systèmes souhaités.
Dans une liste où TOUS LES PAQUETS INSTALLÉS, vous pouvez désinstaller ceux que vous ne souhaitez pas conserver.
Historique d’utilisation du Cpu, de la mémoire et du réseau.
Ce logiciel peut être considéré comme un mélange entre le moniteur système et Ubuntu Tweak – Cleaner (Paix à ses octets). Toutefois, il est préferable de faire attention à l’usage que l’on fait de ce logiciel car il peut s’avérer dangereux.
Supprimez les paquets .deb pour gagner de la place, car après plusieurs installations les paquets téléchargés s’accumulent et utilisent beaucoup d’espace. Ces paquets d’installation sont sauvegardés dans le dossier/var/cache/apt/archives/
Précision:Les paquets téléchargés ne servent à rien si vous avez Internet. Il vous permettront uniquement de réinstaller des applications en mode hors ligne. Leur suppression n’engendre pas la suppression des applications déjà installées grâce à ces paquets.
Depuis unterminalen saisissant lescommandessuivantes:

les fichiers dans .cache ou .thumbnails dans home/NOM/ peuvent prendre beaucoup de place
par exemple home/NOM/.cache/VMWARE/drag_and_drop (plusieurs Go)
le logiciel « Représentation graphique du disque » permet de trouver les éléments de grande taille
à vous de les supprimer (à bon escient) ensuite !
(Peut régler des problèmes de configuration et permet de restaurer ceux par défaut)
Depuis unterminalavec lacommandesuivante:
Il arrive qu’après suppression d’une application, des modules ou des dépendances non-requises ne soient pas supprimées. L’applicationDebOrphanpermet de supprimer les paquets orphelins.
Depuis unterminalavec lacommandesuivante :

La corbeille d’Ubuntu, sous la forme d’une icône ou de l’adressetrash:///fonctionne comme un raccourci vers lescorbeilles detouteslespartitions montées .C’est pourquoi elle ne correspond à aucun emplacement unique.

Attention !Surtoutaucuneespace après le tilde « ~ » !
Lors de l’utilisation de la commande rm avec un joker (*.dat, par exemple), bash commence par créer la liste de fichiers correspondant au joker avant de la passer à la commande rm.
Si cette liste est trop longue, vous obtenez un message d’erreur du type :
Pour contourner ce problème, il faut passer les arguments (fichiers à supprimer) 1 par 1 à la commande rm à l’aide d’un script, ou alors utiliser la commande find :
Explication : la commande find permet de faire une recherche;-type f : spécifie que l’on recherche des fichiers ;-name ‘*.dat’ : spécifie le nom des fichiers à rechercher (ici tous les fichiers se terminant par l’extension .dat) ; -delete: supprime les fichiers trouvés.
Pour plus d’information, ‘man find’ dans le terminal vous expliquera tout pour ne pas faire de bêtises.
Sous Gnome avec Nautilus, durant la navigation dans les dossiers de photos, les icônes des fichiers sont une version plus petite de l’image. À force et bien que l’espace occupé ne soit pas astronomique, elles s’entassent dans le dossier « ~/.thumbnails/normal ». Son contenu peut être supprimé. La commande suivante permet de supprimer tous les thumbnails de plus de 7 jours.
« Simple script qui récupère l’espace sur le disque gaspillé par des fichiers de locales et des pages de manuel localisées non nécessaires. Il sera automatiquement invoqué à chaque installation avec apt. »
Pendant l’installation il vous sera demandé de choisir la langue à conserver ! Attention si vous ne choisissez aucune langue le script n’hésitera pas à tout supprimer ! et vous aurez des problèmes lors du prochain redémarrage.
Pour l’installeret le configurer il suffit de taper :
Pendant l’installation choisissez (touche haut/bas pour déplacer, sélection de la langue avec la barre espace) la langue d’installation de votre système : en l’occurrence FR pour français.

Pour le lancer il faut ouvrir un terminal et valider la commande :
Ce sont les fichiers cachés qui se terminent par un « ~ ». Ils servent de sauvegarde au cas où le fichier source (texte, html, php, conf, … ) serait supprimé ou modifié accidentellement.
Ils s’accumulent, s’accumulent…
(merci à Yannick_LM)
Voir les fichiers à supprimer peut prendre beaucoup de temps mais vous permet de vérifier si les fichiers sont légitimes ou pas :
Afficher la liste avec un retour à la ligne :
Pour supprimer des anciens noyaux, se reporter à la sectionSuppression des anciens noyaux de la page kernel .
En mode graphique :Édition → Préférences → Confidentialité → Fichiers temporaires → Effacer
Sinon vider le répertoire ~/.gnome2/epiphany/mozilla/epiphany/Cache
Firefox :Outils → Supprimer l’historique récent… → Cache
Etape 1, Créez un fichier nettoyage.sh par exemple et remplissez-le :
Etape 2, Copiez-collez les lignes de commande :
Etape 3, Exécutez-le (après l’avoir rendu exécutable):
Je suis tombé récemment sur un problème d’espace pour l’installation d’un nouveau noyau. Après avoir répertorié tous les noyaux disponibles, j’ai commencé à les supprimer manuellement dans le répertoire /boot et dans le menu.lst de grub afin d’éviter toute erreur postérieure, je dirai que c’est un peu bourrin mais visiblement cela fonctionne.
Par exemple suppression du noyau 2.6.28-19
et suppression dans le menu.lst de grub de la ligne correspondante
Changer le raccourci du navigateur en:
Dans le dossier courant, effacer tous les fichiers plus vieux de 15 jours :
Sinon, un script qui récupère un argument (ici les fichiers plus vieux de n’importe quel nombre de jours) :
Dans les paramètres, session et démarrage, ajouter cette commande pour supprimer automatiquement les fichiers de plus de 30 jours.
Ça peut éviter la bête panne du PC trop plein…
Contributeurs :yurek ,Jean-Lux ,macsim , yvecai ,black_leunix , Robert DEDENON (Roberto Melomaniaque),vikloen .

nettoyer ubuntu
Disposer d’une connexion à Internet configurée et activée.
DebOrphan(pour les paquets « orphelins »)
Ubuntu Tweakce logiciel n’est plus maintenu depuis le 2 mai 2016
GtkOrphan(pour les paquets orphelins)
Stacer Cleaner (Alternative à IObit Advanced System Care pour Windows)
Sélectionner « App Cache » peut causer des problèmes à votre système. S’il vous plais faites attention !
Soyez prudent, toute utilisation entraîne des conséquences. Ne désactivez pas des services essentiels sans savoir ce que vous faites !!
Sachant que tous les paquets installés y sont recensés, notez que si vous ne savez pas ce que vous faites, vous risquez de rendre votre système instable
Supprimer le cache des paquets périmés : sudo apt-get autoclean
Supprimer tout le cache : sudo apt-get clean
Supprimer les paquets installés comme dépendances et devenus inutiles : sudo apt-get autoremove
Attention à ne pas supprimer des paquets importants comme ubuntu-desktop ! Le plus sage est de vérifier à quoi correspondent ces paquets en faisant une petite recherche sur le net. Si vous avez désinstallé par erreur des paquets importants, réinstallez-les au plus vite avant d’avoir redémarré.
sudo apt-get remove
Vérifier le contenu des corbeilles avant toute suppression.
Pour votre espace personnel, ce dossier est situé dans le dossiercaché .local/share/Trashde votre dossier personnel.
Pour les unités externesmontées , (clésUSB , cartes SD, unités distantes) il estcaché , se nomme.Trash-1000et est situé à la racine de lapartition montée(Si le dossier.Trash-1000n’existe pas encore ou a été supprimé, il sera (re)créé à la prochaine utilisation de la corbeille).
Pour vérifier le contenu, il suffit d’un petit clic sur l’icône de la corbeille au bas de labarre des lanceursou sur le bureau selon lavariante d’Ubuntuou encore dans l’explorateur de fichiers.
Pour supprimer les éléments, il suffit de les sélectionner puis de supprimer.
Pour tout supprimer, cliquer sur le boutonvider .
Pour vider une corbeille d’une unité externemontée(clésUSB , cartes SD, unités distantes), il suffit de supprimer le dossier.Trash-1000de l’unité.
Pour vider uniquement la corbeille de votre espace personnel,collerdans unterminallacommandesuivanterm -r -f ~/.local/share/Trash/*/*
Veuillez noter que vous devez faire extrêmement attention pendant l’installation !
De plus, sur la page de documentation dédiée à ce programmehttps://doc.ubuntu-fr.org/localepurge
il est précisé que  » Cet outil n’est pas intégré au système de gestion de paquets d’Ubuntu […].Vous ne devriez pas utiliser cet outil si vous n’assumez pas les possibles problèmes qu’il peut causer sur votre système.  » Sur le forum, on peut d’ailleurs lire les mésaventures de plusieurs utilisateurs (débutants?).

La commande suivante ne demande aucun paramètre, elle s’exécute directement sans confirmation et le résultat du nettoyage s’affiche
Vous devez vérifier que cette commande ne supprime pas vos configurations sauvegardées. Par conséquent, il est recommandé de ne pas utiliser la commandesudo(qui pourrait altérer des fichiers ne se trouvant pas dans/home ).
Ceci est juste une proposition, histoire d’automatiser la chose, la personnalisation du script n’est pas le sujet de cet article, mais si vous constatez des bugs ou si vous n’arrivez pas à créer votre propre script je vous conseille de lancer un fil de discussion ici : Forum Ubuntu des développeursou de me contacter le cas échéant
Vous pouvez aussi utiliser UbuntuCleaner, une alternative libre qui automatise le nettoyage de votre système :https://github.com/GMornat/UbuntuCleaner
Pour un nettoyage plus approfondi, vous pouvez utiliser BleachBit. C’est un logiciel sous licence libre ( GPLv3) qui permet de libérer de l’espace disque et de protéger la vie privée en effaçant les fichiers inutiles et temporaires du système. :https://doc.ubuntu-fr.org/bleachbit
Vous avez une idée de nettoyage ? Écrivez-la après cette note en attendant qu’un des contributeurs expérimentés la valide et l’inclue dans les parties précédentes
find $HOME -name « *~ » -a ! -path « $HOME/.local/share/Trash* » -ok mv «  » ~/.local/share/Trash/files/ ;
find /var/www/ -name « *~ » -a ! -ok mv ~/.local/share/Trash/files/ ;

Le contenu de ce wiki est sous licence :CC BY-SA v3.0

Contact

Propulsé par Dokuwiki

Bien voilà, un petit nettoyage s’impose. En règle générale Ubuntu est bien optimisé mais si on manque de place, ou que l’on veut optimiser au maximum il faut bien faire quelque chose.
Il vous suffit de télécharger le paquet DEB correspondant à votre architectureIcioù vous pourrez aussi télécharger le code source.
Somme toute, l’utilisation est assez simple.
Cet onglet regroupe les informations tels que les spécificités de l’ordinateur, l’utilisation de la bande passante (Download/Upload), la capacité du disque dur, l’utilisation du CPU et de la mémoire.
Cet onglet permet d’analyser et de nettoyer les caches APT, le cache de la plupart des applications, les vieux rapports de plantage, et les vieux fichiers LOG.
Cette partie traite des applications qui démarrent en même temps que le système et permet, par le biais d’une liste de désactiver les processus indésirés
Cette partie permet de stopper/démarrer/redémarrer les services systèmes souhaités.
Dans une liste où TOUS LES PAQUETS INSTALLÉS, vous pouvez désinstaller ceux que vous ne souhaitez pas conserver.
Historique d’utilisation du Cpu, de la mémoire et du réseau.
Ce logiciel peut être considéré comme un mélange entre le moniteur système et Ubuntu Tweak – Cleaner (Paix à ses octets). Toutefois, il est préferable de faire attention à l’usage que l’on fait de ce logiciel car il peut s’avérer dangereux.
Supprimez les paquets .deb pour gagner de la place, car après plusieurs installations les paquets téléchargés s’accumulent et utilisent beaucoup d’espace. Ces paquets d’installation sont sauvegardés dans le dossier/var/cache/apt/archives/
Précision:Les paquets téléchargés ne servent à rien si vous avez Internet. Il vous permettront uniquement de réinstaller des applications en mode hors ligne. Leur suppression n’engendre pas la suppression des applications déjà installées grâce à ces paquets.
Depuis unterminalen saisissant lescommandessuivantes:

les fichiers dans .cache ou .thumbnails dans home/NOM/ peuvent prendre beaucoup de place
par exemple home/NOM/.cache/VMWARE/drag_and_drop (plusieurs Go)
le logiciel « Représentation graphique du disque » permet de trouver les éléments de grande taille
à vous de les supprimer (à bon escient) ensuite !
(Peut régler des problèmes de configuration et permet de restaurer ceux par défaut)
Depuis unterminalavec lacommandesuivante:
Il arrive qu’après suppression d’une application, des modules ou des dépendances non-requises ne soient pas supprimées. L’applicationDebOrphanpermet de supprimer les paquets orphelins.
Depuis unterminalavec lacommandesuivante :

La corbeille d’Ubuntu, sous la forme d’une icône ou de l’adressetrash:///fonctionne comme un raccourci vers lescorbeilles detouteslespartitions montées .C’est pourquoi elle ne correspond à aucun emplacement unique.

Attention !Surtoutaucuneespace après le tilde « ~ » !
Lors de l’utilisation de la commande rm avec un joker (*.dat, par exemple), bash commence par créer la liste de fichiers correspondant au joker avant de la passer à la commande rm.
Si cette liste est trop longue, vous obtenez un message d’erreur du type :
Pour contourner ce problème, il faut passer les arguments (fichiers à supprimer) 1 par 1 à la commande rm à l’aide d’un script, ou alors utiliser la commande find :
Explication : la commande find permet de faire une recherche;-type f : spécifie que l’on recherche des fichiers ;-name ‘*.dat’ : spécifie le nom des fichiers à rechercher (ici tous les fichiers se terminant par l’extension .dat) ; -delete: supprime les fichiers trouvés.
Pour plus d’information, ‘man find’ dans le terminal vous expliquera tout pour ne pas faire de bêtises.
Sous Gnome avec Nautilus, durant la navigation dans les dossiers de photos, les icônes des fichiers sont une version plus petite de l’image. À force et bien que l’espace occupé ne soit pas astronomique, elles s’entassent dans le dossier « ~/.thumbnails/normal ». Son contenu peut être supprimé. La commande suivante permet de supprimer tous les thumbnails de plus de 7 jours.
« Simple script qui récupère l’espace sur le disque gaspillé par des fichiers de locales et des pages de manuel localisées non nécessaires. Il sera automatiquement invoqué à chaque installation avec apt. »
Pendant l’installation il vous sera demandé de choisir la langue à conserver ! Attention si vous ne choisissez aucune langue le script n’hésitera pas à tout supprimer ! et vous aurez des problèmes lors du prochain redémarrage.
Pour l’installeret le configurer il suffit de taper :
Pendant l’installation choisissez (touche haut/bas pour déplacer, sélection de la langue avec la barre espace) la langue d’installation de votre système : en l’occurrence FR pour français.

Pour le lancer il faut ouvrir un terminal et valider la commande :
Ce sont les fichiers cachés qui se terminent par un « ~ ». Ils servent de sauvegarde au cas où le fichier source (texte, html, php, conf, … ) serait supprimé ou modifié accidentellement.
Ils s’accumulent, s’accumulent…
(merci à Yannick_LM)
Voir les fichiers à supprimer peut prendre beaucoup de temps mais vous permet de vérifier si les fichiers sont légitimes ou pas :
Afficher la liste avec un retour à la ligne :
Pour supprimer des anciens noyaux, se reporter à la sectionSuppression des anciens noyaux de la page kernel .
En mode graphique :Édition → Préférences → Confidentialité → Fichiers temporaires → Effacer
Sinon vider le répertoire ~/.gnome2/epiphany/mozilla/epiphany/Cache
Firefox :Outils → Supprimer l’historique récent… → Cache
Etape 1, Créez un fichier nettoyage.sh par exemple et remplissez-le :
Etape 2, Copiez-collez les lignes de commande :
Etape 3, Exécutez-le (après l’avoir rendu exécutable):
Je suis tombé récemment sur un problème d’espace pour l’installation d’un nouveau noyau. Après avoir répertorié tous les noyaux disponibles, j’ai commencé à les supprimer manuellement dans le répertoire /boot et dans le menu.lst de grub afin d’éviter toute erreur postérieure, je dirai que c’est un peu bourrin mais visiblement cela fonctionne.
Par exemple suppression du noyau 2.6.28-19
et suppression dans le menu.lst de grub de la ligne correspondante
Changer le raccourci du navigateur en:
Dans le dossier courant, effacer tous les fichiers plus vieux de 15 jours :
Sinon, un script qui récupère un argument (ici les fichiers plus vieux de n’importe quel nombre de jours) :
Dans les paramètres, session et démarrage, ajouter cette commande pour supprimer automatiquement les fichiers de plus de 30 jours.
Ça peut éviter la bête panne du PC trop plein…
Contributeurs :yurek ,Jean-Lux ,macsim , yvecai ,black_leunix , Robert DEDENON (Roberto Melomaniaque),vikloen .

nettoyer ubuntu
la maintenance corrective: elle consiste à corriger les défauts de fonctionnement ou les non-conformités d’un logiciel,
la maintenance évolutive : elle consiste à faire évoluer l’application en l’enrichissant de fonctions ou de modules supplémentaires, ou en remplaçant une fonction existante par une autre, voire en proposant une approche différente.
la maintenance adaptative: sans changer la fonctionnalité du logiciel, elle consiste à adapter l’application afin que celle-ci continue de fonctionner sur des versions plus récentes des logiciels de base, voire à faire migrer l’application sur de nouveaux logiciels de base (un logiciel de base étant un logiciel requis pour l’exécution d’une application ; exemples : système d’exploitation, système de gestion de base de données).
Logiciel de nettoyage présent dans Ubuntu :
nettoyer_ubuntuici vous libérerez de l’espace disque

Le contenu de ce wiki est sous licence :CC BY-SA v3.0

Contact

Propulsé par Dokuwiki

La maintenance d’un système d’exploitation vise à maintenir ou à rétablir un bien dans un état spécifié afin que celui-ci soit en mesure d’assurer un service déterminé.
En informatique logicielle, on parle assez régulièrement de 3 types de maintenance :

nettoyer ubuntu
dpkg -l | grep -Ei « linux-headers|linux-image »
ak@ak-Aspire:~$ uname -r
3.13.0-32-generic
Espace libre insuffisant sur le disque
La mise à niveau nécessite 91,4 M d’espace libre au total sur le disque « /boot ». Veuillez libérer au moins 46,7 M d’espace disque sur « /boot ». Videz votre corbeille et supprimez les paquets temporaires des précédentes installations en utilisant « sudo apt-get clean ».
ak@ak-Aspire:~$ df -h
Sys. de fichiersTaille Utilisé Dispo Uti% Monté sur
/dev/mapper/ubuntu–vg-root 455G7,1G425G 2% /
none4,0K 04,0K 0% /sys/fs/cgroup
udev1,7G4,0K1,7G 1% /dev
tmpfs 334M1,2M332M 1% /run
none5,0M 05,0M 0% /run/lock
none1,7G480K1,7G 1% /run/shm
none100M 80K100M 1% /run/user
/dev/sda2 237M182M 43M81% /boot
/dev/sda1 511M3,4M508M 1% /boot/efi
/home/ak/.Private 455G7,1G425G 2% /home/ak
Vous utilisez actuellement le noyau 3.13.0-32
Or, au moins un noyau plus récent ( image-3.13.0 ) a été détecté.
Ce phénomène peut avoir plusieurs causes mais,
par securité, ce script va s’arreter.
Si vous souhaitez réelement supprimer ce (ou ces) noyaux,
lancez kclean en ligne de commande.
sudo apt-get remove linux-headers-3.13.0-24 linux-headers-3.13.0-24-generic linux-image-3.13.0-24-generic linux-image-extra-3.13.0-24-generic –purge
sudo apt-get remove linux-headers-3.13.0-29 linux-headers-3.13.0-29-generic linux-image-3.13.0-29-generic linux-image-extra-3.13.0-29-generic –purge
dpkg -l | grep -Ei « linux-headers|linux-image »
$ sudo dpkg -l | grep -Ei « Linux-headers|Linux-image » | sort -k 3
iilinux-headers-3.13.0-32 3.13.0-32.57allHeader files related to Linux kernel version 3.13.0
iilinux-image-extra-3.13.0-32-generic 3.13.0-32.57amd64Linux kernel extra modules for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP
iilinux-headers-3.13.0-32-generic 3.13.0-32.57amd64Linux kernel headers for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP
iilinux-image-3.13.0-32-generic 3.13.0-32.57amd64Linux kernel image for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP
iilinux-headers-3.13.0-33 3.13.0-33.58allHeader files related to Linux kernel version 3.13.0
iilinux-image-extra-3.13.0-33-generic 3.13.0-33.58amd64Linux kernel extra modules for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP
iilinux-headers-3.13.0-33-generic 3.13.0-33.58amd64Linux kernel headers for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP
iilinux-image-3.13.0-33-generic 3.13.0-33.58amd64Linux kernel image for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP
iilinux-headers-generic 3.13.0.34.40amd64Generic Linux kernel headers
iilinux-image-generic 3.13.0.34.40amd64Generic Linux kernel image
iilinux-headers-3.13.0-34 3.13.0-34.60allHeader files related to Linux kernel version 3.13.0
iilinux-image-extra-3.13.0-34-generic 3.13.0-34.60amd64Linux kernel extra modules for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP
iilinux-headers-3.13.0-34-generic 3.13.0-34.60amd64Linux kernel headers for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP
iilinux-image-3.13.0-34-generic 3.13.0-34.60amd64Linux kernel image for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP
ak@ak-Aspire:~$ dpkg -l | grep -Ei « linux-headers|linux-image »
iilinux-headers-3.13.0-30 3.13.0-30.55allHeader files related to Linux kernel version 3.13.0
iilinux-headers-3.13.0-30-generic 3.13.0-30.55amd64Linux kernel headers for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP
iilinux-headers-3.13.0-32 3.13.0-32.57allHeader files related to Linux kernel version 3.13.0
iilinux-headers-3.13.0-32-generic 3.13.0-32.57amd64Linux kernel headers for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP
iilinux-headers-generic 3.13.0.32.38amd64Generic Linux kernel headers
iilinux-image-3.13.0-30-generic 3.13.0-30.55amd64Linux kernel image for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP
iilinux-image-3.13.0-32-generic 3.13.0-32.57amd64Linux kernel image for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP
iilinux-image-extra-3.13.0-30-generic 3.13.0-30.55amd64Linux kernel extra modules for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP
iilinux-image-extra-3.13.0-32-generic 3.13.0-32.57amd64Linux kernel extra modules for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP
iilinux-image-generic 3.13.0.32.38amd64Generic Linux kernel image
ak@ak-Aspire:~$
ak@ak-Aspire:~$ df -h
Sys. de fichiersTaille Utilisé Dispo Uti% Monté sur
/dev/mapper/ubuntu–vg-root 455G6,4G425G 2% /
none4,0K 04,0K 0% /sys/fs/cgroup
udev1,7G4,0K1,7G 1% /dev
tmpfs 334M1,2M332M 1% /run
none5,0M 05,0M 0% /run/lock
none1,7G160K1,7G 1% /run/shm
none100M 32K100M 1% /run/user
/dev/sda2 237M 97M128M43% /boot
/dev/sda1 511M3,4M508M 1% /boot/efi
/home/ak/.Private 455G6,4G425G 2% /home/ak
ak@ak-Aspire:~$ sudo parted -l
[sudo] password for ak:
Modèle: ATA WDC WD5000LPVX-2 (scsi)
Disque /dev/sda : 500GB
Taille des secteurs (logiques/physiques): 512B/4096B
Table de partitions : gpt
NuméroDébut FinTailleSystème de fichiersNomFanions
11049kB538MB537MB fat32 démarrage
2538MB 794MB256MB ext2
3794MB 500GB499GB lvm (gestionnaire de volumes logiques)
Modèle: Mappeur de périphériques Linux (linear) (dm)
Disque /dev/mapper/ubuntu–vg-root : 496GB
Taille des secteurs (logiques/physiques): 512B/4096B
Table de partitions : loop
NuméroDébutFinTailleSystème de fichiersFanions
10,00B496GB496GB ext4
Erreur: Impossible d’ouvrir /dev/mapper/ubuntu–vg-swap_1 – étiquette de disque
non reconnue.
Vous utilisez actuellement le noyau 3.13.0-34
Or, au moins un noyau plus récent ( image-3.13.0 ) a été détecté.
Ce phénomène peut avoir plusieurs causes mais,
par securité, ce script va s’arreter.
Si vous souhaitez réelement supprimer ce (ou ces) noyaux,
lancez kclean en ligne de commande.
~$ sudo parted -l
Modèle: ATA WDC WD5000LPVX-2 (scsi)
Disque /dev/sda : 500GB
Taille des secteurs (logiques/physiques): 512B/4096B
Table de partitions : gpt
NuméroDébut FinTailleSystème de fichiersNomFanions
11049kB538MB537MB fat32 démarrage
2538MB 794MB256MB ext2
3794MB 500GB499GB lvm (gestionnaire de volumes logiques
Modèle: Mappeur de périphériques Linux (linear) (dm)
Disque /dev/mapper/ubuntu–vg-root : 496GB
Taille des secteurs (logiques/physiques): 512B/4096B
Table de partitions : loop
NuméroDébutFinTailleSystème de fichiersFanions
10,00B496GB496GB ex
Erreur: Impossible d’ouvrir /dev/mapper/ubuntu–vg-swap_1 – étiquette de disque
Atteindre

Questions et informations avant l’installation
Installation d’Ubuntu
LiveCD/LiveUSB
Wubi : installation dans Windows

Affichage et cartes graphiques
Accès internet et réseaux
Imprimantes et scanners
Autres types de matériel
WiFi
Autres architectures

Installation de logiciels et changements de version
Bureautique et logiciels pour l’internet et le réseau
Lecture et configuration multimédia
Création graphique, musicale et vidéo
Logiciels éducatifs
Jeux
Terminal, scripts et ligne de commande
Accessibilité
Autres logiciels et problèmes généraux
Archives

Unity
KDE/Plasma
XFCE
LXDE
Mate
Autres environnements et personnalisations
Gnome2
Gnome3

Ubuntu en entreprise
Serveurs
Virtualisation et émulation
Trucs, astuces et scripts utiles
Développement et programmation
Sécurité
Ubuntu Touch (smartphones et tablettes)
Version instable : 17.04 Zesty Zapus
Archive version instable

Événements
Vos développements libres
Vos sites sur le libre
Revendeurs libres

Actualités autour du logiciel libre
À propos du site – Contribution(s)
Café Ubuntu (archives)
Café Ubuntu
Être ou ne pas être…?

Si vous avez des soucis pour rester connecté, déconnectez-vous puis reconnectez-vous depuisce lienen cochant la caseMe connecter automatiquement lors de mes prochaines visites.
le gestionnaire de mise à jour m’avertit que je dois nettoyer Ubuntu pour qu’il puisse installer les nouvelles mises à jour Mes efforts n’ont pas été concluants et je suis nouvelle sur Ubuntu donc je me tourne vers vous
Je suis sous Ubuntu 14.04 LTS 64 bits, mémoire 3.3 Gio
j’ai effectué sudo apt-get autoclean, sudo apt-get autoremove, puis installé et lancé Bleachbit (sudo apt-get clean ne fonctionne pas) J’ai évidemment vidé la corbeille et les téléchargements
pas de résultats concluants. Il semble que seuls quelques centaines de ko de firefox devaient être retirés. Je suis d’ailleurs surprise d’être juste en mémoire vu que ça ne fait que quelques mois que je me suis mise à Ubuntu et que je fonctionne un peu au ralenti vu que je suis loin de tout connaître.
Auriez vous une idée, ça ‘ennuie de ne pas installer les nouvelles mises à jour
ak@ak-Aspire:~$ sudo apt-get autoclean [sudo] password for ak:Sorry, try again. [sudo] password for ak:Lecture des listes de paquets… Fait Construction de l’arbre des dépendances        Lecture des informations d’état… Fait ak@ak-Aspire:~$ sudo apt-get clean ak@ak-Aspire:~$ sudo apt-get clean ak@ak-Aspire:~$ sudo apt-get autoremove Lecture des listes de paquets… Fait Construction de l’arbre des dépendances        Lecture des informations d’état… Fait Les paquets suivants seront ENLEVÉS :   firefox-locale-fr 0 mis à jour, 0 nouvellement installés, 1 à enlever et 21 non mis à jour. Après cette opération, 663 ko d’espace disque seront libérés. Souhaitez-vous continuer ? [O/n] o (Lecture de la base de données… 261348 fichiers et répertoires déjà installés.) Suppression de firefox-locale-fr (31.0+build1-0ubuntu0.14.04.1) … ak@ak-Aspire:~$ sudo apt-get clean ak@ak-Aspire:~$
Dernière modification par Anne118 (Le 17/08/2014, à 14:45)
bonsoir vous pourriez donner le retour (entre balises codes bleues au dessus de la zône de texte) de
Dernière modification par alca94 (Le 15/08/2014, à 21:55)
POUR METTRE LES RETOURS DU « TERMINAL »  voir les explications sur ce post https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.p … #p17345641
1 -ak@ak-Aspire:~$ df -h Sys. de fichiers            Taille Utilisé Dispo Uti% Monté sur /dev/mapper/ubuntu–vg-root   455G    7,1G  425G   2% / none                          4,0K       0  4,0K   0% /sys/fs/cgroup udev                          1,7G    4,0K  1,7G   1% /dev tmpfs                         334M    1,2M  332M   1% /run none                          5,0M       0  5,0M   0% /run/lock none                          1,7G    480K  1,7G   1% /run/shm none                          100M     76K  100M   1% /run/user /dev/sda2                     237M    182M   43M  81% /boot /dev/sda1                     511M    3,4M  508M   1% /boot/efi /home/ak/.Private             455G    7,1G  425G   2% /home/ak
2 ak@ak-Aspire:~$ df -i Sys. de fichiers              Inœuds IUtil.   ILibre IUti% Monté sur /dev/mapper/ubuntu–vg-root 30253056 284063 29968993    1% / none                          426341      2   426339    1% /sys/fs/cgroup udev                          422526    503   422023    1% /dev tmpfs                         426341    529   425812    1% /run none                          426341      2   426339    1% /run/lock none                          426341     10   426331    1% /run/shm none                          426341     35   426306    1% /run/user /dev/sda2                      62496    333    62163    1% /boot /dev/sda1                          0      0        0     – /boot/efi /home/ak/.Private           30253056 284063 29968993    1% /home/ak
3ak@ak-Aspire:~$ dpkg -l | grep -Ei « linux-headers|linux-image » ii  linux-headers-3.13.0-24                               3.13.0-24.47                                        all          Header files related to Linux kernel version 3.13.0 ii  linux-headers-3.13.0-24-generic                       3.13.0-24.47                                        amd64        Linux kernel headers for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP ii  linux-headers-3.13.0-29                               3.13.0-29.53                                        all          Header files related to Linux kernel version 3.13.0 ii  linux-headers-3.13.0-29-generic                       3.13.0-29.53                                        amd64        Linux kernel headers for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP ii  linux-headers-3.13.0-30                               3.13.0-30.55                                        all          Header files related to Linux kernel version 3.13.0 ii  linux-headers-3.13.0-30-generic                       3.13.0-30.55                                        amd64        Linux kernel headers for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP ii  linux-headers-3.13.0-32                               3.13.0-32.57                                        all          Header files related to Linux kernel version 3.13.0 ii  linux-headers-3.13.0-32-generic                       3.13.0-32.57                                        amd64        Linux kernel headers for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP ii  linux-headers-generic                                 3.13.0.32.38                                        amd64        Generic Linux kernel headers ii  linux-image-3.13.0-24-generic                         3.13.0-24.47                                        amd64        Linux kernel image for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP ii  linux-image-3.13.0-29-generic                         3.13.0-29.53                                        amd64        Linux kernel image for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP ii  linux-image-3.13.0-30-generic                         3.13.0-30.55                                        amd64        Linux kernel image for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP ii  linux-image-3.13.0-32-generic                         3.13.0-32.57                                        amd64        Linux kernel image for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP ii  linux-image-extra-3.13.0-24-generic                   3.13.0-24.47                                        amd64        Linux kernel extra modules for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP ii  linux-image-extra-3.13.0-29-generic                   3.13.0-29.53                                        amd64        Linux kernel extra modules for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP ii  linux-image-extra-3.13.0-30-generic                   3.13.0-30.55                                        amd64        Linux kernel extra modules for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP ii  linux-image-extra-3.13.0-32-generic                   3.13.0-32.57                                        amd64        Linux kernel extra modules for version 3.13.0 on 64 bit x86 SMP ii  linux-image-generic                                   3.13.0.32.38                                        amd64        Generic Linux kernel image ak@ak-Aspire:~$
c’était pas la peine que je vous mette une belle image pour donner les retourspar contre je ne vois pas ce qui bloque ? donner le retour de
attendez que je vérifie le résultat et ensuite il faudrait essayer quand même de nettoyer certains noyaux avec KCLEAN qui vous pouvez installer a partir de ce lien http://hoper.dnsalias.net/tdc/public/kclean.deb il faut garder l’avant-dernier quand il vous le demandera
POUR METTRE LES RETOURS DU « TERMINAL »  voir les explications sur ce post https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.p … #p17345641
Pour Kclean, la logithèque me répond que le paquet est de mauvaise qualité en ajoutant les détails suivants
Lintian check results for /tmp/kclean.deb: E: kclean: wrong-file-owner-uid-or-gid usr/bin/kclean 1000/100
Sinon nettoyer certains noyaux, je suis d’accord sur le principe, mais je n’ai pas la moindre idée desquels, ni même de la manière dont on y accède
vous êtes bien sur le dernier noyau ,vous pouvez en supprimer avec kclean (toujours garder l’avant dernier) après vous redonnerez le retour de
POUR METTRE LES RETOURS DU « TERMINAL »  voir les explications sur ce post https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.p … #p17345641
Pour Kclean, la logithèque me répond que le paquet est de mauvaise qualité en ajoutant les détails suivants
ignorer l’avertissement ou installer le avec gdebi (qu’il faudra installer)
Sinon nettoyer certains noyaux, je suis d’accord sur le principe, mais je n’ai pas la moindre idée desquels, ni même de la manière dont on y accède
c’est a ça que sert KCLEAN : vous le lancer ,il vous demande si vous souhaiter garder l’avant dernier : vous faites OK puis sur la liste qui s’affiche vous faites OK
POUR METTRE LES RETOURS DU « TERMINAL »  voir les explications sur ce post https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.p … #p17345641
Bonjour = le gestionnaire de mise à jour m’avertit que je dois nettoyer Ubuntu pour qu’il puisse installer les nouvelles mises à jour Mes efforts n’ont pas été concluants et je suis nouvelle sur Ubuntu donc je me tourne vers vous:~$
Bonsoir Je viens de voir les échanges,Peux-tu indiquer plus précisément le message d’avertissement que tu reçois STP ?
Ubuntu  BASH 16.04.1 sous windows 10        et ubuntu-17.04-beta2 avec le noyau 4.10.0-13 Lubuntu 14.04.4 en 32 bits pour un vaio pcg-k215s Ubuntu 16.04.2 avec le noyau 4.4.0-71 et  avec le noyau 4.8.0.36 Un site que les débutants en ubuntu doivent consulter http://ubuntu.i17.fr/
Bonsoir Bougron et merci de t’intéresser à mon pb
Je ne connaissais pas gdebi mais s’il permet de passer outre les blocages de la logithèque, il m’intéresse. Je n’arrive pas à installer des logiciels qui ne sont pas dans la logithèque, ce qui me casse bien les pieds mais c’est un autre sujet.
Alca : quelle est la différence entre gdebi et gdebi kde, les deux sont dans la logithèque. Tu me conseilles lequel ?
quelle est la différence entre gdebi et gdebi kde, les deux sont dans la logithèque. Tu me conseilles lequel ?
comme son nom l’indique je suppose que gdebi kde est prévu pour la version Kubuntu mais si vous êtes sous ubuntu c’est gdebi avez vous nettoyer avec kclean car je ne vois pas de différence dans /boot dans le retour du post 12
POUR METTRE LES RETOURS DU « TERMINAL »  voir les explications sur ce post https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.p … #p17345641
AlcaKclean a détecté un pb qui est peut être la source du dysfonctionnement
Seulement comment changer de noyau ?
Dernière modification par Anne118 (Le 15/08/2014, à 23:42)
J’arrête pour ce soir, je reviens demain
Bonne nuit à tous et merci pour votre aide
bone nuit bon on va essayer a la main
et redémarrer le pcensuite redonner (il ne devrait rester que le 30 et 32 )
et vérifier si ça a modifier la taille  /boot
vous pouvez réessayer la mise a jour pour voir si ça passe ou vous attendez
POUR METTRE LES RETOURS DU « TERMINAL »  voir les explications sur ce post https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.p … #p17345641
Vous pouvez libérer des milliards d’octets dans la partition /   cela ne modifiera en rien la taille de la partition /boot D’ailleurs, je me demande pourquoi il existe une partition /boot et une partition /boot/efi C’est soit l’une soit l’autre.
/dev/sda2                    237M    182M   43M  81% /boot /dev/sda1                     511M    3,4M  508M   1% /boot/efi
En espérant que votre opération sur le noyau aura supprimé quelques fichiers dans cette partition.
Le plus simple est de lancer GPARTED   de démonter sda1 et de rétrécir sa taille .  Une taille de 128 Mo est bien suffisante.   de démonter  sda2 et d’agrandir sa taille par la gauche avec tout l’espace qui a été récupéré.
Dernière modification par Bougron (Le 16/08/2014, à 01:09)
Ubuntu  BASH 16.04.1 sous windows 10        et ubuntu-17.04-beta2 avec le noyau 4.10.0-13 Lubuntu 14.04.4 en 32 bits pour un vaio pcg-k215s Ubuntu 16.04.2 avec le noyau 4.4.0-71 et  avec le noyau 4.8.0.36 Un site que les débutants en ubuntu doivent consulter http://ubuntu.i17.fr/
@ Bougron c’est sur que ce serait plus plus radical ,mais saura t-il le faire sans tout casser ,et a quoi sert cette partition /boot  ,je n’en ai jamais mis et jamais eu de problème (je ne connais pas UEFI)et c’est peut-etre obligatoire dans ce cas là
POUR METTRE LES RETOURS DU « TERMINAL »  voir les explications sur ce post https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.p … #p17345641
Bonjour à tous. Nous ne connaissons pas totalement ce que contient le micro. Partons donc du principe que le micro est   en   EFI. Pour s’en assurer.,   Il faut aller dans le bios à la mise sous tension ( Souvent appui sur la touche F2)  et chercher un peu   et on fini par trouver le type de lancement                                   LEGACY    (accompagné ou non du mot conventionnal)         ou                  EFI (accompagné ou non du mot  avanced)    Un boot EFI ne peut fonctionner que si son disque de boot a une structure ‘GPT’ et non ‘MSDOS’  et  une partition FAT32   présente   qui contient un répertoire /boot/EFI                      Dans ce répertoire, il y a un fichier de démarrage qui s’appelle bootx64.efi   Puis il y a les Opérating System  qu’on installe  qui ajoutent leur répertoire.         par exemple   /boot/efi/Microsoft/boot   qui contient environ 160  fichiers et répertoires .                                 /boot/efi/ubuntu   qui contient 4 fichiers:     grub.cfg     grubx64.efi     shimx64.efi   MokManager.efi    Une structure de disque en GPT ne veut cependant pas dire que l’ordinateur fonctionne en EFI,    Mais une absence de structure GPT veut dire que l’ordinateur fonctionne en LEGACY. Il n’y a plus besoin de consulter le bios.                   Pour savoir si la structure GPT existe, j’utilise la commande ‘sudo parted -l’ qui répond:                                      Modèle: ATA TOSHIBA MQ01ABD1 (scsi)                                      Disque /dev/sda : 1000GB                                      Taille des secteurs (logiques/physiques): 512B/4096B                                    Table de partitions : gpt Si la structure GPT existe, la partition /boot qui a été créée n’a pas lieu d’être car elle ne servira absolument pas au boot, elle peut donc se trouver n’importe où dans le disque.                     On peut donc envisager de remettre les fichiers et répertoires (environ 270) dans la partition /                                     brièvement dit     mkdir  /boute                                                                   copie de /boot dans /boote                                                                   suppression de /boot                                                                  renommer  /boute en /boot                                           Je pense que cette opération est réalisable en session ubuntu ces fichiers n’étant pas utilisés.                     Puis suppression de cette partition SDA2 par Gparted et relance de ubuntu.
Sinon, la partition /boot/efi qui a été créée n’a pas lieu d’être car elle ne servira absolument pas au boot, elle peut donc se trouver n’importe où dans le disque                     On peut donc envisager de remettre les fichiers dans la partition /boot/efi                                     brièvement dit     mkdir  /home/efi                                                                   copie de /boot/efi dans /home/efi                                                                   suppression de /boot/efi                                                          Puis suppression de cette partition SDA1 par Gparted                                                         Puis agrandissement de la partition SDA2 par la gauche de la totalité de l’espace libéré.                                                         Puis copie de /home/efi dans /boot/efi et suppression de /home/efi et relance de ubuntu. En tout cas voila ce que je pense de la situation. Pour information, Voila la structure actuelle du noyau après la mise à jour  de hier.
PS. Presque partout, la documentation dit de créer une partition de boot en début de disque car le bios ne sait pas rechercher la structure de boot sur les disques de taille importante.
Dernière modification par Bougron (Le 16/08/2014, à 10:09)
Ubuntu  BASH 16.04.1 sous windows 10        et ubuntu-17.04-beta2 avec le noyau 4.10.0-13 Lubuntu 14.04.4 en 32 bits pour un vaio pcg-k215s Ubuntu 16.04.2 avec le noyau 4.4.0-71 et  avec le noyau 4.8.0.36 Un site que les débutants en ubuntu doivent consulter http://ubuntu.i17.fr/
Youpiii, ça marche. Merci, merci et merci
les mises à jour sont lancées.Seulement il me télécharge une image noyau 3.13.0.34, je dois supprimer les deux autres qui restent, je présume ?
Bonjour, tu soulèves une question qui m’intéresse : à quoi sert la partition ?
je n’utilise qu’Ubuntu, ne souhaite pas revenir sur Windows mais j’envisage de jeter un oeil sur Xubuntu ou autres variantes libres dès que je me débrouillerais correctement avec Ubuntu.
saura t-il le faire sans tout casser
je viens de Windows… donc j’ai appris à me servir de logiciels sans avoir aucune idée de la manière dont ils fonctionnent. Donc je ne sais absolument rien de la programmation et peux juste copier des codes comme je l’ai fait pour ceux qu’Alca m’a donné. Une des raisons pour lesquelles j’ai migré est que je souhaite savoir comment fonctionne ma machine, mais pour l’instant, je suis néophyte
Deuxième point noir possible, je suis sur un petit notebook acer aspire. Je ne suis pas convaincue qu’il soit assez puissant pour être partitionné. Quand je l’ai acheté, il se traînait lamentablement sous le poids de Win 8 et de tous les logiciels superflus dont Acer l’avait accablé. De ce fait réduire sérieusement la partition m’intéresse à condition que ce soit faisable par un débutant
la commande sudo parted -l donne ceci
Seulement il me télécharge une image noyau 3.13.0.34, je dois supprimer les deux autres qui restent, je présume ?
essayer avec KCLEAN et voir si toujours la même erreur
POUR METTRE LES RETOURS DU « TERMINAL »  voir les explications sur ce post https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.p … #p17345641
Sa définition du plus récent me laisse dubitative, mais il y a peut être une raison
Dernière modification par Anne118 (Le 16/08/2014, à 12:34)
Bougron : Bonjour, tu soulèves une question qui m’intéresse : à quoi sert la partition ?Je suis en mode UEFI la commande sudo parted -l donne ceci
Bonjour. Réponse simple, comme tu viens de windows:  Une partition c’est un disque windows  par exemple C:   ou D: En fait lorsque tu as un énorme espace disque à gérer dans une entreprise, tu ne va pas donner la totalité des disques à tout le monde.                tu vas faire des volumes logiques   et allouer 2000 To à la compta   et 20 Go au stagiaire  ainsi de suite par service. C’est cette logique qu’on vend aux particuliers notamment linux. Tu as vu à tes dépens que tu peux avoir une énorme quantité de place disque disponible et en manquer à un endroit.      L’exemple habituel est de dire qu’il faut brider l’espace temporaire pour s’éviter de tout consommer via un programme en cours de développement qui boucle et qui va écrire éternellement. Sauf que souvent, sur un micro personnel, on est une seule personne et qu’on utilise le micro  ‘en bon père de famille’. Donc pour moi,   un micro avec un  disque dur  = Une partition. C’est comme cela que je travaille.                               un micro avec  deux disques durs  de taille  petite (250Go) = 2 partitions avec sauvetage des données sur disque externe.Je réfléchis actuellement à la solution suivante:                               un micro avec deux disques durs de grande taille ( 2 To)  = 4 partitions.                                           disque 1     partition A = 1 To servant  à windows  et partition B = 1 To servant de sauvetage de ubuntu                                            disque 2     partition C = 1 To servant  à ubuntu     et partition D = 1 To servant de sauvetage de windows
Cependant il y a des contraintes à prendre en compte: J’en site deux pour les bios fonctionnant GTP:                  Il faut une partition en FAT32 pour stocker les fichiers de boot la taille de 100 Mo est suffisante. (J’ai 32 Mo d’occupés pour 1 windows et 2 ubuntu)                 GPT limite le nombre de partitions primaires à 128 (contre 4 en légacy).
Pour ton cas particulier, si tu avais choisis l’option ‘autre chose’ à l’installation, tu aurais pu avoir seulement deux partitions:    L’une en fat32 contenant /boot/efi et  l’autre en ext4 contenant / Mais tu n’aurais jamais découvert que ubuntu conserve l’intégralité des modifications qu’il fait au cas où des erreurs se produiraient.
Dernière modification par Bougron (Le 16/08/2014, à 13:00)
Ubuntu  BASH 16.04.1 sous windows 10        et ubuntu-17.04-beta2 avec le noyau 4.10.0-13 Lubuntu 14.04.4 en 32 bits pour un vaio pcg-k215s Ubuntu 16.04.2 avec le noyau 4.4.0-71 et  avec le noyau 4.8.0.36 Un site que les débutants en ubuntu doivent consulter http://ubuntu.i17.fr/

nettoyer ubuntu

Introduction à Ubuntu

Introduction à Ubuntu
La Chasse aux Idées fausses
Mon PC est-il Compatible
Installer Ubuntu
Comprendre les partitions Linux
En Conclusion

Sauvegarder Linux

Sauvegarde complète
Sauvegarder sa Configuration
Déplacer son « Home »

Réinstallation d’Ubuntu

Réinstaller avec « Home » séparé
Réinstaller sans toucher au « home »
Réinstallation avec « Home » sauvegardé »

Nettoyer Ubuntu

Nettoyer en ligne de commande
GTKorphan
Bleachbit
2ClickUpdate
Debfoster
FSlint

Programmes utiles

Programmes Audio-Vidéo
Programmes Bureautique
Programmes Découper-Recoller
Programmes Entretien Ubuntu
Programmes Gravure
Programmes Internet
Programmes Photos

Programmes Divers

Principaux programmes 1
Principaux programmes 2
Adobe Flash Player 6
Installer Java 6
Installer Java 7
Multisystem
Truecrypt

Pare Feu UFW

Pare Feu UFW
Paramétrage de UFW:
Pare Feu UFW en profondeur

Menu Global

Construire son site Astuces CSS
Mes cartons
Mes vidéos
Mon PC en détail
Rando VTT

ouvrez le terminal dans le menu Applications => Accessoires => Terminal
tapez le code suivant pour supprimer uniquement les paquets périmés:

sudo apt-get autoclean

pour supprime tous les fichiers, cache des paquets téléchargés et installés, tapez dans le terminal :

sudo apt-get clean

Supprimer les paquets installés comme dépendances et devenus inutiles :

sudo apt-get autoremove
Supprimer les fichiers de configurations obsolètes

sudo aptitude purge `dpkg -l | grep « ^rc » | tr -s ‘ ‘ | cut -d ‘ ‘ -f 2`

Supprimer les paquets en cache

sudo aptitude clean

Télécharger, Décompresser, Clic droit Propriétés, Onglet Permissions, Autoriser l’exécution du fichier comme un programme, Double cliquer dessus et lancer dans un terminal.

     ==> Télécharger Nettoyer_Ubuntu <==

nettoyer ubuntu
Si vous voulez nettoyer votre Ubuntu, vous devez suivre ces étapes simples pour supprimer tous les fichiers inutiles.
Quand vous téléchargez puis installez des paquets, ils restent en cache, pour ne pas avoir à les télécharger à nouveau.
Pour supprimer ces paquets, il existe deux commandes :
autoremove supprime les packages plus utilisés. autoclean supprime les paquets qui ne pourront plus être téléchargés. clean supprime tous les paquets en cache.
Au fur et à mesure des installations /désinstallations, on peut se retrouver avec des packages orphelins qui prennent inutilement de la place…
Pour les lister, on peut utiliser  deborphan
Lorsque vous désinstallez un paquet, les fichiers de configuration ne sont pas détruits, en prévision d’une ré-installation future du paquet.Pour purger les fichiers de configuration inutilisés, il faut utiliser le code (dans un terminal) :
Supprimez les données locales obsolètes
Localepurge supprime les fichiers locaux devenus inutiles ou des pages man « perdues » … Localepurge sera automatiquement invoqué par dpkg à chaque utlisation de apt.
Les noyaux sont régulièrement mis à jour et prennent pas mal de place. Par contre, je vous conseille de conserver au moins une ancienne version en plus de celui actif. Pour réaliser cette opération en toute sécurité et simplicité, nous allons utiliser Ubuntu Tweaks. Pour cela, allez dans le menu nettoyeur de paquets et choisissez l’action nettoyer noyau. Vous allez voir apparaître tous vos anciens, l’actif étant caché. Sélectionnez tous et décochez le plus récent.
(Avant il faut déverrouiller cette fonctionnalité en cliquant sur [déverrouillez] et saissisez votre mot de passe)
Le répertoire /var/log contient les logs de la plupart des services et logiciels d’Ubuntu. S’ils sont utile pour résoudre des problèmes, ils s’accumulent et prennent beaucoup de place. Heureusement il existe un système de rotations de ces fichiers. La plupart des fichiers de log ont une fréquence de rotation sur 4 semaines. Je vous conseille de passer à une fréquence de 4 à 7 jours. Pour cela nous allons modifier le paramétrage de logrotate dans le fichier /etc/logrotate.conf
Remplacez weekly par daily et modifier la valeur de rotate :
# see « man logrotate » for details# rotate log files weeklyweekly# keep 4 weeks worth of backlogsrotate 4
Cette opération peut être répété pour tous les fichiers présents dans le répertoire /etc/logrotate.d
Pour compléter ce nettoyage faites un petit sur le billet concernant bleachbit :le-libriste.fr
Il y a aussi une petite erreur sur la ligne de commande pour supprimer les paquets après deborphan :sudo apt-get remove –purge $(deborphan)
et passudo apt-get remove –purge ($deborphan)
PS : tiens on ne peut pas s’abonner par mail pour recevoir les commentaires ?
merci pour les commentaires je n’ai réactivé le plugin….
Merci pour l’article, le chemin du fichier de configuration de logrotate est erroné, c’est /etc/logrotate.conf, tu as du faire une erreur de frappe.
Super article, mais méfiez-vous de deborphan (surtout si vous installez des programmes from source ou que vous avez des source list un peu trop exotiques). De plus, le gain de place comparé aux emmerdes que ça peut entrainer est négligeable.
J’ai mon framebuffer qui loose depuis une grosse purge de ce genre : noyaux + deborphan. J’ai rebooté (seulement trois jours après, le temps qu’il me faut pour oublier) sur gnome en écran blanc et je ne sais toujours pas ce qui a merdé vu qu’aucun log ne demande d’installer de librairie manquante ! Après des heures à m’acharner, j’ai du virer mon framebuffer du boot (ce qui est pas si mal finalement mais par principe je n’aime pas contourner un problème qui n’existait pas avant) !
Autre exemple : l’autre jour j’installe xen et son noyau. Deborphan me dit qu’il faut supprimer des librairies de xen ! Gain de place minimal pour risque inutile !
T’es un sacré maniaque du nettoyage ! Ca me rappelle les vieux systèmes unix 🙂
ps: on peut aussi écrire  » sudo apt-get remove –purge `deborphan` « 
Ou pour ne pas avoir à se servir de deborphan, autant passer par aptitude au lieu de apt-get, je trouve que la gestion des paquets est meilleure et aptitude recherche automatiquement les paquets orphelins 🙂
oem@dub:~$ sudo dpkg –purge $(COLUMNS=200 dpkg -l | grep « ^rc » | tr -s ‘ ‘ | cut -d ‘ ‘ -f 2)dpkg: –purge a besoin d’au moins un nom de paquet comme paramètre
Utiliser « dpkg –help » pour une obtenir une aide sur l’installation et la désinstallation des paquets [*] ;Utiliser « dselect » ou « aptitude » pour gérer les paquets de manièreplus conviviale ;Utiliser « dpkg -Dhelp » pour obtenir une liste des valeurs drapeaux de débogage ;Utiliser « dpkg –force-help » pour consulter la liste des options de forçage ;Utiliser « dpkg-deb –help » pour obtenir une aide sur la manipulation des fichiers *.deb ;
Les options marquées d’un [*] affichent beaucoup d’informations – tubez-les à travers « less » ou « more ».
Designed byElegant Themes| Powered byWordPress
sudo apt-get autoremove
sudo apt-get clean
sudo apt-get autoclean
sudo apt-get installdeborphan
deborphan
sudo apt-get remove –purge$ ( deborphan )
sudo dpkg –purge$ ( COLUMNS = 200 dpkg -l | grep « ^rc » | tr -s ‘ ‘ | cut -d ‘ ‘ -f 2 )
sudo apt-get installlocalepurge
sudolocalepurge

nettoyer ubuntu

Born to Code
Coder par l’exemple, de Latex à Android, btc, what else ?
Si vous appréciez mes articles et avait un peu de temps devant vous, pourquoi ne pas m’aider à améliorer le site en remplissant ceformulaire .
Temps estimé pour la lecture de cet article : 17 min
La première chose évidente à faire, c’est de supprimer un programme quand vous n’utilisez plus ce dernier, ou que vous avez trouvé un équivalent plus efficace. Pour ça, en console un simple :
Après certaines mises à jour linux, on se retrouve avec des paquets inutilisés. Afin de pallier a ça, on peut utiliser le programmedeborphan . Le programme vous retournera alors l’ensemble des paquets orphelins. Par défaut la recherche n’est pas effectuée sur toute la liste des paquets, pour élargir la recherche à l’ensemble des paquets, on utilise l’option-a .
Certaines options utiles peuvent également être intéressantes, comme :
Il est bien sûr possible de supprimer tous les résultats retournés par deborphan assez facilement, il suffit de faire :
Si la console vous rebute un peu, il existe une version graphique appelée gtkorphan. Pour l’installer comme d’habitude :
L’utilisation est plutôt intuitive, vous choisissez les packages que vous voulez enlever et cliquer sur ok.
Par défaut, lorsqu’on installe un package, son installateur est téléchargé et conservé dans le répertoire /var/cache/apt/archives. Ce cache permet d’éviter un nouveau téléchargement lors de la suppression ou de d’une réinstallation ultérieure. L’ensemble du dossier n’est donc pas forcément nécessaire et on peut gagner un peu d’espaces sur le disque dur, pratique pour des vieux PC avec peu d’espace disque. Pour supprimer l’ensemble du contenu, il suffit de faire :
Supprimer le cache des paquets périmés :
Supprimer les paquets installés comme dépendances et devenus inutiles :
Vous le savez surement, mais quand vous naviguez sur internet, votre navigateur va au fur et à mesure stocker les pages récemment consultées. En plus de prendre la place sur le disque, si vous supprimez votre cache, cela va également accélérer le temps de chargement de votre navigateur.
Ce cache se trouve bien souvent dans votre répertoire personnel :
Vous pouvez donc supprimer ce dossier sans soucis, si vous passez par l’explorer, il vous suffit de faire ctrl+h dans votre dossier personnel (cela permet d’afficher les fichiers et dossiers cachés) et ensuite d’aller à l’endroit désiré. Sinon en console, soit en vous déplaçant à coup de cd ou alors directement.
Lorsque vous lancez une application pour la première fois, généralement un fichier ou un répertoire contenant des éléments de configuration est créé dans votre dossier personnel. Ça permet par exemple pour les développeurs d’enregistrer les préférences des utilisateurs.
Vous pouvez alors jeter un œil, en console en faisant un simple :
L’option -a permet simplement d’afficher tous les dossiers ou fichiers même cachés. Sinon, comme tout à l’heure, avec l’explorer il suffit de faire un ctrl+h.
Le problème c’est que parfois, même si on désinstalle le logiciel, la configuration de ce dernier reste. Du coup, pour trouver ces éléments de configuration, on peut faire appel à la commandedpkg .
Ensuite pour supprimer ces éléments, il nous suffira de faire :
Remarque : On récupére ici la liste des paquets retournés par la première commande (qui se trouve dans la seconde colonne) et on purge ces paquets à l’aide de l’option -P.
Il est possible également de supprimer par exemple les fichiers locaux (c’est-à-dire les fichiers de langue, comme vous utilisez le français et l’anglais, pourquoi ne pas supprimer les autres) du système. Ou encore d’autres choses, pour ce faire, je vous laisse un lien vers ladocumentation d’ubuntucertes un peu austère mais efficace !
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec*

nettoyer ubuntu

English

Español

Deutsch

Français

Italiano

Português

Nederlands

Polski

हिंदी

Bahasa Indonesia

Bureautique
Internet
Logiciels
Matériel
Mobile
Virus
Windows
Windows 7
Windows 8

Faire le ménage dans Ubuntu : résidus de configuration, paquets
NextPLZ ,
Actualités ,
Carte de voeux ,
Jeux en ligne ,
Coloriages ,
Cinéma ,
Déco ,
Dictionnaire ,
Horoscope ,
Salon littéraire ,
Programme TV ,
Cuisine
( Recette )

Coiffure ,
Restaurant ,
Test débit ,
Voyage ,
Présidentielle 2017

nettoyer ubuntu

Contacterle responsable de la rubrique Linux
Choisissezd’abord la catégorie ensuite la rubrique:
N’avez-vous jamais eu l’impression que votre système était envahi par de nombreux fichiers complètement inutiles ? Je vous rassure tout de suite, je rencontre également ce problème. Avec cet article je vais vous présenter plusieurs méthodes permettant de vous débarrasser de la plupart, sinon la totalité, de ces fichiers indésirables.
Attention :Je ne suis pas responsable des problèmes que ces manipulations pourraient apporter à votre système ! Tout devrait bien se passer si vous suivez ce guide étape par étape. Bonne lecture et bonne chance !
Publié le  12 juillet 2008  – Mis à jour le  12 juillet 2008 
Avant de commencer je souhaiterais d’abord remercierWackToMackqui m’a autorisé à reprendre une partie de sontravail . Je tiens également à remercierdiogenepour la relecture de cet article.
Les résidus de configuration sont souvent des dépendances d’applications non supprimées après la désinstallation d’un programme. Il est possible de supprimer ces paquets grâce àSynaptic Manager . Pour cela, rendez-vous dansSystème > Administration > Gestionnaire de paquets Synaptic . En bas à gauche de la fenêtre, cliquez sur le boutonEtat . Vous devriez voir apparaître les catégories suivantes :
Cliquez surRésidus de configuration(si la catégorie « Résidus de configuration » n’apparaît pas, cela signifie que vous n’avez pas de résidus de configuration sur votre machine, vous pouvez donc passer à la suite). Dans le cas où vous auriez des résidus, ceux-ci apparaissent dans la fenêtre de droite. Pour s’en débarrasser, cliquez sur la case située à gauche du nom du paquet et sélectionnez « Sélectionner pour suppression complète ». Après avoir sélectionné tous les résidus, cliquez sur le bouton « Appliquer » (en haut dans Synaptic) pour lancer la suppression.
Lorsque vous téléchargez des paquets .deb, ceux-ci sont sauvegardés dans le répertoire/var/cache/apt/archives . Ces paquets sont inutiles, ils pourraient uniquement être utilisés pour réinstaller l’application sans connexion internet. Avec le temps ce répertoire peut atteindre une taille assez conséquente, il est donc judicieux de le vider régulièrement. Pour supprimer ces paquets il faut passer par la ligne de commande. Lancer un terminal viaApplications > Accessoires > Terminalet tapez la commande suivante :
Entrez votre mot de passe lorsque vous y êtes invité et appuyez sur la touche « Entrée ». Le nom des différents paquets supprimés apparaît dans la fenêtre du terminal. Cette commande supprime également les fichiers téléchargés partiellement suite à un téléchargement annulé ou incomplet.
L’optionautocleanpermet de supprimer les copies des paquetsdésinstallés , il existe également une autre option permettant de supprimer les copies des paquetsinstallés:
Pour cette astuce il est nécessaire d’installer le paquetlocalepurge . Vous pouvez l’installer soit par Synaptic, soit en exécutant la commande suivante dans un terminal :
Localepurgeest un script qui récupère l’espace sur le disque gaspillé par des fichiers de locales et des pages de manuel localisées non nécessaires. Il sera automatiquement invoqué à chaque installation avec apt.
Pendant l’installation choisissez (touche haut/bas pour vous déplacer, sélection de la langue avec la barre espace) la langue d’installation de votre système : en l’occurrence FR pour français.
Pour lancer le script il suffit simplement d’ouvrir un terminal et d’exécuter la commande suivante :
Un paquet dit « orphelin » est un paquet qui n’a aucune dépendance et donc complètement inutile pour votre système. Pour supprimer ces paquets nous avons besoin d’utiliser le logicieldeborphan , il faut donc l’installer :
Après avoir installédeborphanil est possible de créer un filtre dansSynapticafin de supprimer facilement tous les paquets orphelins. Pour cela il faut lancerSynaptic Manager(voir paragraphe sur les résidus de configuration), puis rendez-vous dansConfiguration > Filtres . Dans la fenêtre qui vient de s’ouvrir vous devez créer un nouveau filtre que l’on pourrait nommer « Orphelin ». Dans la partie droite, ongletEtat , cliquez sur le boutonTout désélectionnerpuis cochez ensuite la case nommée « Orphelin ». Validez pour créer votre nouveau filtre de recherche.
Pour utiliser votre nouveau filtre cliquez sur le bouton « Filtre » en bas à gauche dansSynaptic , puis sélectionnez votre nouveau filtre « Orphelin » dans la liste en haut. Tous les paquets orphelins apparaîtront dans la partie droite, il suffira alors de passer sur tous les paquets, un par un et de sélectionner « Sélectionner pour suppression complète ». Après avoir sélectionné tous les paquets orphelins, cliquez sur le bouton « Appliquer » (en haut dans Synaptic) pour lancer la suppression.
Si vous jugez qu’un paquet est inutile ou si tout simplement vous souhaitez supprimer un paquet car vous n’en avez plus besoin, il existe plusieurs commandes :
Cette commande permet de supprimer un paquet tout en conservant la configuration de celui-ci, utile pour une éventuelle future réinstallation.
L’ajout de l’optionpurgepermet de supprimer également la configuration du paquet.
Cette commande supprime le paquet concerné ainsi quetoutes ses dépendances , à utiliser uniquement si vous êtes sûr de vous. On peut également ajouter l’optionpurge .
Lorsque vous naviguez dans des répertoires contenant des images ou des photos, les icônes qui apparaissent sont des versions miniatures des images. Toutes ces images « miniatures » sont conservées dans un répertoire nomméthumbnails , ce répertoire peut rapidement atteindre une taille conséquente. Voici une petite commande pour vider ce répertoire :
Le répertoire « tmp » est normalement vidé à chaque démarrage de votre système, mais ça peut toujours servir de savoir comment faire pour vider ce répertoire :
Comme son nom l’indique, ce répertoire ne contient que des données « temporaires », donc aucun risque à supprimer tout ce qu’il contient.
Arrivé à la fin de cet article vous devez penser qu’il est très compliqué de garder un système propre, mais heureusement la communauté Ubuntu est là pour vous aider. Des utilisateurs ont créé un script (avec une interface graphique) permettant de faire toutes ces opérations (et même plus !!!) de façon automatique.
Voici un petit aperçu des différentes opérations réalisées par ce script :
Je vous donne lapage dédiéeà ce script, ainsi qu’unlienvers le fil de discussion. N’hésitez pas à passer sur le forum si vous avez des suggestions pour améliorer le script, ou tout simplement pour remercier les différents auteurs pour le travail effectué.
Copyright © 2008 Nicolas Gressier.
Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite
de ce site et de l’ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc.
sans l’autorisation expresse de l’auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu’à
trois ans de prison et jusqu’à 300 000 € de dommages et intérêts.
Copyright © 2000-2017 – www.developpez.com

nettoyer ubuntu
Notifier des nouvelles réponses à ce commentaire
Notifier des nouvelles réponses à ce commentaire
Au fur et à mesure que l’on utilise un ordinateur, des fichiers temporaires et du cache s’accumulent (entre autres). L’utilisateur de base n’est pas forcément censé pouvoir les supprimer, mais au bout de quelque temps, cela peut représenter pas mal d’espace notamment le cache de votre navigateur internet.
Sous Windows et plus récemment Mac OS, vous connaissez le dorénavant très célèbre CCleaner. Et bien BleachBit est un logiciel du même genre, très léger.
Vous pouvez installer le paquetbleachbitqui contient l’interface graphique  ou bien le paquetbleachbit-cliqui contient une CLI et une GUI.
Selon votre interface graphique, rendez vous dans votre zone de lancement d’applications, et normalement vous verrez deux nouvelles icônes :
« BleachBit » et « BleachBit as root ».
BleachBit « as root » va juste vous demander votre mot de passe au lancement, afin de se lancer avec les droits super-utilisateurs, pour pouvoir supprimer des fichiers systèmes.
Même si BleachBit peut donc supprimer ces fichiers système, il n y aura pas d’impacts négatifs sur votre système (normalement).
Le logiciel se présente de la manière suivante:
Sur le côté vous retrouvez les différents choses à nettoyer.
Si vous ne savez pas ce qu’une ligne veut dire, ne la cochez pas, et faites attention.
Je vous conseille de cocher la trois cases de «  apt « .
Vous pouvez effectuer deux actions:
La loupe sert à rechercher les fichiers inutiles, afin de vous faire une idée de l’espace qui sera libéré, et la corbeille sert à les supprimer. Vous pouvez effecteur la première, puis la deuxième, ou la deuxième directement.
Vous verrez quelque chose de ce genre :
Personnellement je l’utilise environ 1 fois par semaine, et je supprime environ 350mb à chaque fois, ce qui n’est pas mal du tout 🙂
Si jamais vous n’avez accès à votre machine qu’en SSH où que vous voulez effectuer un nettoyage depuis le terminal, je vous propose un petit script qui libérera un peu d’espace. Il est assez basique comparé à BleachBit et ne nettoiera pas le navigateur (logique).
Si vous avez des commandes à me suggérer pour l’améliorer, n’hésitez pas🙂
Pour le faire fonctionner, copiez ce code dans un fichier «  clean.sh  » et placez le dans le dossier/home/user .
Pour le lancer, placez vous dans le dossier/home/user(le dossier par défaut)
Vous pouvez savoir dans quel répertoire vous vous trouvez avec la commande
Pour vous rendre dans le répertoire par défaut tapez
sh clean.sh(Vous pouvez bien entendu renommer le fichier comme bon vous semble)
Votre mot de passe vous sera sûrement demandé.
Edit: Sous Ubuntu/Debian, voici une commande pour supprimer les fichiers des paquets supprimées :
apt-get purge `dpkg -l | grep ^rc |awk ‘print $2′ |tr ‘n’ ‘ ‘ `
Stanislas – 17 ans – Lycéen passionné d’informatique, de technologie et de high-tech. Sysadmin junior, adepte des logiciels libres, de GNU/Linux et d’Android. Music addict.
2Commentaires sur « Nettoyer et libérer de l’espace sur son ordinateur sous GNU/Linux avec BleachBit »
merci pour toutes ces précisions importantes sur le nettoyage de PC
Merci pour ce conseil qui m’a fait gagner de la place sur mon dur.

nettoyer ubuntu
Nettoyer la partition /boot des kernels non utilisés sous Ubuntu
Publié le 2 août 2013|Par Sandstorm
                                       
Catégories Sélectionner une catégorie Apple    Apple Store    iPad    iPhone    OSX Bon Plan Consoles de jeu Counter-Strike Global Offensive Culture et High Tech Divers Domotique Droit Geekeries Google Hebergement    OVH    Stockage Informatique et Libertés Jeux    Jeux de société    Jeux vidéos Justegeek Logiciels    Kodi    Linux    VMware    Windows    XBMC Matériel Microsoft Non classé Réseaux SAV Sécurité informatique Stockage Systèmes d’exploitation    Android    Asustor ADM    Linux    Synology DSM    Windows Téléphonie    smartphone Tests Tuto VDWE Web    Navigateurs    Réseaux sociaux       Facebook       Google +       Twitter    WordPress
JusteGeek.fr utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur le site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Ok Non En savoir plus
         S i vous utilisez Ubuntu, vous avez peut être déjà rencontré ce soucis. Au fur et à mesure que les temps passe, vous mettez votre distribution à jour, et parfois les mises à jours contiennent des mises à jour du noyau (kernel). C’est une bonne chose, mais malheureusement, l’installation de nouveaux noyaux ne supprime pas les anciens. Et si l’on ne fait jamais le ménage, un jour on a le droit à un beau message de Ubuntu du type :  » Espace insuffisant sur la partition /boot  » et là, il est alors impossible d’installer de nouveaux noyaux… Deux solutions : agrandir la partition /boot ou bien faire un peu de ménage !
Personnellement j’aime avoir un système propre, je suis donc partisan pour faire le grand ménage. Pour commencer, il est important d’identifier le kernel utilisé actuellement par le système, afin de ne pas lancer une désinstallation de celui-ci. Ouvrez donc un terminal et entrez la commande suivante :
Je vais illustrer mon propos avec un exemple. Dans mon cas, le terminal me répond :3.8.0-27-generic.
Ensuite, il convient d’identifier les kernels installés sur votre machine. Pour cela, on va les identifier à l’aide de l’outil dpkg et d’un petit grep pour filtrer le résultat :
dpkg -l | grep -Ei « linux-headers|linux-image »
La console va alors vous renvoyer les différents kernels installé sur votre machine :
On voit donc ici que je dispose des kernels suivants :
J’ai donc deux anciens kernels et celui que j’utilise actuellement. Je peux donc supprimer ceux qui ne sont plus utilisés, et ce, de la manière suivante :
sudo apt-get removelinux-headers-3.8.0-19 linux-image -3. 8. 0-19  linux-headers-3.8.0-19-generic linux-image -3. 8. 0-19-generic
Il suffit en fait pour chaque kernel de supprimer les entêtes (kernel-headers) et l’image (kernel-image).
Petit conseil perso : garder toujours le dernier kernel utilisé. En effet, si jamais un jour vous avez un soucis avec votre kernel « actuel », vous pourrez toujours booter avec l’ancien 😉
Dans mon cas ici, je supprime donc seulement le 3.8.0-19 et le 3.8.0-19-generic.
Et voilà une partition /boot toute propre 🙂
Retrouver facilement cette manip’ sur leWiki JG
Partager la publication « Nettoyer la partition /boot des kernels non utilisés sous Ubuntu »
Nickel, ton tutos tombe à point nommé, j’avais quelque kernel que je n’utilisais plus. Merci pour la marche à suivre ainsi que les explication 😉
Merci Sandstorm. Ca fait plusieurs fois que j’utilise ton tuto pour nettoyer mes PC et le résultat et là.
A chaque nettoyage de Kernel j’enlève 270 Mo de fichier inutiles sur ma partition de boot.
Résultat : Mon PC retrouve sa vitesse de boot d’origine.
Pour info, j’ai un dual boot windows et cette manipulation n’altère en rien la fonction de dual boot.
C’est donc parfait.
Merci Alb1n pour ton commentaire. Cela fait toujours plaisir de savoir qu’un article est utile 😉
++
J’ai un petit souci avec la 2nde manipulation, en recopiant :
dpkg -l | grep -Ei « linux-headers|linux-image »
grep: linux-headers: Aucun fichier ou dossier de ce type
linux-image : commande introuvable
Du coup je ne trouve pas les versions de Kernel !
C’est galèèèère ! (et sûrement parce que je n’y connais rien !)
Par avance, merci de ton aide !
Petit soucis de formatage automatique du texte par WordPress… Il faut utiliser des guillemets anglais, de type  »  »
J’ai modifié mon fichier de formatage automatique pour que les bons guillemets s’affichent à nouveau !
Impeccable, du coup j’ai gardé les deux dernières versions (pour moi 3.13.0-36 (en cours) et 35 (version précédente). J’espère ne pas avoir fait de boulette ! ^^
Encore merci pour tes conseils !
Voila je viens de lire cet article pour nettoyer ma /boot.
Quand je fais uname -r il me dit 3.11.0-12-generic
Puis quand je recherche les kernels presents je trouve :
3.11.0-12
3.11.0-12-generic
3.11.0-19
3.11.0-19-generic
3.11.0-26
3.11.0-26-generic
-generic
Je me pose donc des questions … Est ce que mon kernel est a jour ? Dois-je supprimer ceux qui ne sont pas le mien ?
Salut Engelbarte,
Si la commande uname -r te retourne 3.11.0-12-generic c’est que c’est le kernel qui est utilisé par ton système.
Tu peux supprimer les autres si tu veux, mais les autres semblent plus récents. Pourquoi donc utilises-tu ce kernel plutôt qu’un plus récent, ça je ne sais pas, et je suppose que tu ne le sais pas non plus…
Le mieux serait peut être que tu essaies de démarrer sur un kernel plus récent (le 3.11.0-26-generic par exemple), et si ça se passse bien, tu supprime les autres.
Au pire tu peux déjà supprimer le 19 et le 19-generic…
++
Oui voilà je ne sais pas pourquoi je suis sur un vieux kernel.
D’accord je vais faire ça. Merci de ton aide. 🙂
De rien.
Viens me redire ce que ça donne 😉
++
Excellent article, utile, simple et efficace.
Merci pour ton commentaire Jérémie ! 🙂
Super chrome a peine 6 mois sur linux j’ai failli desesperer mais non !!!!!!
merci
Merci beaucoup! J’avais ce problème depuis un petit bout et je ne savais comment le régler (je suis nouvelle sur ubuntu). Maintenant, j’ai une partition boot toute propre. 🙂
Content d’avoir pu t’aider Claudia. Amuses toi bien sur Ubuntu !!
A bientôt 😉
Merci infiniment pour ce tuto très très utile car je ne pouvais pas installer les nouvelles mises à jour… ^^
J’ai juste des lignes des anciennes versions kernel avec « -extra » mais rien de bien lourd en espace disque je pense ?
Sinon aurais-tu un tuto pour mettre ubuntu en FR ? Car j’essaye tant bien que mal avec le language setting mais ça ne fonctionne pas ;( et le qwerty c’est difficile par moment ! Surtout pour un non-initié comme moi !
Salut Gael,
Je n’avais pas vu ton message, désolé :s
Est-ce que ton problème est réglé ?
Pas de souci 😉
Au niveau de l’espace dans /boot oui c’est good, merci !
Par contre, je suis toujours embêté avec le système en anglais. Pour être précis, j’ai donc un serveur dédié chez Online.net avec accès en interface graphique, j’y accède via X2go. Dans les paramètres de ce logiciel je peux modifier le clavier, j’ai donc mis :
Keyboard layout : fr
Keyboard model : pc105/fr
Mais rien à faire, c’est toujours en qwerty !
Et idem lorsque je suis sur le serveur, je peux changer le « Language » mais « l’installation a rencontré un problème etc… » quand j’essaye de mettre le système en français !
Peut-être que cette question est hors-sujet par rapport au Kernel !! Si tu as un sujet où je pourrais poser cette question ?
A+
Salut Gael,
Ton environnement de bureau (gnome) est en anglais ?
si oui, essaie :
sudo dpkg-reconfigure locales
Si c’est juste le clavier qui est en qwerty, fais un :
ibus-setup
et dans l’onglet « Methode de saisie » vérifie que tu as bien un clavier azerty 🙂
++
Ok, le clavier azerty c’est OK ! Merci, mais le clavier numérique ne fonctionne pas ! Pas grave ya les touches au dessus du clavier pour remplacer ^^
Pour la langue de l’environnement : La commande que tu m’as donné fonctionne ! Donc ça met à jour les langues (update) dont FR-utf8. Lorsque je vais dans Settings – Language support, que je glisse France en premier et j’applique, j’ai cette erreur :http://img110.xooimage.com/files/b/3/d/d-di-langue-4e7c8cc.png
Si ya pas de solution, tant pis !
Après avoir fais le reconfigure, tu as fais :
sudo apt-get update && sudo apt-get upgrade && sudo apt-get dist-upgrade
? Avant de retourner dans le menu de langue, histoire de vérifier que tout est bien à jour.
Pour la pavé numérique, s’il fonctionne pas du tout il faut voir si tu t’es pas gourré dans le type de clavier que tu as choisi…
Oui j’ai bien fait les commandes suivantes mais ça bug quand même ! Au pire c’est rien, du moment que le clavier est en azerty, la langue de l’environnement en anglais ce n’est pas grave ! Toujours la même chose pour le pavé numérique, c’est qu’un détail !
Merci pour toute ton aide,
Continues comme ça 😉
Bonjour, je viens d’essayer ton tuto, j’obtiens tous les kernels vétustes( il y en a beaucoup) mais quand je fais le remove, apres la lecture des informations il renvoie :
Vous pouvez lancer « apt-get -f install » pour corriger ces problèmes :
Les paquets suivants contiennent des dépendances non satisfaites :
linux-image-extra-3.13.0-24-generic : Dépend: linux-image-3.13.0-24-generic mais ne sera pas installé
linux-image-extra-3.13.0-68-generic : Dépend: linux-image-3.13.0-68-generic mais ne sera pas installé
E: Dépendances non satisfaites. Essayez « apt-get -f install » sans paquet
mais le probleme est que je ne peux pas faire sudo apt-get -f install car je n ai pas d’espace dispo sur le /boot
Une idée de solution?
voici le résultat de l’autoremove, je n’ai pas assez de mémoire dispo pour supprimer des données…
trachino@track-ubuntu4evr-ProBook:~$ sudo apt-get autoremove
[sudo] password for trachino:
Lecture des listes de paquets… Fait
Construction de l’arbre des dépendances
Lecture des informations d’état… Fait
Vous pouvez lancer « apt-get -f install » pour corriger ces problèmes.
Les paquets suivants contiennent des dépendances non satisfaites :
linux-image-extra-3.13.0-68-generic : Dépend: linux-image-3.13.0-68-generic mais il n’est pas installé
E: Dépendances manquantes. Essayez d’utiliser l’option -f.
trachino@track-ubuntu4evr-ProBook:~$
Test :
sudo apt-get clean
et ensuite de relancer le apt-get -f install
sinon essaie :
sudo apt-get purge linux-image-extra-3.13.0-68-generic
Si cela ne fonctionne pas, à mon avis tu vas devoir faire un peu de nettoyage manuel. Commence par :
uname -r pour voir quel kernel tu utilises.
Puis teste de supprimer à la main le kernel le plus vieux. Par exemple on va dire que c’est le 3.13.0-50 :
cd /boot
rm ./vmlinuz-3.13.0-50-server
rm ./config-3.13.0-50-server
rm ./abi-3.13.0-50-server
rm ./System.map-3.13.0-50-server
rm ./vmcoreinfo-3.13.0-50-server
rm ./initrd.img-3.13.0-50-server
Ensuite mets à jour ton grub :
update-grub
Merci beaucoup, ça a résolu mon problème, je suis ravi! Big up a toi!
Bonjour,
j’ai fait une énorme bêtise, sans faire exprès j’ai aussi supprimé des données liées au kernel que j’utilise. Depuis, je suppose que c’est lié à ça, je ne peux plus me connecter sur ma session (à chaque fois que je me logge, je tombe de nouveau sur la page de loggin).
Salut Misaki,
Utilises-tu des drivers propriétaires ? (genre nVidia ou AMD ?)
merci pour cette réponse rapide!
Je ne m’y connais pas du tout je ne sais pas ce que j’utilise. Sur internet j’ai vu qu’on pouvait regarder par « lspci » pour avoir des informations dessus et il y a l’air d’avoir des driver nVidia (« audio device: NVIDIA corporation […] »)
Ca risque d’être compliqué si tu ne sais pas.
Fais CTRL+ALT+F1 pour passer en mode console lorsque tu es sur ta page de login.
Ensuite identifie toi et tente un sudo apt-get -f install
Mais j’y crois pas trop. A mon avis c’est plus un problème de divers graphique, suite à une mise à jour du noyau…
en effet le -f install n’a rien changé est ce qu’il faut que je mette à jour les pilotes de la carte graphique ou quelque chose comme ça ?
Comment je peux réinstaller une version du noyau ?
tu peux vérifier les noyaux installés avec : dpkg -l | grep -Ei « linux-headers|linux-image »
Essaie de réinstaller tes drivers graphiques (si tu connais ta carte graphique…)
tu as Ubuntu de base(avec Unity) ?
J’ai pleins de noyaux installés c’est pour ça que je voulais faire le nettoyage, j’ai des 3.13 et 3.16 (avec celui utilisé 3.16.0-77-low-latency) et c’est là qu’au lieu de supprimer un par un les noyaux non utilisé j’ai eu la bêtise de faire :
« sudo apt-get remove linux-headers-3.16.5*
sudo apt-get remove linux-image-3.16.5* »
Et va savoir pourquoi les versions 3.16.7* on commencé à être supprimé (j’ai essayé de stopper mais c’était trop tard).
Il me semble que j’ai unity (14.04.4 LTS, trusty)
Je comprend pas trop. Tu utilisais le 3.16.0-77 ?? et à la fin de ton comm tu me parle de 3.16.7 … !
As tu tenté : sudo apt-get update && sudo apt-get upgrade && sudo apt-get dist-upgrade
Ah oui désolé, c’est la version 3.16.0-77 !
En parallèle j’essayais d’arranger le problème, j’ai fait « sudo apt-get install linux-lowlatency-lts-utopic » et j’avais aussi fait ce que tu m’as dit de faire (le « sudo apt-get update && sudo apt-get upgrade && sudo apt-get dist-upgrade »)
Maintenant ça marche!
Il y a juste eu un rapport d’erreur au début mais maintenant même en rallumant il n’apparait pas tout parait ok.
Merci beaucoup pour ta vitesse de réponse, c’était vraiment super! 🙂
Si je peux te upvote quelque part, faire de la pub ou autre n’hésite pas!
PS: j’aimerais bien comprendre un peu mieux ubuntu pour être moins dépendante, aurais tu un conseil de bon tuto / livre ?
Salut Misaki,
Il n’y a pas de upvote. Mais tu peux partager sur les réseaux sociaux le site JusteGeek.fr et en parler à tes amis pour me faire connaitre davantage 😉
Tu veux comprendre Ubuntu ou Linux ?…
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec*
Être informé des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussivous abonnersans commenter.
JusteGeek 2013-2017 © Tout droits réservés.
Toute reproduction de ce site, même partielle, est interdite.

nettoyer ubuntu
Blog sur GNU/Linux,le Libre etl’Open-Source
© 2017 memo-linux.com. All rights reserved.
BleachBitest un outil libre et open source, qui permet de nettoyer en profondeur les traces laissées par les diverses activités numériques un peu à la manière du célèbreCCleaner .De plusBleachBitpermet de gagner un peu d’espace disque suite à son passage.
BleachBita été développé pour GNU/Linux et Windows et peut:
BleachBitest présent dans les dépôts sous Ubuntu.
Pour les autres distributions GNU/Linux disponible, voici le lien: http://bleachbit.sourceforge.net/download/linux
Une fois installé,BleachBitse trouve dans le menu « Outils système »
BleachBitest intuitif et facile à prendre en main.Comme le montre l’image ci-dessous, cocher les cases et cliquer sur « Clean »
Administrateur Système autodidacte et utilisateur au quotidien de GNU/Linux (Debian, Ubuntu, Manjaro et un peu deCentOS).
C’est quel menu gnome-shell que tu utilises sur le screenshot ? Merci.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec*

nettoyer ubuntu

Coup de clic
Partagez vos astuces !
Créatrice du site. Je suis passionnée par l’audiovisuel et l’informatique, j’adore bidouiller et découvrir de nouvelles choses. J’essaie de partager chaque semaine une astuce et un test de produit.
Laisser un commentaireAnnuler la réponse.

Si Ubuntu est un système d’exploitation pratique et efficace pour de nombreuses choses, il n’est pas facile de nettoyer Ubuntu. Voici différentes astuces pour le faire.
Pour cela, nous allons utiliser le terminal, appuyez simultanément sur Alt et F2 pour l’ouvrir.
Tapez la commande : sudo apt-get purge
rm -r -f ~/.local/share/Trash/files/*
Faites ce nettoyage tous les 6 mois, voire une fois par an. Ce qui prend le plus de place sur Ubuntu, ce sont vos fichiers, pensez à faire le tri régulièrement pour éviter d’être débordé !
Copyright 2017 | MH Edition lite WordPress Theme byMH Themes

nettoyer ubuntu

   Comment nettoyer un PC sous ubuntu
1 utilisateur anonyme et 123 utilisateurs inconnus
 Sujet :Comment nettoyer un PC sous ubuntu
Aller à :

DREAM TEAM 01net LOGICIELS PRODUITS MOBILE PHOTO | VIDEO JEUX VIDEO INTERNET SECURITE METIER | EMPLOI BUSINESS LOISIRS ARCHIVE 01net ARCHIVE MICRO HEBDO ARCHIVE 01men ARCHIVE L’ORDINATEUR INDIVIDUEL

Nous contacter|Charte de confiance|Mentions légales et CGU|Conditions d’abonnement|Publicité (CGV) |01net. recrute

nettoyer ubuntu

Le Blog

Les savons de l’Âne à Nath

Mes Applications

Qui Suis-je ?

Contactez-moi

Publié le 6 octobre 2012|Par Claude Picot
Cet article a été publié il y a4 ans 6 mois 15 jours , il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être obsolètes.

13 réponses àSupprimez vos anciens et inutiles Noyaux Linux grâce à la logithèque Ubuntu (12.04 & 12.10)
Laisser un commentaireAnnuler la réponse.

L’article n’a pas été envoyé – Vérifiez vos adresses e-mail !
La vérification e-mail a échoué, veuillez réessayer
Impossible de partager les articles de votre blog par e-mail.
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Ok
Supprimer les précédents noyaux Linux permet d’une part d’augmenter son espace disque, d’autre part de nettoyer le Grub. Chaque fois que l’on effectue une mise à jour d’Ubuntu et qu’il y a un nouveau noyau, le précédent est conservé, ce qui peut rendre bien des services en cas de pépin sur la dernière version. Pour autant, il ne sert à rien d’en avoir trente-six, cela tient de la place pour rien et ça surcharge inutilement votre menu Grub.
En résumé, si vous avez plus de deux noyaux dans votre machine et si enlever ceux en trop en ligne de commande vous fait peur, la solution « Logithèque Ubuntu » est faite pour vous.
La première opération consiste à identifier le noyau utilisé actuellement sur la machine. Pour ce faire, ouvrez un terminal et entrez la commande :
En ce qui me concerne, le noyau utilisé à ce jour sur mon PC est le 3.5.0.17-generic
Ouvrons maintenant la logithèque et entrons dans la barre de recherche « linux-image » afin de chercher quels sont les autres noyaux présents.
Lorsque l’on clique sur « Afficher x éléments techniques », une liste apparaît. Prenez le temps d’identifier les anciens noyaux.
Il ne reste plus qu’à les supprimer un par un en prenant garde de conserver les deux derniers.
Une fois ces anciens noyaux supprimés, nous devons mettre le Grub à jour en ouvrant un terminal et en entrant la commande :
Les anciens noyaux n’apparaîtront plus dans le menu Grub.
En passant par le gestionnaire de paquets synaptic, tout est fait automatiquement, sélection multiple, surtout la MàJ du grub
… à condition d’avoir Synaptic qui n’est plus présent par défaut dans Ubuntu mais qui doit être installé par l’utilisateur.
Il faut aussi enlever les paquets :
linux-headers-xxxx
linux-headers-xxxx-generic
On peut le faire également sans effort, avec Ubuntu-Tweak (qui a l’avantage d’éviter d’enlever le noyau courant).
Ouaip, perso un coup d’Ubuntu Tweak en onglet « Nettoyage » et zou tout disparaît 🙂
Sans doute un petit bug de la logithèque de devoir repasser par le terminal pour mettre à jour Grub
Merci pour l’info, je n’avais jamais pensé que la logithèque pourrait le faire !
On en apprend tous les jours, c’est bon pour les méninges ,-)
Je fais partie de ceux qui préfèrent encore aller droit sur le gestionnaire de paquets Synaptic, qu’il faut installer, mais c’est d’une simplicité, une formalité.
Pour moi l’avantage de passer par Synaptic, c’est qu’il est beaucoup plus bavard (comme moi 😉 ) que la logithèque qui elle ne montre rien.
Je préfère nettement voir ce qui se passe, c’est en regardant que j’ai beaucoup appris sur ce qu’il y a dans le ventre de Linux.
En prime en demandant à voir les propriétés il y a une mine d’infos.
En demandant la suppression complète, le ménage est fait et dans le cas d’un noyau, le Grub est repassé à la moulinette.
Pour les néophytes, Synaptic parait un peu ardu et c’est vrai que la logithèque a l’avantage de présenter une interface facilement compréhensible.
Amicalement
Marc
il y a aussi kclean réalisé par un utilisateur du forum ubuntu-fr à installer bien sûr…
Page de kclean :http://hoper.dnsalias.net/tdc/index.php?pages/kclean
Page du fil de discussion :http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=242358&p=1
Rha, je n’avais JAMAIS VU le lien en bas pour afficher les détails. Mais il n’apparaît pas tout le temps …
Bonsoir à tous
ti_tux en a trouvé un autre !
Je me dis toujours que c’est fabuleux le monde Linux, une solution ? non, tout plein 😉
Et tout ça nous partageons allègrement 😉
Merci pour cet article que je vais garder précieusement dans mes marques-pages !
interessant c’est plus pratique comme systeme pour nettoyer son os .
Je peut conseiller BleachBit qui permet de faire un nettoyage sélectif de chacun des paramètre. Il peut s’exécuter en tant qu’utilisateur normal ou en tant qu’administrateur pour effectuer d’autre nettoyage où les accès sont interdit à un utilisateur lambda.
Perso, j’utilisai beaucoup Ubuntu Tweak mais maintenant qu’il ne gère plus l’installation de paquet et de dépôt, seul sa fonction nettoyage reste réellement intéressante. Autant passer à un outil dédié à ça.

nettoyer ubuntu
 Logiciels de nettoyage sous linux ubuntu 14.04 ?
Vous devez être connecté pour poster des messages.Cliquez ici pour vous identifier . Vous n’avez pas de compte ?Créez-en un gratuitement !
Ayant voulu recycler un ancien netbook sous xp, j’ai fait installer ubuntu 12.02 puis un téléchargement automatique a installé unbuntu 14.04.
Comme mon netbook rame un peu, j’aurais voulu savoir si, comme avec windows, i y avait des logiciels de type ccleaner pour linux.
Je ne suis pas, comme la plupart des utilisateurs de linux, un as en informatique, aussi quelque chose de simple (si possible) serait un grand avantage pour moi.
Tu asbleachbitdans la logithèque Ubuntu
Merci mataffe. C’est ce qu’il me faut
Mai ça va pas aider, le matos ne supporte vraisemblablement pas la lourdeur de cette version.
Ou alors partir avec un Ubuntu net-install mini CD.
Contrairement a un DVD ou une clef USB il n’installe pas les fichiers du support et limité, ici tu installes le
système en rapport a ta machine c’est plus fastidieux mais ça en vaut la peine sauf si tu débutes, cela te
Bonjour diderot240 toujour lancerbleachbiten root cocher les cases comme indiqué.
Bleachbita déjà une version root et la configuration est a prendre avec des pincettes.
Je fais un backup avant de me servir deBleachbitou de Fslint, des dégâts irréparables peuvent se commettre avec ses logiciels.
La suppression des doublons cela est aussi dangereux ici que dans l’Os propriétaire.
Personnellement j’utilise Ubuntu Tweak.
Ce logiciel n’est-il pas suffisant ?
Il semble que vous bloquez les publicités . La publicité permet à PC Astuces de vivre et nous permet de vous proposer en permanence de nouveaux articles, tests ainsi que de nouveaux servicesgratuitement . Pour nous soutenir et profiter de tous nos services, merci dedésactiver vos bloqueurs de publicité pour PC Astuces .

nettoyer ubuntu

Se souvenir de moi

Non recommandé sur les ordinateurs partagés

Partager ce message

Lien à poster

Partager sur d’autres sites

il y a 34 minutes, raleurXX a dit :
Partager ce message

Lien à poster

Partager sur d’autres sites

Partager ce message

Lien à poster

Partager sur d’autres sites

Ou connectez-vous avec l’un de ces services
Bonjour, y a t’il des logiciel de nettoyage sous Ubuntu comme sous window
Bonjour, y a t’il des logiciel de nettoyage sous Ubuntu comme sous window
Oui…. il y a bleachbit !       https://doc.ubuntu-fr.org/bleachbit
à Laklas merci je prends connaissance ce jour de la réponse je vais le télecharger de la logithèque
Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire
Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.
Par
PLS maker
Commencéil y a 1 heure
Par
PASCOU
Commencéil y a 3 heures
Par
DroitDeRéponse
Commencéil y a 9 heures

nettoyer ubuntu
sudo apt-get purge –auto-remove ubuntu-gnome-desktop
sudo apt-get remove gnome-shell
sudo apt-get autoremove
sudo apt-get remove gdm
sudoapt – get purge — auto – removeubuntu – gnome – desktop
sudoapt – get removegnome – shell
# Restore Nautilus sur le bureau
gsettings set org.gnome.settings-daemon.plugins.background active true
# Supprime **DÉFINITIVEMENT** les fichiers de config de Gnome 2 & 3
# Faire une sauvegarde préalable peut être pertinent
rm -rf .gnome .gnome2 .gconf .gconfd .metacity .cache .dbus .dmrc .mission-control .thumbnails ~/.config/dconf/ ~.compiz*
gsettingssetorg .gnome .settings – daemon .plugins .background activetrue
# Supprime **DÉFINITIVEMENT** les fichiers de config de Gnome 2 & 3
# Faire une sauvegarde préalable peut être pertinent
rm – rf .gnome .gnome2 .gconf .gconfd .metacity .cache .dbus .dmrc .mission – control .thumbnails ~ / .config / dconf / ~ .compiz *
sudo apt-get install dconf-tools unity-tweak-tool
dconf reset -f /org/compiz/
unity-tweak-tool –reset-unity
setsid unity
sudoapt – get installdconf – toolsunity – tweak – tool
unity – tweak – tool — reset – unity
sudo apt-get install compizconfig-settings-manager unity-tweak-tool
sudoapt – get installcompizconfig – settings – managerunity – tweak – tool
sudo apt-get autoremove unity-lens-music unity-lens-photos unity-lens-shopping unity-lens-video
sudoapt – get autoremoveunity – lens – musicunity – lens – photosunity – lens – shoppingunity – lens – video
sudo apt-get –purge remove .*-doc$
sudoapt – get — purgeremove . * – doc $
sudo apt-get remove ttf-indic-fonts-core ttf-kacst-one ttf-khmeros-core ttf-lao ttf-punjabi-fonts ttf-takao-pgothic ttf-thai-tlwg ttf-unfonts-core ttf-wqy-microhei
sudoapt – get removettf – indic – fonts – corettf – kacst – onettf – khmeros – corettf – laottf – punjabi – fontsttf – takao – pgothicttf – thai – tlwgttf – unfonts – corettf – wqy – microhei
find /usr/share/locale -mindepth 1 -maxdepth 1 ! -name ‘fr*’ !-name ‘en*’ |sudo xargs rm -r
find / usr / share / locale – mindepth 1 – maxdepth 1 ! – name ‘fr*’ !    – name ‘en*’ | sudoxargs rm – r
Aurélien PIERRE2017-01-06T10:05:17+00:0016 juin 2016 | Catégories :GNU/Linux etc. | Mots-clés :ubuntu phone | Commentaires ferméssur Optimiser Ubuntu 16.04 de A à Z
Humain du XXe siècle et citoyen vigilant. Étudiant ingénieur mécatronicien. Technicien supérieur en mesures physiques. Collaborateur R&D en modélisation thermodynamique, calcul et contrôle thermique dans une start-up.Photographe .Pianiste .Développeur et libriste . Expériences précédentes dans la fonction publique territoriale (Conseil Régional Rhônes-Alpes), les moteurs électriques industriels (General Electric) et les voitures solaires en fibre de carbone (Esteban). Une journée passée sans créer est une journée perdue.
© Copyright Aurélien PIERRE 2012-2017. Tous droits réservés. |Mentions légales
Ubuntu 16.04 LTS est sorti depuis 1 mois et demi et s’il reste un OS relativement léger et performant, il peut aisément être dégraissé pour améliorer sa réactivité. Le problème général est que Canonical, son éditeur, la joue façon Apple et mise sur un OS sexy dont les effets graphiques (transitions, transparences et ombrages des fenêtres, etc.) léchés impactent négativement les performances générales du système. Étant utilisateur avancé, le bureau ne me sert qu’à accéder à mes applications, et c’est dans celles-ci que je souhaite investir ma puissance de calcul (notamment quandje retouche des images ) quitte à me passer de détails graphiques.
Vous le savez probablement, Ubuntu est fourni avec différents environnements de bureau : Mate, Cinnamon, KDE, Gnome, XFCE, Unity et quelques autres. Ces environnements définissent non seulement les bibliothèques de rendu graphique utilisées (gtk ou Qt notamment), mais ont également chacune leur propre approche du bureau moderne et offrent donc une ergonomie propre. Vous avez le choix.
Cependant, sur le plan de la rapidité et des performances, tous ne se valent pas.Le banc d’essai Phoronixrévèle que la variante Ubuntu 16.04 par défaut (embarquant le bureau Unity) est systématiquement de 0,2 % à 2% plus rapide que les concurrents pour l’exécution d’OpenGL et il semble que les temps d’allumage et d’extinction soientégalement inférieurs.N’en déplaise à ses détracteurs.
Souffrant de bugs graphiques dès l’installation de Ubuntu 16.04, j’ai dû me pencher sur mes résidus de configurations antérieures… pour découvrir que j’avais encore des fichiers Gnome 2 datant de Ubuntu 9.10. La raison est que j’ai toujours réimporté tel quel mon répertoire /home/ d’une installation à l’autre et qu’aucun composant Ubuntu n’y fait le ménage. Options dépréciées et bugs inexpliqués sont alors au programme. Ayant testé Gnome 3.16 pour me rendre compte que c’était aussi buggé, j’ai dû en plus supprimer les réglages de Gnome qui impactent Unity.
Inutile de préciser que toutes vos préférences sont supprimées.
Ici l’idée est de dégager tous les effets graphiques via Compiz Config Settings Manager et Unity Tweak Tool. La raison est que les effets graphiques consomment des ressources (processeur et surtout carte graphique) qui ralentissent (plus ou moins suivant votre configuration matérielle) inutilement le système et amoindrissent la durée de vie de la batterie, sur PC portable.
Désactivez tous les modules de la catégorie « Effets », « Extra », et tous les modules de la catégorie « Utilitaire » à l’exception de Compiz Librairy Toolbox.
À ce stade, je n’ai plus aucune latence dans l’interface et la consommation mémoire de Compiz a chuté d’environ 250 Mo à 98 Mo.
Unity vient avec des « lentilles » (lenses) qui ajoutent des panneaux dans le dash : Applications, Fichiers, Musique et Photos. Dans mon cas, je gère ma galerie de photos via Darktable et j’écoute de la musique en ligne sur Qobuz, je n’ai donc pas de musique ni de photos en local sur mon disque dur et ces lentilles ne me servent à rien. On va donc les désinstaller :
Vous pouvez aussi chercher dans le gestionnaire de paquets quelles sont les lentilles installées.
À vérifier suivant les bancs d’essai et les cartes graphiques, mais les pilotes officiels (et propriétaires) Nvidia sont1,2 à 2,5 fois plus rapidesque le pilote Nouveau de Linux.
De même pour les contrôleurs de vitesse processeur, PState d’Intel est toujours1 à 1,3 fois plus rapideque CPUFreq de Linux sous Linux 4.4 (le noyau de Ubuntu 16.04). PState est installé par défaut avec Ubuntu 16.04 si votre processeur est compatible. Voir mon article pourinstaller PStatesur les versions précédentes d’Ubuntu.
Sous Linux, chaque paquet logiciel est livré par défaut avec un paquet de documentation qui contient son manuel. D’une part, ces paquets servent peu si vous n’êtes pas développeur, d’autant que le réflexe actuel est plutôt d’aller chercher la documentation en ligne si nécessaire. D’autre part, si vous utilisez LaTeX, les documentations sont au format PDF et pèsent près de 900 Mo si vous utilisez texlive-full. C’est inutilement lourd. Pour supprimertousles paquets de documentation de votre système, la commande est : (ATTENTION, DANGER POTENTIEL)
Par défaut, Ubuntu livre toutes sortes de polices pour le grec, russe, japonais, chinois, thai, etc. Un set complet de polices pour la langue Thai pèse à lui seul 160 Mo. Il peut être pertinent de supprimer les polices que vous n’utilisez jamais. Vous pouvez utiliserfont-managerpour une gestion fine et la commande suivante pour désinstaller les polices principales :
De même, supprimez les traductions des langues que vous ne parlez pas :
Ubuntu est une distribution voulue et pensée pour le grand public, ce qui signifie qu’elle est quasiment complète en terme de fonctionnalités dès son installation. Le corollaire est que vous risquez de vous retrouver avec des tas de logiciels inutiles si vos besoins sont précis et ciblés. D’autres distributions Linux plus complexes, et des méthodes d’installation alternatives d’Ubuntu (Net install ou Alternate CD) vous permettent alors de choisir manuellement et plus finement vos logiciels par défaut. Quoi qu’il en soit, il faudra garder à l’esprit qu’un ménage au moins basique risque d’être nécessaire après installation si les performances sont une priorité.
Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.
Si vous souhaitez soutenir mon travail :

nettoyer ubuntu
Vous êtes ici :Accueil»Linux»Debian – ubuntu : script pour nettoyer les vieux noyaux
J’interviens en tant quefreelanceafin d’accompagner lesentreprises et opérateursen leur apportant monexpérienceet monexpertise ….Suite …
We use cookies to ensure that we give you the best experience on our website. If you continue to use this site we will assume that you are happy with it. Ok
Voici un script assez simple permettant en une ligne de commande de supprimer ses anciens noyaux et de ne garger que le dernier. Par contre, assurez-vous bien avant de faire cela, qu’il fonctionne bien !
Ensuite, faites une mise à jour de grub :
Sinon, vous avez une autre alternative, celle d’utiliserkclean . C’est en fait un script contenant des options acancées :
Catégorie(s) :Linux Étiqueté :debian
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec*
Prévenez-moi de tous les nouveaux commentaires par e-mail.
Recevoir les nouveaux articles dans ma boîte email (pas plus d’1 mail par jour) :